Léonce (1823-1900): pseudonyme individuel

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1823
Mort :19-02-1900
Note :
Pseudonyme de : Édouard Théodore Nicole. - Acteur de théâtre
Parolier
Autre forme du nom :Édouard Théodore Nicole (1823-1900)
ISNI :ISNI 0000 0001 2122 6541

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Léonce,... à M. Édouard Plouvier

    [Paris, 14 février 1863]

    Description matérielle : In-8° , 4 p.
    Description : Note : Lettres relatives à la biographie de l'acteur Léonce destinée au "Photographe théâtral du XIXe siècle"
    Édition : Paris : impr. de Morris , [1863]
    Auteur du texte : Édouard Plouvier (1821-1876)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310163527]

Parolier1 document1 document numérisé

  • Spectacle : Dans la rue

    Paris (France) : Théâtre des Bouffes-Parisiens - 08-09-1859

Chant1 document1 document numérisé

Auteur de lettres1 document

  • Léonce (1823-1900)

    Cote : Mn-977
    Contenu dans les archives et manuscrits : Ensemble de correspondance de diverses personnalités théâtrales françaises du 19e siècle. L

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc98991t/cd0e11333]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Les Brigands [spectacle] / opéra-bouffe d'Henri Meilhac, Ludovic Halévy, Jacques Offenbach, avec Léonce (Antonio); Théâtre des Variétés, 1869
  • Lyonnet

Autre forme du nom

  • Édouard Théodore Nicole (1823-1900)

Biographie Wikipedia

  • Édouard-Théodore Nicole dit Léonce est un comédien et chanteur français, né à Paris en 1823 et mort au Raincy le 19 février 1900.Après des études de droit, il paraît pour la première fois sur la scène du Théâtre de Belleville. Affligé d'une myopie qui le contraint à porter des lunettes bleutées, son humour pince-sans-rire en fait rapidement un des acteurs préférés du public parisien.Il est engagé en 1856 par Jacques Offenbach au théâtre des Bouffes-Parisiens, où il crée entre autres Orphée aux Enfers, Mesdames de la Halle et Monsieur Choufleuri, puis au théâtre des Variétés (Les Brigands, Le Docteur Ox, La Vie parisienne et La Périchole).Ruiné par l'achat malencontreux d'un café, il finit sa vie dans une misère totale. 1876 : Le roi dort d'Eugène Labiche et Alfred Delacour, Théâtre des VariétésPortail du théâtre Portail du théâtre Portail de la musique classique Portail de la musique classique

Pages équivalentes