Eupolis (0446?-0411 av. J.-C)

Pays :Grèce
Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :- 446
Mort :- 411
Note :
Poète comique
Autres formes du nom :̓Eúpolis (0446?-0411 av. J.-C.)
Εύπολις (0446?-0411 av. J.-C.)
Eupoli (0446?-0411 av. J.-C) (italien)
ISNI :ISNI 0000 0000 7969 4164

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Dernière pièce d'Eupolis, connue par fragments, qui met en scène des hommes illustres (Solon, Miltiade, Aristide, Périclès) revenant des enfers après le désastre de Sicile

  • Pièce d'Eupolis, connue par fragments, mettant en scène les sophistes, dont Protagoras, qui fréquentent la maison du riche Callias

  • Eupolis frr. 326-497

    translation and commentary

    Description matérielle : 1 vol. (288 p.)
    Description : Note : Texte grec des fragments et témoignages, traduction et commentaire en anglais. - Bibliogr. p. 259-274. Notes bibliogr. Index
    Édition : Heidelberg : Antike , 2014
    Éditeur scientifique : S. Douglas Olson

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44460417s]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Eupolis (0446?-0411 av. J.-C)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Eupolis : poet of old comedy / Ian C. Storey, 2003
  • DOC / V. Volpi, 1994

Autres formes du nom

  • ̓Eúpolis (0446?-0411 av. J.-C.)
  • Εύπολις (0446?-0411 av. J.-C.)
  • Eupoli (0446?-0411 av. J.-C) (italien)

Biographie Wikipedia

  • Eupolis (-446 - -411) (en grec ancien Εὔπολις est un poète comique grec, rival d’Aristophane.Natif d’Athènes, il appartient à l’ancienne comédie. Il s’attira de fâcheuses aventures par la hardiesse de ses critiques. On ne sait du reste que fort peu de chose sur la vie de ce poète. On trouve quelques fragments d'Eupolis dans Stobée, Athénée, Pollux, entre autres, ils ont été recueillis par Runkel (Leipzig, 1829) et un peu plus tard par Meineke, Fragmenta comicorum graecorum (1839-1857 : éd. min., T. I, 1847), repris dans Poetae comici graeci (1983-...), t. V (Damoxenus-Magnes, 1986).

Pages équivalentes