Émile Belloc (1841-1914)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Toulouse, 1841
Mort :07-1914
Note :
Naturaliste et toponymiste pyrénéen. - Photographe amateur
ISNI :ISNI 0000 0000 0483 7183

Ses activités

Auteur du texte27 documents1 document numérisé

  • Observations sur les noms de lieux de la France méridionale

    Description matérielle : 16 p.
    Description : Note : Extrait du "Bulletin de géographie historique et descriptive", no 3, 1906
    Édition : Paris : Impr. nationale , 1907

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31789949c]
  • L'Aquiculture dans le sud-ouest de la France, par M. Émile Belloc,...

    Description matérielle : In-8° , 15 p.
    Description : Note : Extrait de la "Revue des travaux scientifiques". Congrès
    Édition : Paris : Impr. nationale , 1896

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300809324]
  • L'Aquiculture en Suisse, par Émile Belloc,...

    Description matérielle : In-8° , 12 p.
    Description : Note : Extrait du "Bulletin de la Société centrale d'aquiculture et de pêche". Juillet 1898
    Édition : Paris : Société centrale d'aquiculture , 1899

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30080933g]
  • Costa Suddeste de Galicia. Ria y puerto del Ferrol

    Description matérielle : 1 flle : 18 x 12 cm
    Description : Note : Com. des trav. hist. et scient. Bull. Sect. géogr. 1913, 1-2, p. 103
    Édition : Paris : Impr. nationale , 1913

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb407499454]
  • Déformations des noms de lieux pyrénéens

    Description matérielle : In-8°, 124 p.
    Description : Note : Extrait du "Bulletin de géographie historique et descriptive", n° 1, 1907
    Édition : Paris : Impr. nationale , 1907

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34098189k]

Cartographe2 documents

  • Costa norte de España (Guipuscoa). Ria y bahia o puerto de Pasajes

    Description matérielle : 1 flle : 14 x 12 cm
    Description : Note : Com. des trav. hist. de scient Bul. Sect. géogr. 1913, 1-2, p. 109
    Échelle : M = 60
    Édition : Paris : Imp. nationale , 1913

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb407127380]
  • Costa suddesk de Galicia. Bahia y ria de Vigo

    Description matérielle : 1 carton : 12 x 12 cm
    Description : Note : Com. des trav. hist. et scient. Bull. sect. géogr. 1913, 1-2. p. 99
    Édition : Paris : Impr. nationales , 1913

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40735339c]

Contributeur1 document

Photographe1 document

  • [Recueil. Photographies positives. Oeuvre d'Emile Belloc]

    Description matérielle : 1 photogr. pos. montée sur carton : papier albuminé : 12,5 x 16,5 cm (im.), 17 x 22 cm (sup.)
    Description : Technique de l'image : photographie positive. - papier albuminé
    Note : Pour le détail de l'oeuvre, consulter "L'inventaire des photographes du 19e siècle", dactylogr.
    Timbre humide : "Emile Belloc - 105, rue de Rennes, Paris" et légende manuscrite : "Fort de Venasque, versant espagnol, crète frontière" sur le montage

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb421364828]

Autre1 document

  • De Bagnères de Luchon aux Monts Maudits

    récits de courses et d'expériences

    Description matérielle : P. 6-56 : ill. ; 23 cm
    Description : Note : Hommage de Henri Froidevaux
    Édition : Paris : Bureau du Club alpin français , 1897

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40580072v]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Glaciers et cours d'eau souterrains du versant septentrional de la Maladeta / par M. Émile Belloc, 1898
    Déformations des noms de lieux pyrénéens / M. Emile Belloc, 1907
  • Ouvrages de reference : DBF
    Wikipédia (2008-10-15)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN. Cat. gén. suppl.

Biographie Wikipedia

  • Émile Belloc, né en 1841 à Toulouse, mort en 1914, est un pyrénéiste français connu pour ses études hydrographiques des lacs des Pyrénées.Bien qu'il vive à Paris, Émile Belloc consacre tout son temps aux Pyrénées, soit pour des ascensions pour son plaisir, soit pour y réaliser des études poussées. Il étudie l'hydrologie et la glaciologie, précédant dans ce domaine l'abbé Ludovic Gaurier, ainsi que la toponymie, principalement dans le Luchonnais. Seul sur un petit canot Berthon, il explore les lacs d'Oô, d'Espingo, de Caillaouas, des Gourgs-Blancs, les boums du port de Vénasque, pour en mesurer les dimensions et la profondeur. Il a inventé pour cela le sondeur Belloc, constitué d'un câble métallique et d'un cadran gradué, qui sera utilisé par ses successeurs, Gaurier, l'ingénieur André Delebecque (1891), pour qui il réalise les études pyrénéennes d'un vaste ouvrage sur l'hydrologie, et le prince Albert Ier de Monaco (1894). Il publie lui-même de nombreuses communications sur ses travaux. Connaisseur de la langue occitane, il s'efforce de redonner orthographe et sens à des toponymes maltraités par des mauvaises transcriptions ou traductions. Il rétablit, le premier, le nom du Néthou en Aneto, nom du village espagnol au pied de cette montagne : même si, prononcé « à la française », « Néthou » est plus proche de l'original.En 1896, il tente en vain de mettre en évidence le parcours souterrain des eaux de la Maladeta qui s'engouffrent dans le Trou du Toro (ou forau des Aigualluts). Contrairement à l'intuition de Ramond de Carbonnières, il s'oppose à l'idée que ces eaux puissent, constituant la source de la Garonne, se diriger vers l'Atlantique, hypothèse qui sera prouvée par Norbert Casteret en 1931.Bibliophile, Émile Belloc a constitué tout au long de sa vie d'importantes collections, qu'il a léguées à sa ville natale. Membre de la même section des Pyrénées centrales du Club alpin français, son nom fut donné au pic Belloc (3 008 m) sommet voisin du pic des Spijeoles. Homme modeste et discret, « l'homme des lacs pyrénéens », selon Beraldi, était aussi un « violoniste de premier ordre ». Du reste, Beraldi le rajoute volontiers à sa Pléiade pyrénéiste.

Pages équivalentes