Philémon-Louis Savary (1654-1727)

Illustration de la page Philémon-Louis Savary (1654-1727) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1654
Mort :1727
Note :
Économiste
ISNI :ISNI 0000 0000 8097 1173

Ses activités

Éditeur scientifique6 documents2 documents numérisés

Continuateur2 documents2 documents numérisés

Autre1 document

  • Le parfait négociant ou instruction générale pour ce qui regarde le commerce de toutes sortes de marchandises tant de France que des pays étrangers par le Sieur Jacques Savary divisée en 3 parties, revue et corrigée sur leurs mémoires et nouvellement augmentée des edits, déclarations, arrêts et réglemens intervenus depuis la précédente édit sur le fait du commerce et des manufactures ; ensemble de la vie de l'auteur, par Philemon Louis Savary, Chane de S. Maur. [Nouv. édit.]

    Description matérielle : In-4 °
    Édition : Paris : frères Estienne , 1777
    Autre : Jacques Savary (1622-1690)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39373792q]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Dictionnaire universel de commerce... / ouvrage posthume du Sr Jacques Savary Des Bruslons... continué... et donné au public, par Philémon-Louis Savary,1741
  • Ouvrages de reference : ABF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Louis-Philémon Savary, né en 1654, mort en 1727, est un théologien et économiste français.Fils de Jacques Savary, l’éminent mercier angevin, fermier des domaines sous Fouquet, disgracié avec lui, Savary embrassa l’état ecclésiastique. Chanoine de Saint-Maur, il consacra ses loisirs à la culture des lettres et obtint en 1679 le prix d’éloquence à l’Académie française pour un Discours sur la vraie et la fausse humilité.Frère de l’inspecteur général de la Douane Savary des Brûlons, chargé par le roi de transformer une nomenclature alphabétique de toutes les espèces de marchandises sujettes au droit, ajoutée de définitions succinctes, qu’il avait dressée pour son usage personnel, en Dictionnaire universel de commerce, il le seconda dans cet ouvrage très important avant de le continuer seul, après la mort de son frère en 1716. Le Dictionnaire parut par ses soins en 1723, 2 vol. in-fo À sa mort, en 1727, il laissa un Supplément qui fut publié en 1730, et depuis refondu dans le Dictionnaire, dont la meilleure édition est celle de Copenhague (Genève), 1759-66, 5 vol. in-fol., augmenté par Claude Philibert.

Pages équivalentes