Chapitre de la collégiale Saint-Goëry

Pays :France
Création :12..
Fin d'activité :1790
Note :
Vers la fin du XIIIe siècle, la communauté de Saint-Goëry parvint à faire entériner définitivement son choix du statut de chapitre de chanoinesses séculières, statut qui ne fut ensuite jamais plus contesté. La Règle de saint Benoît, à laquelle on fit encore référence quelque temps, ne fut plus opposée aux chanoinesses d'Épinal. - Le titre abbatial fut maintenu jusqu'à la fin de l'Ancien Régime
Depuis le XIIe siècle, le Chapitre de Saint-Goëry était assisté par quatre chanoines séculiers (lesquels n'avaient pas voix au chapitre)
Épinal, qui depuis sa fondation appartenait au Diocèse de Toul, se trouve depuis 1777 sur le territoire de Saint-Dié
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Abbaye Saint-Goëry (12..-1790)
Chapitre de chanoinesses. Épinal (Saint-Goëry. 12..-1790)
Chapitre de dames nobles Saint-Goëry et Saint-Maurice
Voir plus

Pages dans data.bnf.fr

Du Xe au XIIIe s., voir :

  • Un sanctuaire avait été fondé à Épinal par Thierry Ier, évêque de Metz, qui, vers 983/984, avait offert à l'église Saint-Maurice le corps de saint Goëry (ou Goëric), évêque de Metz au VIIe siècle. Adalbéron II († 1005), évêque de Metz (à partir de 984), fonda dans ce sanctuaire une abbaye de Bénédictines. Il semble que, du Xe au XIIIe siècles, les autorités ecclésiastiques (en particulier les évêques de Metz et de Toul) ont cherché à imposer à cette communauté l'observation de la Règle de saint Benoît, mais que, à partir du XIIe siècle au moins, la communauté a combattu pour s'affranchir de cette observance monastique, en adoptant le statut d'un chapitre de chanoinesses séculières.

    Vers la fin du XIIIe siècle, la communauté de Saint-Goëry parvint à faire entériner définitivement son choix du statut de chapitre de chanoinesses séculières, statut qui ne fut ensuite jamais plus contesté. La Règle de saint Benoît, à laquelle on fit encore référence quelque temps, ne fut dès lors plus opposée aux chanoinesses d'Épinal

    À partir du XIIe siècle, les moniales (ou chanoinesses) de Saint-Goëry furent assistées par quatre chanoines séculiers (lesquels n'avaient pas voix au chapitre)

    Épinal, qui depuis sa fondation appartenait au Diocèse de Toul, se trouve depuis 1777 sur le territoire de Saint-Dié

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cottineau
    Gallia christiana, t. XIII, 1785, col. 1416-1419
    DHGE, t. XV, 1963, col. 605-607

Autres formes du nom

  • Abbaye Saint-Goëry (12..-1790)
  • Chapitre de chanoinesses. Épinal (Saint-Goëry. 12..-1790)
  • Chapitre de dames nobles Saint-Goëry et Saint-Maurice
  • Chapitre d'Épinal
  • Chapitre des dames chanoinesses et comtesses de Remiremont
  • Chapitre des nobles dames d'Épinal
  • Dames chanoinesses d'Épinal
  • Insigne Chapitre Saint-Goëry
  • Monasterium Sancti Goerici (12..-1790) (latin)
  • Monasterium Spinalense (12..-1790)

Pages équivalentes