Michel Fourniret

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Note :
Tueur en série
Domaines :Problèmes et services sociaux. Criminologie
ISNI :ISNI 0000 0000 8679 5473

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Contenu dans : Inavouable vérité

    [Lettres]. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (255 p.)
    Description : Note : En appendice : deux lettres de M. Fourniret
    Édition : Paris : A. Michel , impr. 2006

    [catalogue]
  • Contenu dans : Inavouable vérité

    [Lettres]. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (255 p.)
    Description : Note : En appendice : deux lettres de M. Fourniret
    Édition : Paris : le Grand livre du mois , impr. 2006

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Michel Fourniret

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • [Lettres / Michel Fourniret] Contenu dans : Inavouable vérité : Fourniret, une victime, un enquêteur / Dahina Le Guennan, Jean-François Abgrall, impr. 2006
  • L'affaire Fourniret / Roger Maudhuy, impr. 2005

Biographie Wikipedia

  • Michel Fourniret, né le 4 avril 1942 à Sedan (Ardennes), est un violeur et tueur en série français, aux crimes principalement commis sur des jeunes filles en France et en Belgique.Il fut surnommé dans un premier temps le « Forestier des Ardennes » (il s'était prétendu forestier auprès des policiers, métier qu'il n'a en fait jamais exercé) puis « l'Ogre des Ardennes », « le Tueur des Ardennes » et « le Monstre des Ardennes ».Il a été arrêté en Belgique après une tentative d'enlèvement d'une fillette en juin 2003. Après enquête des faits qu'il avait pu commettre en Belgique et la découverte des crimes commis en France, il a été extradé le 9 janvier 2006 vers la France. Plusieurs fois reporté, son procès mène à sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour cinq meurtres et deux assassinats de jeunes filles en France et en Belgique, les justices françaises et belges s'étant mises d'accord pour un procès unique. Des enquêtes se poursuivent pour d'autres affaires.Il a jusqu'à présent avoué neuf meurtres commis entre 1987 et 2001, mais il est soupçonné de plusieurs autres. Certains de ses actes ont visé des jeunes filles mineures, dont trois âgées de moins de quinze ans et une de douze ans, ce qui les fait rentrer dans la catégorie des crimes pédophiles. Son épouse, Monique Olivier, née le 31 octobre 1948 est accusée de complicité de meurtre et de non dénonciation de meurtre dont elle avait connaissance. Elle a été jugée en même temps que lui et condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 28 ans.Le 2 juillet 2010, le juge aux affaires familiales du tribunal de Charleville-Mézières, prononce le divorce entre Michel Fourniret et Monique Olivier, après 21 ans de mariage.

Pages équivalentes