Félix Esclangon (1905-1956)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Manosque (Alpes-de-Haute-Provence), 10-12-1905
Mort :Paris, 05-05-1956
Note :
Physicien. - Professeur à l'Institut de physique de Lille, puis à la faculté des sciences de Grenoble. Directeur de l'Institut d'électricité de Grenoble. Titulaire de la chaire d'énergétique appliquée à la Sorbonne et directeur du Laboratoire des industries électriques de Fontenay-aux-Roses
ISNI :ISNI 0000 0001 2319 7326

Ses activités

Préfacier7 documents3 documents numérisés

Auteur du texte4 documents

  • Diagramme pour le calcul des lignes de transport d'énergie électrique

    Description : Note : Extrait de la "Revue générale de l'électricité". T. 52, juillet 1943
    Édition : (Paris,) impr. de Chaix , 1943. In-4° (275 x 220), 4 p., fig. [D. L.Impr. 3 décembre 1943] -VIc

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32082317b]
  • Thèses présentées à la Faculté des sciences de l'Université de Paris pour obtenir le grade de docteur ès sciences physiques, par Félix Esclangon,... Illumination des gaz raréfiés par les courants de haute fréquence...

    Description : Note : Série A. 1457. N° 3224
    Édition : Paris, Masson , 1933. In-8, 147 p., fig. [2389]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32082318p]
  • Illumination des gaz raréfiés par les courants de haute fréquence, par Félix Esclangon...

    Description : Note : Extraits des "Annales de Physique", mars 1934
    Édition : Paris, Masson , (1934). In-8°, paginé 267-406, fig.

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb320823191]
  • Les radiations les mieux monochromatiques

    Description matérielle : 72 p.
    Description : Note : Réunions de l'Institut d'optique. 6e année. 1935. 1re réunion
    Édition : Paris : "Revue d'optique théorique et instrumentale" , 1936
    Auteur du texte : Charles Fabry (1867-1945), Albert Pérard (1880-1960)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb320823207]

Traducteur3 documents

  • La mécanique ondulatoire et les nouvelles théories quantiques

    02. - 2e éd. de la trad. française mise à jour d'après les 4e et 5e éd. originales augmentées de sept chapitres nouveaux
    Description matérielle : 1 vol. (IX-292 p.)
    Description : Note : Notes bibliogr., bibliogr. p. 287-289.
    Édition : Paris : Gauthier-Villars , 1937
    Auteur du texte : Arthur Erich Haas (1884-1941)
    Préfacier : Émile Borel (1871-1956)
    Traducteur : A. Bogros (physicien, 19..-19..)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32213311d]
  • La Mécanique ondulatoire et les nouvelles théories quantiques, par Arthur Haas. Traduit de l'allemand, par A. Bogros, F. Esclangon. Préface de Emile Borel

    Édition : Paris, Gauthier-Villars et Cie, éditeurs , 1930. (4 juillet.) In-16, VII-202 p. [7585]
    Auteur du texte : Arthur Erich Haas (1884-1941)
    Préfacier : Émile Borel (1871-1956)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb322133102]
  • Quanta et chimie

    Description matérielle : 1 vol. (68 p.)
    Édition : Paris : Gauthier-Villars , 1931
    Auteur du texte : Arthur Erich Haas (1884-1941)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32213312r]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Illumination des gaz raréfiés par les courants de haute fréquence / par Félix Esclangon, [1934]
    La mécanique ondulatoire et les nouvelles théories quantiques / par Arthur Haas ; trad. de l'allemand par A. Bogros, F. Esclangon ; préf. de Emile Borel, 1937
  • Ouvrages de reference : Biographies des principales personnalités françaises décédées au cours de l'année 1956 / Henri Temerson, 1957
    Qui était qui, XXe s. / Béatrice et Michel Wattel, 2005
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Cat. gén. suppl.

Biographie Wikipedia

  • Jules Félix Esclangon, né à Manosque le 10 janvier 1905 et décédé le 5 mai 1956 (à 51 ans), est un professeur en énergétique appliquée à La Sorbonne et ancien directeur de l'Institut Polytechnique de Grenoble de 1938 à 1954. Il est promu Chevalier de la Légion d'honneur en 1947.Il meurt électrocuté au cours d'une expérience devant ses étudiants en 1956.A titre posthume, il sera cité à l'Ordre de la Nation le 2 juillet 1956.En hommage, un lycée de Manosque, un groupe scolaire de Digne, le Pont Esclangon, un bâtiment du Campus de Jussieu, une rue de Grenoble desservant le polygone scientifique, et plusieurs voies dans différentes communes portent son nom. Il est le neveu de l'astronome Ernest Esclangon, inventeur de l'horloge parlante, et le grand-père du mathématicien Pierre Pansu et du physico-chimiste Robert Pansu.

Pages équivalentes