David I (roi d'Ecosse, 1084-1153)

Image non encore disponible
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :1084
Mort :24-05-1153
Note :
Fils de Malcolm Canmore et de Ste Marguerite. - Règne de 1124 à 1153
Domaines :Histoire de l'Europe
Autres formes du nom :David (roi d'Ecosse, 1084-1153)
David (roi d'Ecosse, 1084-1153)
ISNI :ISNI 0000 0003 8343 819X

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur David I (roi d'Ecosse; 1084-1153)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • David I : the king who made Scotland / Richard Oram, 2004
  • Mourre, 1986

Autres formes du nom

  • David (roi d'Ecosse, 1084-1153)
  • David (roi d'Ecosse, 1084-1153)

Biographie Wikipedia

  • David Ier, ou Dabíd mac Maíl Choluim, Daibhidh I mac [Mhaoil] Chaluim en gaélique (entre 1083 et 1085 – 24 mai 1153), est prince de Cumbria de 1113 à 1124, puis roi d'Écosse de 1124 à sa mort. Fils cadet de Malcolm III et sainte Marguerite d'Écosse, David passe la majeure partie de son enfance en Écosse, mais est envoyé en Angleterre pour sa protection à partir de 1093. Pendant qu'en Écosse une guerre de succession fait rage, il rejoint la maison du futur Henri Ier d'Angleterre, où il s'imprègne de la culture anglo-normande.À la mort de son frère Alexandre Ier en 1124, David entreprend, avec l'appui d'Henri Ier, d'accéder au trône d'Écosse (le royaume d'Alba). Pour cela, il doit entrer en guerre contre son rival et neveu Máel Coluim mac Alaxandair. Écarter définitivement ce dernier de la course au trône semble avoir pris dix ans, une longue lutte au cours de laquelle Angus, mormaer de Moray et allié influent de Máel Coluim mac Alaxandair, est défait et tué. La victoire de David lui permet d'étendre son contrôle dans des régions éloignées, faisant en théorie partie de son royaume. Après la mort d'Henri Ier, David soutient la fille de ce dernier, qui est aussi sa propre nièce, Mathilde l'Emperesse, dans sa revendication de la couronne d'Angleterre. Il entre alors en conflit avec le roi Étienne, et en profite pour étendre petit à petit son influence sur le Nord de l'Angleterre, malgré sa défaite lors de la bataille de l'Étendard en 1138.L'expression « révolution davidienne », à travers son équivalent anglais « Davidian Revolution », est utilisée par plusieurs spécialistes pour désigner les grands changements qui marquent le Royaume d'Écosse sous le règne de David Ier. Ces changements incluent la fondation de burghs, la mise en place des bases de la réforme grégorienne, la fondation de monastères, l'instauration d'une forme normande de gouvernement, et l'introduction du système féodal à travers l'immigration de chevaliers anglo-normands.

Pages équivalentes