BnF
BnF

Sadriddin Aĭnī (1878-1954)

Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Khoja Soktar (Ouzbékistan), 15-04-1878
Death :
Dushanbe (Tadjikistan), 15-07-1954
Note :
Poète tadjik
ISNI :

Occupations

Auteur du texte4 documents

  • Boukhara

    Material description : 1 vol. (311 p.)
    Edition : 1956 [Paris] Gallimard

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb317046428]
  • Buhara, vospominanii̲a̲

    IV kniga

    Material description : 240 p.
    Edition : 1957 Moskva Sovetskiĭ pisatel'

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb393785466]
  • Sadriddine Aïni. La Mort de l'usurier

    Edition : 1957. In-16 (18 cm), 320 p. 600 fr. [D.L. 7745-58] -XcR- Paris, les Éditeurs français réunis. - (Flers, impr. de Folloppe)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31704644z]
  • [Vospominanii̲a̲

    Material description : 1088 p.
    Note : Note : Akademii̲a̲ nauk SSSR. Literaturnye pami̲a̲tniki
    Edition : 1960 Moskva. - Leningrad Izdat. Akademii nauk

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39378547j]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Sadriddin Aĭnī (1878-1954)

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Documents by this author : La mort de l'usurier / Sadriddine Aïni ; nouvelles traduites du tadjik et du russe par S. [Serge] Borodine et V. Voinot, 1957
    Sadriddin Ayni : father of modern Tajik culture / Jiri Becka, 1980
  • Ouvrages de reference : LCNA (2008-11-14)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Cat. gén. suppl.

Variants of the name

  • Sadriddin Ayni (1878-1954)
  • Sadriddin Aini (1878-1954)

Wikipedia Biography

  • Sadriddin Aini est un intellectuel et écrivain du Tadjikistan. Il naquit dans l'Émirat de Boukhara et aida à la propagation de la Révolution Russe en Ouzbékistan et au Tadjikistan. Il consolida le nationalisme tadjik et renouvela la littérature en tadjik, interdite par le gouvernement pendant l'émirat, en écrivant le premier roman en tadjik, Dokhunda. Son œuvre principale est Yoddoshtho. Aini étudia dans une madrasa à Boukhara où il apprit l’écriture arabe. Il assista au Congrès des Écrivains Soviétiques en 1934 comme représentant tadjik. Ses écrits furent moins censurés que ceux d’autres écrivains et il fut membre du Soviet Suprême du Tadjikistan pendant 20 ans. Il fut récompensé de l’Ordre de Lénine et président de l'Académie des Sciences de la République soviétique de Tadjikistan.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014