Madame Leprieur d'Agon Coutainville (1919?-1999): pseudonyme individuel

Pays :France
Langue :français
Sexe :féminin
Naissance :1919
Mort :1999
Note :
Employée de banque (jusqu'en 1946). - A participé à l'émission radiophonique "Les grosses têtes" animée par Philippe Bouvard en posant des questions d'érudition ou devinettes aux invités (de 1977 à 1998) ; Mme L. Leprieur d'Agon Coutainville était également connue par les auditeurs de l'émission sous le nom de Madame Bellepaire de Loches
Autres formes du nom :Madame Leprieur d'Agon Coutainville (1919?-1999)
Madame Leprieur d' Agon Coutainville (1919?-1999)
Madame Leprieur d'Agon Coutainville (1919?-1999)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 0469 7336

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • 2000 questions pour grosses têtes

    Description matérielle : 1 vol. (238 p.)
    Édition : Paris : Cosmopole , DL 2005

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40140144c]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • 2000 questions pour grosses têtes / par Madame Leprieur d'Agon Coutainville, DL 2005
  • Internet (2006-08-08)

Autres formes du nom

  • Madame Leprieur d'Agon Coutainville (1919?-1999)
  • Madame Leprieur d' Agon Coutainville (1919?-1999)
  • Madame Leprieur d'Agon Coutainville (1919?-1999)
  • Madame Leprieur (1919?-1999)
  • Madame Bellepaire de Loches (1919?-1999)
  • Laure Leprieur (1919?-1999)

Biographie Wikipedia

  • Laure Leprieur (1919-1999) est Madame Leprieur d'Agon-Coutainville, surnommée Madame « 80 000 Questions », créatrice de questions pour l'émission Les Grosses Têtes de RTL.Laure Leprieur fut employée de banque (jusqu'en 1946). De 1977 à 1998, Laure Leprieur, normande d'adoption, a adressé près de 80 000 colles aux humoristes des Grosses Têtes et remporté près de 150 000 francs de prix. Ses questions sont consignées dans cinquante cahiers à carreaux que son fils a conservés. Pour transmettre ses questions, Laure Leprieur utilisait quotidiennement des enveloppes A4 comprenant toujours le même nombre de feuilles – cinq – correspondant au poids maximal autorisé d'une lettre de l'époque.

Pages équivalentes