Edward Castronova

Langue :anglais
Sexe :masculin
Note :
En poste : Indiana university, Bloomington (en 2005). - Edward J. Bird a pris en décembre 2000 le nom de son épouse, et signe ses ouvrages : Edward Castronova
Autre forme du nom :Edward J. Bird
ISNI :ISNI 0000 0001 0964 0117

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Synthetic worlds

    the business and culture of online games

    Description matérielle : 1 vol. (XI-332 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 311-317
    Édition : Chicago (Ill.) : University of Chicago press , cop. 2005

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40932534t]
  • Wildcat currency

    how the virtual money revolution is transforming the economy

    Description matérielle : 1 vol. (XXII-265 p.)
    Description : Note : Notes bibliogr.
    Édition : New Haven : Yale university press , cop. 2014

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44343455g]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • Edward J. Bird

Biographie Wikipedia

  • Edward Castronova est professeur associé en télécommunication à l'Indiana University Bloomington. En 2004 il était professeur associé en économie à l'université de Fullerton en Californie. Son travail sur les mondes virtuels et leurs économies, et en particulier sur le jeu de rôle en ligne EverQuest a éveillé un grand intérêt. Son travail sur Norrath, le monde imaginaire d'EverQuest, « Virtual Worlds: A First-Hand Account of Market and Society on the Cyberian Frontier » , paru en 2001, est accessible gratuitement en ligne sur SSRN. Il y déclare par exemple que Norrath produit un PIB qui le place au 77e rang mondial, entre la Russie et la Bulgarie, plus élevé que celui de la Chine ou de l'Inde, et que l'unité de base de la devise d'Everquest a une valeur réelle supérieure au Yen ou à la Lire italienne.

Pages équivalentes