Mariana de Althaus

Pays :Pérou
Langue :espagnol; castillan
Sexe :féminin
Note :
Auteur dramatique
Autre forme du nom :Mariana De Althaus
ISNI :ISNI 0000 0000 1210 4553

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Dramas en familia

    el sistema solar; el lenguaje de las sirenas; ruido

    1a ed
    Description matérielle : 300 p.
    Édition : Lima, Perú : Alfaguara , 2013

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43686602c]
  • Trois histoires de mer

    Description matérielle : 1 vol. (124 p.)
    Description : Note : La couv. porte en plus : "théâtre/teatro"
    Édition : Paris : Indigo , DL 2008
    Traducteur : Marie Nilsson

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41314508f]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Trois histoires de mer / Mariana de Althaus, DL 2008

Autre forme du nom

  • Mariana De Althaus

Biographie Wikipedia

  • Mariana de Althaus Checa (née le 4 juin 1974) est une dramaturge péruvienne, fille du journaliste Jaime de Althaus. Ses œuvres se caractérisent par l'adaptation éclectique de différentes techniques et tendances théâtrales contemporaines.Elle a étudié la littérature à la Pontificia Universidad Católica del Perú et se forme comme actrice, dramaturge et metteur en scène de théâtre avec les maîtres Roberto Ángeles, Alberto Isola, Edgar Saba et Alonso Alegría. En 1998 elle met en scène sa première œuvre théâtrale, En el borde. Sa deuxième, Los Charcos sucios de la ciudad (2001), utilise une technique rétrospective (l'action se déroule dans le passé) pour analyser les motifs de son suicide. Suivent El Viaje la même année, Tres historias del mar (2003, créée en français à la salle intime du Théâtre Prospero de Montréal, à l'automne 2008 sous le titre Trois histoires de mer par le théâtre TRESSS), Princesa Cero, Volar (2004) et La puerta invisible dans lesquelles elle montre son intérêt pour les problèmes existentiels. Dans son œuvre Vino, bate y chocolate (2004), elle emploie un contenu clairement allégorique et symbolique pour traiter des faits similaires.En 2006, elle met en scène sa pièce Ruido, qui marque la consolidation de son œuvre dramatique et probablement sa consécration littéraire, et dans laquelle se présente une étrange situation entre une famille de classe moyenne appauvrie et une voisine dans les années de crise économique et terrorisme vécus par le Pérou durant le premier gouvernement d'Alan García dans les années 1980. Dans la pièce on peut apprécier l'influence du théâtre d'Harold Pinter et les éléments du symbolisme (représenté par le bruit), et du théâtre de la non communication et parfois de l'absurde, en plus du caractère monotone et archétypique de la plupart des personnages, pour créer une sensation de tension et confirmer l'orientation éclectique de l'œuvre. Cette pièce a été créée à Montréal sous le titre Bruit par le théâtre TRESS à l'été 2007.Portail du théâtre Portail du théâtre Portail du Pérou Portail du Pérou

Pages équivalentes