Jean-Gérard-Louis Béchon de Caussade (1809-1870)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Léger (Lot-et-Garonne), 06-08-1809
Mort :Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), 04-11-1870
Note :
Saint-cyrien. - Général de division (1870), chargé de la 1ère division du 14e corps d'armée
Autre forme du nom :Jean-Gérard-Louis Béchon de Caussade (1809-1870)
ISNI :ISNI 0000 0000 0542 5105

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Notice sur les traces de l'occupation romaine dans la province d'Alger

    Édition : Orléans : Impr. de Jacob , 1851

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36400033v]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Notice sur les traces de l'occupation romaine dans la province d'Alger / par M. de Caussade,... Mention très-honorable décernée par l'Académie des inscriptions et belles-lettres au concours de 1849, 1851
  • ABF
    Dossier SHAT

Autre forme du nom

  • Jean-Gérard-Louis Béchon de Caussade (1809-1870)

Biographie Wikipedia

  • Jean Gérard Louis Bechon de Caussade est un général de division, commandeur de la Légion d’honneur, né le 6 août 1809 à Saint-Pierre-de-Caudel (47) et mort le 4 novembre 1870 à Clichy (92) 67, boulevard Saint-Vincent de Paul.Admis à Saint-Cyr le 9 novembre 1825 et en sortit le 1er octobre 1827 sous lieutenant au 30e de ligne.Lieutenant le 16 octobre 1831, il fit la campagne de Belgique. Capitaine le 26 avril 1837, il prit en 1843 les fonctions d’adjudant-major à son régiment, alors dans la province d’Alger. Chef de bataillon au 15e léger le 27 avril 1846, il rejoignit ce régiment dans la province d’Oran, fit à la tête de son bataillon plusieurs expéditions, notamment pour le combat de Kin-Ben-Narb. Il fut nommé colonel le 18 octobre 1854, fit la campagne d’Italie en 1859 et, le lendemain de Solférino, reçut la croix de commandeur. À son retour en France, le 14 août 1860, il fut promu général de brigade. Le 14 juillet 1870, la veille de la déclaration de la guerre, Caussade reçut les étoiles de divisionnaire.

Pages équivalentes