Nicolo de Caneiro (cartographe, 14..-15.. )

Pays :Portugal
Langue :portugais
Sexe :masculin
Naissance :14..
Mort :15..
Note :
Cartographe portugais

Ses activités

Auteur adapté6 documents1 document numérisé

  • Claudii Ptolemei viri Alexandrini Mathematic[a]e disciplin[a]e Philosophi doctissimi Geographi[a]e opus novissima traductione e Gr[a]ecorum archetypis castigatissime pressum: c[a]eterisante lucubratorum multo pr[a]estantius. Pro Prima parte continens CL. Ptolem[a]ei Geographiam per octo libros partitam ad antiquitate[m] suam integre & sine ulla corruptione. Una cum collatione dictonum gr[a]ecarum e regione ad latinas certissima graduum calculatione. [...] Tabularum dein Auctoris vigintiseptem ordo hic est Generale orbis iuxta descriptione[m] Ptolem[a]ei Una. Europ[a]e tabul[a]e Decem. Aphric[a]e tabul[a]e Quattuor. Asi[a]e tabul[a]e Duodecim. Est & una corporis spherici in plano iuxta fine[m] 7. li[bri]. Pars secunda moderniorum lustrationum Viginti Tabulis veluti supplementum [... ] Cum gratia & privilegio Imperiali per 4 annos

    Description matérielle : 1 atlas, 60-[30] f. de texte + [93] f. de cartes, sign. [6], B-L6, M4, N6, a6, b4, c6: 47 cartes + une sphère : 47 x 33 cm
    Description : Note : L'édition de Strasbourg de 1513 fait suite à de nombreuses versions manuscrites ainsi qu'à neuf éditions imprimées du texte du célèbre géographe grec et de ses cartes, reconstruites d'après ses écrits au début de la Renaissance. Dès 1482, des cartes "modernes" avaient été ajoutées aux schémas traditionnels et, en 1508 et 1511, on y avait introduit une nouvelle mappemonde. L'édition de 1513 est cependant la première, ainsi que l'indique son titre, à regrouper en deux parties distinctes les 27 cartes ptoléméennes et les cartes modernes qui atteignent ici le nombre alors inégalé de 20. Un véritable atlas moderne est donc en quelque sorte juxtaposé à celui de Ptolémée. Cette édition fut préparée à partir de 1507 par deux savants humanistes de Saint-Dié, Martin Waldseemüller (ou Ilacomilus, ou encore Hylacomylus) pour les cartes et Mathias Ringmann (ou Philesius) pour le texte, avec l'aide matérielle du duc Rene II de Lorraine. Ce dernier, grand collectionneur et mécène, possédait une très riche bibliothèque. Il envoya Ringmann chercher des manuscrits en Italie auprès de Pic de La Mirandole et communiqua à Waldseemüller des cartes nautiques récentes qui indiquaient les nouvelles découvertes. La mort du duc à la fin de 1508, celle de Ringmann en 1511 et la faillite du libraire-imprimeur Walter Lud retardèrent le projet. Il fut finalement mené à son terme grâce aux fonds des avocats strasbourgeois Jacob Aesler et Georg Uebelin et l'ouvrage put malgré tout être imprimé à Strasbourg, par Johan Schott, en 1513. Des 27 cartes anciennes, seule la mappemonde est en projection conique, les 26 cartes régionales étant construites suivant la projection trapézoïdale des éditions d'Ulm de 1482 et 1486, sur lesquelles elles sont copiées. Parmi les cartes modernes, l'Espagne (carte 32), la France en partie (carte 33), l'Europe du Nord (carte 36), l'Italie (carte 37) et la Terre Sainte (carte 43) sont également imitées des éditions d'Ulm. L'Europe de l'Est (carte 35) ainsi que l'Italie et la Sicile (carte 38) proviennent en revanche des éditions de Rome de 1507 et 1508. La carte moderne d'Allemagne (carte 34) est copiée sur la carte routière d'Erhard Etzlaub gravée à Nuremberg en 1501. Douze cartes dérivent de documents restés jusqu'alors manuscrits. Il s'agit en premier lieu de la très célèbre mappemonde (carte 29) dont le modèle fut le planisphère du gênois Nicolo Caveri. Ce planisphère avait été dressé pour le duc René entre 1502 et 1506 d'après un modèle portugais. Waldseemuller lui emprunta la représentation de l'Europe, de l'Afrique, du Nouveau Monde et de l'Inde, mais resta fidèle à la mappemonde d'Henricus Martellus (1490) pour le reste de l'Asie. Des parties de la carte sont traitées à plus grande échelle: le Nouveau Monde (carte 30) l'Afrique (carte 40 et 41) et l'Inde (carte 44). D'autres cartes régionales eurent pour modèles des manuscrits déjà en circulation: les îles Britanniques (carte 31), inspirées d'une carte nautique italienne, la Grèce et l'Europe orientale (carte 39), l'Asie Mineure (carte 42) et la Crète (carte 47), cette dernière figurant pour la première fois isolément sur une carte gravée. Enfin trois cartes topographiques sont pratiquement des documents de première main: la Suisse (carte 45), dont il existe un original manuscrit par Konrad Turst (1495-1497), les pays du Rhin (carte 46) et la Lorraine (carte 48), ces deux diernières étant probablement l'oeuvre de Waldseemüller lui-même. La Lorraine est par ailleurs la première carte imprimée en trois couleurs. Cette édition de la "Géographie" de Ptolémée fit longtemps autorité jusqu'à l'apparition de l'édition nouvelle imprimée à Bâle par Münster en 1540. - Au bas de la lettre dédicatoire à l'empereur Maximilien, fol. 4: "Datu[m] Argentine sub annu[m] D[omi]ni MDXIII [1513] Marcii XV". - Fol . 4 v: table des matières. - Sign . B I-L 2: texte de la "Géographie" de Ptolémée, dans la version latine de Jacopo d'Angelo. - Sign. L 2 v-N 6: index des lieux. - Sign. N 6 v: colophon de Johann Schott du 12 mars 1513. - Pour une présentation critique de cet atlas, se reporter à : Mireille Pastoureau, "Les Atlas français (XVIe-XVIIe siècles) : Répertoire bibliographique et étude", Paris, 1984. - Voir édition en facsimilé cotée : Ge DD 4678 (II,4)
    Exemplaire non colorié
    "Nordenskiöld Collection Catalogue of maps", n°2173
    Phillips n°359
    Échelle : [Échelles diverses]
    Édition : , [1513]
    Dédicataire : Maximilien I (empereur germanique, 1459-1519)
    Cartographe : Martin Waldseemüller (147.-1520)
    Autre : Claude Ptolémée (0100?-0170?)
    Commanditaire de la publication : Jacob Aesler, Georg Übelin (14..-1530?)
    Ancien possesseur : Louis-Charles-Joseph de Manne (1773-1832)
    Auteur adapté : Henricus Martellus (1440?-1496), Konrad Türst (1450-1503)
    Éditeur scientifique : Matthias Ringmann (1482-1511)
    Commanditaire du contenu : René II (duc de Lorraine, 1451-1508)
    Graveur : Nicolas Langlois (1640-1703)
    Imprimeur : Johann Schott (1477-1548)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40618457q]
  • Contenu dans : Claudii Ptolemei viri Alexandrini Mathematic[a]e disciplin[a]e Philosophi doctissimi Geographi[a]e opus novissima traductione e Gr[a]ecorum archetypis castigatissime pressum: c[a]eterisante lucubratorum multo pr[a]estantius. Pro Prima parte continens CL. Ptolem[a]ei Geographiam per octo libros partitam ad antiquitate[m] suam integre & sine ulla corruptione. Una cum collatione dictonum gr[a]ecarum e regione ad latinas certissima graduum calculatione. [...] Tabularum dein Auctoris vigintiseptem ordo hic est Generale orbis iuxta descriptione[m] Ptolem[a]ei Una. Europ[a]e tabul[a]e Decem. Aphric[a]e tabul[a]e Quattuor. Asi[a]e tabul[a]e Duodecim. Est & una corporis spherici in plano iuxta fine[m] 7. li[bri]. Pars secunda moderniorum lustrationum Viginti Tabulis veluti supplementum [... ] Cum gratia & privilegio Imperiali per 4 annos

    Orbis typus universalis iuxta hydrographorum traditionem. - [29]

    Description matérielle : 1 atlas, 60-[30] f. de texte + [93] f. de cartes, sign. [6], B-L6, M4, N6, a6, b4, c6: 47 cartes + une sphère : 47 x 33 cm
    Description : Note : L'édition de Strasbourg de 1513 fait suite à de nombreuses versions manuscrites ainsi qu'à neuf éditions imprimées du texte du célèbre géographe grec et de ses cartes, reconstruites d'après ses écrits au début de la Renaissance. Dès 1482, des cartes "modernes" avaient été ajoutées aux schémas traditionnels et, en 1508 et 1511, on y avait introduit une nouvelle mappemonde. L'édition de 1513 est cependant la première, ainsi que l'indique son titre, à regrouper en deux parties distinctes les 27 cartes ptoléméennes et les cartes modernes qui atteignent ici le nombre alors inégalé de 20. Un véritable atlas moderne est donc en quelque sorte juxtaposé à celui de Ptolémée. Cette édition fut préparée à partir de 1507 par deux savants humanistes de Saint-Dié, Martin Waldseemüller (ou Ilacomilus, ou encore Hylacomylus) pour les cartes et Mathias Ringmann (ou Philesius) pour le texte, avec l'aide matérielle du duc Rene II de Lorraine. Ce dernier, grand collectionneur et mécène, possédait une très riche bibliothèque. Il envoya Ringmann chercher des manuscrits en Italie auprès de Pic de La Mirandole et communiqua à Waldseemüller des cartes nautiques récentes qui indiquaient les nouvelles découvertes. La mort du duc à la fin de 1508, celle de Ringmann en 1511 et la faillite du libraire-imprimeur Walter Lud retardèrent le projet. Il fut finalement mené à son terme grâce aux fonds des avocats strasbourgeois Jacob Aesler et Georg Uebelin et l'ouvrage put malgré tout être imprimé à Strasbourg, par Johan Schott, en 1513. Des 27 cartes anciennes, seule la mappemonde est en projection conique, les 26 cartes régionales étant construites suivant la projection trapézoïdale des éditions d'Ulm de 1482 et 1486, sur lesquelles elles sont copiées. Parmi les cartes modernes, l'Espagne (carte 32), la France en partie (carte 33), l'Europe du Nord (carte 36), l'Italie (carte 37) et la Terre Sainte (carte 43) sont également imitées des éditions d'Ulm. L'Europe de l'Est (carte 35) ainsi que l'Italie et la Sicile (carte 38) proviennent en revanche des éditions de Rome de 1507 et 1508. La carte moderne d'Allemagne (carte 34) est copiée sur la carte routière d'Erhard Etzlaub gravée à Nuremberg en 1501. Douze cartes dérivent de documents restés jusqu'alors manuscrits. Il s'agit en premier lieu de la très célèbre mappemonde (carte 29) dont le modèle fut le planisphère du gênois Nicolo Caveri. Ce planisphère avait été dressé pour le duc René entre 1502 et 1506 d'après un modèle portugais. Waldseemuller lui emprunta la représentation de l'Europe, de l'Afrique, du Nouveau Monde et de l'Inde, mais resta fidèle à la mappemonde d'Henricus Martellus (1490) pour le reste de l'Asie. Des parties de la carte sont traitées à plus grande échelle: le Nouveau Monde (carte 30) l'Afrique (carte 40 et 41) et l'Inde (carte 44). D'autres cartes régionales eurent pour modèles des manuscrits déjà en circulation: les îles Britanniques (carte 31), inspirées d'une carte nautique italienne, la Grèce et l'Europe orientale (carte 39), l'Asie Mineure (carte 42) et la Crète (carte 47), cette dernière figurant pour la première fois isolément sur une carte gravée. Enfin trois cartes topographiques sont pratiquement des documents de première main: la Suisse (carte 45), dont il existe un original manuscrit par Konrad Turst (1495-1497), les pays du Rhin (carte 46) et la Lorraine (carte 48), ces deux diernières étant probablement l'oeuvre de Waldseemüller lui-même. La Lorraine est par ailleurs la première carte imprimée en trois couleurs. Cette édition de la "Géographie" de Ptolémée fit longtemps autorité jusqu'à l'apparition de l'édition nouvelle imprimée à Bâle par Münster en 1540. - Au bas de la lettre dédicatoire à l'empereur Maximilien, fol. 4: "Datu[m] Argentine sub annu[m] D[omi]ni MDXIII [1513] Marcii XV". - Fol . 4 v: table des matières. - Sign . B I-L 2: texte de la "Géographie" de Ptolémée, dans la version latine de Jacopo d'Angelo. - Sign. L 2 v-N 6: index des lieux. - Sign. N 6 v: colophon de Johann Schott du 12 mars 1513. - Pour une présentation critique de cet atlas, se reporter à : Mireille Pastoureau, "Les Atlas français (XVIe-XVIIe siècles) : Répertoire bibliographique et étude", Paris, 1984. - Voir édition en facsimilé cotée : Ge DD 4678 (II,4)
    Exemplaire non colorié
    "Nordenskiöld Collection Catalogue of maps", n°2173
    Phillips n°359
    Échelle : [Échelles diverses]
    Édition : , [1513]
    Auteur adapté : Henricus Martellus (1440?-1496)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Claudii Ptolemei viri Alexandrini Mathematic[a]e disciplin[a]e Philosophi doctissimi Geographi[a]e opus novissima traductione e Gr[a]ecorum archetypis castigatissime pressum: c[a]eterisante lucubratorum multo pr[a]estantius. Pro Prima parte continens CL. Ptolem[a]ei Geographiam per octo libros partitam ad antiquitate[m] suam integre & sine ulla corruptione. Una cum collatione dictonum gr[a]ecarum e regione ad latinas certissima graduum calculatione. [...] Tabularum dein Auctoris vigintiseptem ordo hic est Generale orbis iuxta descriptione[m] Ptolem[a]ei Una. Europ[a]e tabul[a]e Decem. Aphric[a]e tabul[a]e Quattuor. Asi[a]e tabul[a]e Duodecim. Est & una corporis spherici in plano iuxta fine[m] 7. li[bri]. Pars secunda moderniorum lustrationum Viginti Tabulis veluti supplementum [... ] Cum gratia & privilegio Imperiali per 4 annos

    Tabula moderna Indiae [titre inscrit au-dessus de la carte]. - [44]

    Description matérielle : 1 atlas, 60-[30] f. de texte + [93] f. de cartes, sign. [6], B-L6, M4, N6, a6, b4, c6: 47 cartes + une sphère : 47 x 33 cm
    Description : Note : L'édition de Strasbourg de 1513 fait suite à de nombreuses versions manuscrites ainsi qu'à neuf éditions imprimées du texte du célèbre géographe grec et de ses cartes, reconstruites d'après ses écrits au début de la Renaissance. Dès 1482, des cartes "modernes" avaient été ajoutées aux schémas traditionnels et, en 1508 et 1511, on y avait introduit une nouvelle mappemonde. L'édition de 1513 est cependant la première, ainsi que l'indique son titre, à regrouper en deux parties distinctes les 27 cartes ptoléméennes et les cartes modernes qui atteignent ici le nombre alors inégalé de 20. Un véritable atlas moderne est donc en quelque sorte juxtaposé à celui de Ptolémée. Cette édition fut préparée à partir de 1507 par deux savants humanistes de Saint-Dié, Martin Waldseemüller (ou Ilacomilus, ou encore Hylacomylus) pour les cartes et Mathias Ringmann (ou Philesius) pour le texte, avec l'aide matérielle du duc Rene II de Lorraine. Ce dernier, grand collectionneur et mécène, possédait une très riche bibliothèque. Il envoya Ringmann chercher des manuscrits en Italie auprès de Pic de La Mirandole et communiqua à Waldseemüller des cartes nautiques récentes qui indiquaient les nouvelles découvertes. La mort du duc à la fin de 1508, celle de Ringmann en 1511 et la faillite du libraire-imprimeur Walter Lud retardèrent le projet. Il fut finalement mené à son terme grâce aux fonds des avocats strasbourgeois Jacob Aesler et Georg Uebelin et l'ouvrage put malgré tout être imprimé à Strasbourg, par Johan Schott, en 1513. Des 27 cartes anciennes, seule la mappemonde est en projection conique, les 26 cartes régionales étant construites suivant la projection trapézoïdale des éditions d'Ulm de 1482 et 1486, sur lesquelles elles sont copiées. Parmi les cartes modernes, l'Espagne (carte 32), la France en partie (carte 33), l'Europe du Nord (carte 36), l'Italie (carte 37) et la Terre Sainte (carte 43) sont également imitées des éditions d'Ulm. L'Europe de l'Est (carte 35) ainsi que l'Italie et la Sicile (carte 38) proviennent en revanche des éditions de Rome de 1507 et 1508. La carte moderne d'Allemagne (carte 34) est copiée sur la carte routière d'Erhard Etzlaub gravée à Nuremberg en 1501. Douze cartes dérivent de documents restés jusqu'alors manuscrits. Il s'agit en premier lieu de la très célèbre mappemonde (carte 29) dont le modèle fut le planisphère du gênois Nicolo Caveri. Ce planisphère avait été dressé pour le duc René entre 1502 et 1506 d'après un modèle portugais. Waldseemuller lui emprunta la représentation de l'Europe, de l'Afrique, du Nouveau Monde et de l'Inde, mais resta fidèle à la mappemonde d'Henricus Martellus (1490) pour le reste de l'Asie. Des parties de la carte sont traitées à plus grande échelle: le Nouveau Monde (carte 30) l'Afrique (carte 40 et 41) et l'Inde (carte 44). D'autres cartes régionales eurent pour modèles des manuscrits déjà en circulation: les îles Britanniques (carte 31), inspirées d'une carte nautique italienne, la Grèce et l'Europe orientale (carte 39), l'Asie Mineure (carte 42) et la Crète (carte 47), cette dernière figurant pour la première fois isolément sur une carte gravée. Enfin trois cartes topographiques sont pratiquement des documents de première main: la Suisse (carte 45), dont il existe un original manuscrit par Konrad Turst (1495-1497), les pays du Rhin (carte 46) et la Lorraine (carte 48), ces deux diernières étant probablement l'oeuvre de Waldseemüller lui-même. La Lorraine est par ailleurs la première carte imprimée en trois couleurs. Cette édition de la "Géographie" de Ptolémée fit longtemps autorité jusqu'à l'apparition de l'édition nouvelle imprimée à Bâle par Münster en 1540. - Au bas de la lettre dédicatoire à l'empereur Maximilien, fol. 4: "Datu[m] Argentine sub annu[m] D[omi]ni MDXIII [1513] Marcii XV". - Fol . 4 v: table des matières. - Sign . B I-L 2: texte de la "Géographie" de Ptolémée, dans la version latine de Jacopo d'Angelo. - Sign. L 2 v-N 6: index des lieux. - Sign. N 6 v: colophon de Johann Schott du 12 mars 1513. - Pour une présentation critique de cet atlas, se reporter à : Mireille Pastoureau, "Les Atlas français (XVIe-XVIIe siècles) : Répertoire bibliographique et étude", Paris, 1984. - Voir édition en facsimilé cotée : Ge DD 4678 (II,4)
    Exemplaire non colorié
    "Nordenskiöld Collection Catalogue of maps", n°2173
    Phillips n°359
    Échelle : [Échelles diverses]
    Édition : , [1513]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Claudii Ptolemei viri Alexandrini Mathematic[a]e disciplin[a]e Philosophi doctissimi Geographi[a]e opus novissima traductione e Gr[a]ecorum archetypis castigatissime pressum: c[a]eterisante lucubratorum multo pr[a]estantius. Pro Prima parte continens CL. Ptolem[a]ei Geographiam per octo libros partitam ad antiquitate[m] suam integre & sine ulla corruptione. Una cum collatione dictonum gr[a]ecarum e regione ad latinas certissima graduum calculatione. [...] Tabularum dein Auctoris vigintiseptem ordo hic est Generale orbis iuxta descriptione[m] Ptolem[a]ei Una. Europ[a]e tabul[a]e Decem. Aphric[a]e tabul[a]e Quattuor. Asi[a]e tabul[a]e Duodecim. Est & una corporis spherici in plano iuxta fine[m] 7. li[bri]. Pars secunda moderniorum lustrationum Viginti Tabulis veluti supplementum [... ] Cum gratia & privilegio Imperiali per 4 annos

    Tabula moderna prime partis Aphricae [titre inscrit au-dessus de la carte]. - [40]

    Description matérielle : 1 atlas, 60-[30] f. de texte + [93] f. de cartes, sign. [6], B-L6, M4, N6, a6, b4, c6: 47 cartes + une sphère : 47 x 33 cm
    Description : Note : L'édition de Strasbourg de 1513 fait suite à de nombreuses versions manuscrites ainsi qu'à neuf éditions imprimées du texte du célèbre géographe grec et de ses cartes, reconstruites d'après ses écrits au début de la Renaissance. Dès 1482, des cartes "modernes" avaient été ajoutées aux schémas traditionnels et, en 1508 et 1511, on y avait introduit une nouvelle mappemonde. L'édition de 1513 est cependant la première, ainsi que l'indique son titre, à regrouper en deux parties distinctes les 27 cartes ptoléméennes et les cartes modernes qui atteignent ici le nombre alors inégalé de 20. Un véritable atlas moderne est donc en quelque sorte juxtaposé à celui de Ptolémée. Cette édition fut préparée à partir de 1507 par deux savants humanistes de Saint-Dié, Martin Waldseemüller (ou Ilacomilus, ou encore Hylacomylus) pour les cartes et Mathias Ringmann (ou Philesius) pour le texte, avec l'aide matérielle du duc Rene II de Lorraine. Ce dernier, grand collectionneur et mécène, possédait une très riche bibliothèque. Il envoya Ringmann chercher des manuscrits en Italie auprès de Pic de La Mirandole et communiqua à Waldseemüller des cartes nautiques récentes qui indiquaient les nouvelles découvertes. La mort du duc à la fin de 1508, celle de Ringmann en 1511 et la faillite du libraire-imprimeur Walter Lud retardèrent le projet. Il fut finalement mené à son terme grâce aux fonds des avocats strasbourgeois Jacob Aesler et Georg Uebelin et l'ouvrage put malgré tout être imprimé à Strasbourg, par Johan Schott, en 1513. Des 27 cartes anciennes, seule la mappemonde est en projection conique, les 26 cartes régionales étant construites suivant la projection trapézoïdale des éditions d'Ulm de 1482 et 1486, sur lesquelles elles sont copiées. Parmi les cartes modernes, l'Espagne (carte 32), la France en partie (carte 33), l'Europe du Nord (carte 36), l'Italie (carte 37) et la Terre Sainte (carte 43) sont également imitées des éditions d'Ulm. L'Europe de l'Est (carte 35) ainsi que l'Italie et la Sicile (carte 38) proviennent en revanche des éditions de Rome de 1507 et 1508. La carte moderne d'Allemagne (carte 34) est copiée sur la carte routière d'Erhard Etzlaub gravée à Nuremberg en 1501. Douze cartes dérivent de documents restés jusqu'alors manuscrits. Il s'agit en premier lieu de la très célèbre mappemonde (carte 29) dont le modèle fut le planisphère du gênois Nicolo Caveri. Ce planisphère avait été dressé pour le duc René entre 1502 et 1506 d'après un modèle portugais. Waldseemuller lui emprunta la représentation de l'Europe, de l'Afrique, du Nouveau Monde et de l'Inde, mais resta fidèle à la mappemonde d'Henricus Martellus (1490) pour le reste de l'Asie. Des parties de la carte sont traitées à plus grande échelle: le Nouveau Monde (carte 30) l'Afrique (carte 40 et 41) et l'Inde (carte 44). D'autres cartes régionales eurent pour modèles des manuscrits déjà en circulation: les îles Britanniques (carte 31), inspirées d'une carte nautique italienne, la Grèce et l'Europe orientale (carte 39), l'Asie Mineure (carte 42) et la Crète (carte 47), cette dernière figurant pour la première fois isolément sur une carte gravée. Enfin trois cartes topographiques sont pratiquement des documents de première main: la Suisse (carte 45), dont il existe un original manuscrit par Konrad Turst (1495-1497), les pays du Rhin (carte 46) et la Lorraine (carte 48), ces deux diernières étant probablement l'oeuvre de Waldseemüller lui-même. La Lorraine est par ailleurs la première carte imprimée en trois couleurs. Cette édition de la "Géographie" de Ptolémée fit longtemps autorité jusqu'à l'apparition de l'édition nouvelle imprimée à Bâle par Münster en 1540. - Au bas de la lettre dédicatoire à l'empereur Maximilien, fol. 4: "Datu[m] Argentine sub annu[m] D[omi]ni MDXIII [1513] Marcii XV". - Fol . 4 v: table des matières. - Sign . B I-L 2: texte de la "Géographie" de Ptolémée, dans la version latine de Jacopo d'Angelo. - Sign. L 2 v-N 6: index des lieux. - Sign. N 6 v: colophon de Johann Schott du 12 mars 1513. - Pour une présentation critique de cet atlas, se reporter à : Mireille Pastoureau, "Les Atlas français (XVIe-XVIIe siècles) : Répertoire bibliographique et étude", Paris, 1984. - Voir édition en facsimilé cotée : Ge DD 4678 (II,4)
    Exemplaire non colorié
    "Nordenskiöld Collection Catalogue of maps", n°2173
    Phillips n°359
    Échelle : [Échelles diverses]
    Édition : , [1513]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Claudii Ptolemei viri Alexandrini Mathematic[a]e disciplin[a]e Philosophi doctissimi Geographi[a]e opus novissima traductione e Gr[a]ecorum archetypis castigatissime pressum: c[a]eterisante lucubratorum multo pr[a]estantius. Pro Prima parte continens CL. Ptolem[a]ei Geographiam per octo libros partitam ad antiquitate[m] suam integre & sine ulla corruptione. Una cum collatione dictonum gr[a]ecarum e regione ad latinas certissima graduum calculatione. [...] Tabularum dein Auctoris vigintiseptem ordo hic est Generale orbis iuxta descriptione[m] Ptolem[a]ei Una. Europ[a]e tabul[a]e Decem. Aphric[a]e tabul[a]e Quattuor. Asi[a]e tabul[a]e Duodecim. Est & una corporis spherici in plano iuxta fine[m] 7. li[bri]. Pars secunda moderniorum lustrationum Viginti Tabulis veluti supplementum [... ] Cum gratia & privilegio Imperiali per 4 annos

    Tabula moderna secunde porcionis Aphrice [titre inscrit au-dessus de la carte]. - [41]

    Description matérielle : 1 atlas, 60-[30] f. de texte + [93] f. de cartes, sign. [6], B-L6, M4, N6, a6, b4, c6: 47 cartes + une sphère : 47 x 33 cm
    Description : Note : L'édition de Strasbourg de 1513 fait suite à de nombreuses versions manuscrites ainsi qu'à neuf éditions imprimées du texte du célèbre géographe grec et de ses cartes, reconstruites d'après ses écrits au début de la Renaissance. Dès 1482, des cartes "modernes" avaient été ajoutées aux schémas traditionnels et, en 1508 et 1511, on y avait introduit une nouvelle mappemonde. L'édition de 1513 est cependant la première, ainsi que l'indique son titre, à regrouper en deux parties distinctes les 27 cartes ptoléméennes et les cartes modernes qui atteignent ici le nombre alors inégalé de 20. Un véritable atlas moderne est donc en quelque sorte juxtaposé à celui de Ptolémée. Cette édition fut préparée à partir de 1507 par deux savants humanistes de Saint-Dié, Martin Waldseemüller (ou Ilacomilus, ou encore Hylacomylus) pour les cartes et Mathias Ringmann (ou Philesius) pour le texte, avec l'aide matérielle du duc Rene II de Lorraine. Ce dernier, grand collectionneur et mécène, possédait une très riche bibliothèque. Il envoya Ringmann chercher des manuscrits en Italie auprès de Pic de La Mirandole et communiqua à Waldseemüller des cartes nautiques récentes qui indiquaient les nouvelles découvertes. La mort du duc à la fin de 1508, celle de Ringmann en 1511 et la faillite du libraire-imprimeur Walter Lud retardèrent le projet. Il fut finalement mené à son terme grâce aux fonds des avocats strasbourgeois Jacob Aesler et Georg Uebelin et l'ouvrage put malgré tout être imprimé à Strasbourg, par Johan Schott, en 1513. Des 27 cartes anciennes, seule la mappemonde est en projection conique, les 26 cartes régionales étant construites suivant la projection trapézoïdale des éditions d'Ulm de 1482 et 1486, sur lesquelles elles sont copiées. Parmi les cartes modernes, l'Espagne (carte 32), la France en partie (carte 33), l'Europe du Nord (carte 36), l'Italie (carte 37) et la Terre Sainte (carte 43) sont également imitées des éditions d'Ulm. L'Europe de l'Est (carte 35) ainsi que l'Italie et la Sicile (carte 38) proviennent en revanche des éditions de Rome de 1507 et 1508. La carte moderne d'Allemagne (carte 34) est copiée sur la carte routière d'Erhard Etzlaub gravée à Nuremberg en 1501. Douze cartes dérivent de documents restés jusqu'alors manuscrits. Il s'agit en premier lieu de la très célèbre mappemonde (carte 29) dont le modèle fut le planisphère du gênois Nicolo Caveri. Ce planisphère avait été dressé pour le duc René entre 1502 et 1506 d'après un modèle portugais. Waldseemuller lui emprunta la représentation de l'Europe, de l'Afrique, du Nouveau Monde et de l'Inde, mais resta fidèle à la mappemonde d'Henricus Martellus (1490) pour le reste de l'Asie. Des parties de la carte sont traitées à plus grande échelle: le Nouveau Monde (carte 30) l'Afrique (carte 40 et 41) et l'Inde (carte 44). D'autres cartes régionales eurent pour modèles des manuscrits déjà en circulation: les îles Britanniques (carte 31), inspirées d'une carte nautique italienne, la Grèce et l'Europe orientale (carte 39), l'Asie Mineure (carte 42) et la Crète (carte 47), cette dernière figurant pour la première fois isolément sur une carte gravée. Enfin trois cartes topographiques sont pratiquement des documents de première main: la Suisse (carte 45), dont il existe un original manuscrit par Konrad Turst (1495-1497), les pays du Rhin (carte 46) et la Lorraine (carte 48), ces deux diernières étant probablement l'oeuvre de Waldseemüller lui-même. La Lorraine est par ailleurs la première carte imprimée en trois couleurs. Cette édition de la "Géographie" de Ptolémée fit longtemps autorité jusqu'à l'apparition de l'édition nouvelle imprimée à Bâle par Münster en 1540. - Au bas de la lettre dédicatoire à l'empereur Maximilien, fol. 4: "Datu[m] Argentine sub annu[m] D[omi]ni MDXIII [1513] Marcii XV". - Fol . 4 v: table des matières. - Sign . B I-L 2: texte de la "Géographie" de Ptolémée, dans la version latine de Jacopo d'Angelo. - Sign. L 2 v-N 6: index des lieux. - Sign. N 6 v: colophon de Johann Schott du 12 mars 1513. - Pour une présentation critique de cet atlas, se reporter à : Mireille Pastoureau, "Les Atlas français (XVIe-XVIIe siècles) : Répertoire bibliographique et étude", Paris, 1984. - Voir édition en facsimilé cotée : Ge DD 4678 (II,4)
    Exemplaire non colorié
    "Nordenskiöld Collection Catalogue of maps", n°2173
    Phillips n°359
    Échelle : [Échelles diverses]
    Édition : , [1513]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]

Auteur du texte1 document

  • Portulan de Nicolas de Canerio. Amérique

    Description matérielle : 1 flle : 420 x 580
    Description : Note : Accompagne : Une nouvelle carte marine au XVIe siècle. Le portulan de Nicolas de Canerio, par L. Gallois, ... In-8° , 23 p.
    Échelle : Dimensions:1/2 de l'original
    Édition : Lyon : Imp. A. Roux , 1890
    Auteur du texte : Lucien Gallois (1857-1941), A. Roux (imprimeur, 18..-19..?)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40595466f]

Autre1 document

  • Portulan de Nicolas de Canerio. Amérique

    Description matérielle : 1 flle : 420 x 580
    Description : Note : Accompagne : Une nouvelle carte marine au XVIe siècle. Le portulan de Nicolas de Canerio, par L. Gallois, ... In-8° , 23 p.
    Échelle : Dimensions:1/2 de l'original
    Édition : Lyon : Imp. A. Roux , 1890
    Auteur du texte : Lucien Gallois (1857-1941), A. Roux (imprimeur, 18..-19..?)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb405954653]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Tooley, 1979

Pages équivalentes