BnF
BnF

Thrasymaque de Chalcédoine (0459?-0400? av. J.-C.)

Language :
grec ancien (jusqu'à 1453)
Gender :
masculin
Birth :
Death :
Note :
Sophiste, dont les oeuvres sont perdues
ISNI :

Occupations

Auteur du texte1 document

Loading information

Documents about this author

Documents about the author Thrasymaque de Chalcédoine (0459?-0400? av. J.-C.)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Documents by this author : Sofisti, testimonianze e frammenti. III. Trasimaco, Ippia, Anonymus Jamblichi / introduzione, traduzione e commento a cura di Mario Untersteiner, 1954
  • Ouvrages de reference : Justicia, derecho y fuerza / Salvador Rus Rufino, Joaquín E. Meabe, 2001
  • Catalogues de la BnF : GLU
    The Internet encyclopedia of philosophy (2006-03-13)

Variants of the name

  • Thrasymachus (0459?-0400? av. J.-C.) (anglais)
  • Thrasymaque de Corinthe (0459?-0400? av. J.-C.) (français)
  • Trasimaco (0459?-0400? av. J.C.) (italien)
  • Trasímaco (0459?-0400? av. J.-C.) (espagnol; castillan)
  • Thrasúmakhos (0459?-0400? av. J.-C.)
  • Τρασύμαχος (0459?-0400? av.-C.)
  • Trasýmachos (0459?-0400? av. J.C.)

Wikipedia Biography

  • Thrasymaque est originaire de Chalcédoine, en Bythinie. Untersteiner fixe en -459 sa naissance. On ne connaît pas la date de sa mort. Il exerce à Athènes le métier d'avocat d'après la comédie "Banqueteurs" d'Aristophane. Thrasymaque est fier de son titre de sophiste; sur sa tombe on peut lire, en dessous de son nom: "Savoir est ma profession". Thrasymaque est un sophiste qui apparaît dans le préambule de La République de Platon, en soutenant face à Socrate que le juste correspond à l'intérêt du plus fort : « Le droit naturel est l’instrument des puissants pour opprimer les plus faibles. » À Cumes, un dénommé Thrasymaque (on ne sait s'il s'agit du même homme ou d'un autre), renverse la démocratie et instaure une oligarchie.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014