Henri Justel (1620-1693)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1620
Mort :24-09-1693
Note :
Spécialiste de droit canon. - Secrétaire du roi Louis XIV. - Émigre en 1681 en Angleterre où il est bibliothécaire du roi Charles II
ISNI :ISNI 0000 0001 2101 8064

Ses activités

Éditeur scientifique1 document1 document numérisé

  • Recueil de divers voyages faits en Afrique et en l'Amerique, qui n'ont point esté encore publiez

    Description matérielle : [16]-262-35-[1 bl.]-23-[1 bl.]-49-[1 bl.]-[2]-81 p., [9] f. de pl. dont 5 dépl.
    Description : Note : Trad. de l'anglais et publié par Henri Justel, d'après Barbier. - Contient : "Histoire de l'isle des Barbades ; enrichie de la carte de l'isle, & de la figure des arbres & des plantes les plus considerables qui y croissent... par Richard Ligon. Traduit de l'anglois sur la copie imprimées à Londres... en 1657" ; "Relation de la riviere du Nil, de sa source et de son cours, et de l'inondation qu'elle fait dans la campagne d'Egypte, jusqu'à ce qu'elle tombe en la mer Méditerranée, & autres choses curieuses...", trad. de la version anglaise par Peter Wyche d'un texte portugais dû à Geronimo Lóbo ; "Extrait de l'histoire d'Ethiopie écrite en portugais par le P. Baltasar Telles de la Compagnie de Jésus" ; "Description de l'empire du Prete-Jean", par Manoel de Almeida, d'après le catalogue de la British Library ; "Relation du voyage fait sur les costes d'Afrique aux mois de novembre & decembre de l'année 1670. janvier & février 1671. commençant au Cap Verd" ; "Relation de l'origine, moeurs, coustumes, religion, guerres et voyages des Caraibes, sauvages des isles Antilles de l'Amerique faite par le Sieur de La Borde..." ; "Relation de la Guiane, et de ce qu'on y peut faire" ; "Description de l'isle de la Jamaique et de toutes celles que possedent les Anglois dans l'Amerique...", par Richard Blome
    Sources : CG, LXXX, 24. - Barbier. - Sabin, 36944. - European Americana, 674/159
    Édition : , 1674
    Imprimeur-libraire : Louis Billaine (16..-1681)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30669899x]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Recueil de divers voyages faits en Afrique et en l'Amerique, qui n'ont point été encore publiés / [éd. par Henri Justel], 1674
  • Ouvrages de reference : Hoefer
    Haag
    Oxford DNB
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Henri Justel est un érudit français né à Paris en 1620, mort à Londres le 24 septembre 1693.Fils du savant canoniste protestant Christophe Justel (mort en juin 1649) et de sa femme Olympe Delorme (morte en 1674), il fut leur seul enfant qui survécut à son père, et il lui succéda dans sa charge de secrétaire du roi. Possesseur d'une riche bibliothèque, avec notamment des manuscrits précieux hérités de son père, il fut à partir des années 1660 une figure éminente du monde cosmopolite des savants européens, organisant des réunions régulières (plusieurs fois par semaine) dans son domicile parisien, mettant sa bibliothèque à la disposition des savants, et entretenant une correspondance avec de nombreuses personnalités, notamment des pays protestants (Henry Oldenburg, avec qui ses échanges épistolaires commencent fin 1663, Christian Huygens, parmi les Français Balthasar de Monconys, Melchisédech Thévenot, Pierre Petit, Adrien Auzout, Pierre-Daniel Huet, Jean Baptiste Denis...). Gottfried Wilhelm Leibniz (qui le tenait en haute estime et resta en correspondance avec lui) et John Locke fréquentèrent également son cercle à Paris. En bons termes avec de nombreux savants catholiques, il eut le projet, qui ne put aboutir, d'une traduction œcuménique de la Bible. En 1675, il fit don de trois manuscrits anciens très précieux à la Bibliothèque bodléienne, en reconnaissance de quoi il reçut le grade de Doctor of Civil Law de l'Université d'Oxford le 23 juin 1675. Attaché à la religion protestante, il n'en était pas moins en mauvais rapports avec les pasteurs de Charenton, qui lui reprochaient entre autres sa trop grande proximité avec des personnalités catholiques. Selon le témoignage de son ami le théologien anglais George Hickes, il eut tôt le pressentiment d'une prochaine révocation de l'Édit de Nantes. En 1681, il vendit sa bibliothèque dans des termes avantageux et passa en Angleterre, où il fut nommé inspecteur des manuscrits de la Bibliothèque royale de Saint-James (le 3 décembre), poste qu'il conserva jusqu'à sa mort (y compris sous le catholique Jacques II), et il devint fellow de la Royal Society. Il serait enterré à Eton.Il publia avec Guillaume Voël (théologien de la Sorbonne) une Bibliotheca juris canonici veteris in duos tomos distributa (Paris, Louis Billaine, 1661, 2 vol. in-folio), qui est formée de l'ensemble des documents rassemblés par son père sur l'histoire ancienne du droit canon. Il édita aussi un Recueil de divers voyages faits en Afrique et en l'Amérique, qui n'ont point été encore publiés, contenant l'origine, les mœurs, les coutumes et le commerce des habitants de ces deux parties du monde, avec des traits curieux touchant la haute Éthiopie, le débordement du Nil, la Mer Rouge, et le Prêtre Jean, &c (Paris, Louis Billaine, 1674).

Pages équivalentes