Charles Dormoy (trésorier, 17..-18..)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :17..
Mort :18..
Note :
Trésorier du Théâtre-Italien en 1837

Ses activités

Auteur de lettres3 documents

  • Lettres adressées à C. Severini par D'Almaine, Assandri, Angelini, Andrioli et Albertini, 15 août 1836-14 janvier 1838

    Description matérielle : 8 f : 26,7 cm x 20,2 cm
    Description : Note : Dans la lettre 3 (1), 5 janvier 1838, Bologne, [Angelini], ami proche de Severini, lui présente ses voeux pour la nouvelle année, lui donne des nouvelles personnelles et le prie de transmettre ses salutations à des connaissances communes. - Dans la lettre 3 (2), [s.d.], [Londres], Nunziata Assandri veut "savoir si Monsieur Laporte a laissé un dépôt de l'amontant du premier mois de ses appointements, à la Direction du Théâtre italien à Paris". - Dans la lettre 3 (3),15 août 1836, Londres, Doca transmet à Severini les excuses de Mme et Mlle Assandri qui se sont rendues à Manchester et Norwich pour un festival et ne pourront donc arriver à Paris avant le 25 septembre. - Dans la lettre 3 (4), 28 janvier 1837, Londres, l'éditeur D'Almaine propose à Severini d'acheter la propriété d'un opéra de Michele Costa. - Dans la lettre 3 (5), 1er février 1837, Londres, l'éditeur Willis confirme qu'il ne souhaite pas acquérir les droits de l'opéra de Costa dont il est question dans la lettre 3 (4). - La pièce 3 (6) est une note non signée, mais sans doute de la main de Robert, mentionnant le montant de la dette du copiste Andreoli, des retenues des mois d'octobre, novembre et décembre et de la dette dûe à ce jour 14 janvier 1837. - La lettre 3 (7), non datée, signée Angelini, est un appel au secours rédigé en italien.. - Dans la lettre 3 (8), Bologne, 26 août 1837, une certaine Chiara Albertini prie en italien Severini de récupérer pour elle auprès de sa tante de l'argent que celle-ci lui doit
    Destinataire de lettres : Edouard Robert (directeur du Théâtre-Italien, 17..-18..), Carlo Severini (1793-1838)
    Auteur de lettres : Nunziata Assandri (mère de Laura Assandri, 17..-18..), D'Almaine (éditeur, 17..-18..), Willis (éditeur, 17..-18..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb420324348]
  • Lettres adressées à C. Severini par Degli Antoni, Doulx, Doria, Dabedeilhe, Dallacasa, Duplantys, Guyot Desfontaines, Dormoy

    Description matérielle : 8 f : 26,7 cm x 20,2 cm
    Description : Note : Dans la lettre 6 (1), [s.l.], [s.d.], Clementina Degli Antoni prie C. Severini de lui accorder un billet gratuit pour une représentation. - Dans la lettre 6 (2), [s.l.], 19 août 1837, Mme Doulx prie C. Severini de revenir au plus vite de Bologne. - Dans la lettre 6 (3), Milan, 13 novembre 1837, M. Doria informe C. Severini de la livraison de tapis et demande à être réglé. - Dans la lettre 6 (4), [s.l], 20 octobre 1836, Clementina Degli Antoni prie Severini de dire à Rossini qu'il vienne la voir. - Dans la lettre 6 (5), Milan, 26 décembre 1838, Jean Dabedeilhe tente de négocier avec Louis Viardot et Edouard Robert l'engagement de sa fille dont il vante les qualités ; une liste des rôles qu'elle a joués en Italie est jointe à la lettre. - Dans la lettre 6 (6), [Paris], 18 novembre 1837, Luigi Dalla Casa demande des billets gratuits à Severini pour écouter la Persiani. - Dans la lettre 6 (7), Paris, 22 août [1837], R. Duplantys annonce à Severini que les soirées au bénéfice des victimes de l'incendie de Salins auront lieu à l'Opéra le 29 août et au Théâtre-Italien le 5 septembre. - Dans la lettre 6 (8), [Paris], 6 septembre [183?], Emma Guyot Desfontaines demande à Carlo Severini une loge de quatre places à louer. - Dans la lettre 6 (9), Paris, 20 mai 1837, Charles Dormoy informe Carlo Severini que Marliani a demandé à ce qu'on lui expédie "Ildegonda", et lui précise qu'il lui a envoyé la veille le livret de "Malek-Adel". - Dans la lettre 6 (10), Paris, 9 mai 1837, Charles Dormoy dresse à C. Severini la liste des sommes payées, qui doivent lui être remboursées en Italie
    Destinataire de lettres : Carlo Severini (1793-1838)
    Auteur de lettres : Jean Dabedeilhe (père d'Adèle Dabedeilhe, 17..-18..), Luigi Dalla Casa (correspondant de Carlo Severini, 17..-18..), Clementina Degli Antoni (correspondante de Carlo Severini, 17..-18..), Doria (commerçant, 17..-18..), Doulx (chanteuse, 17..-18..), Raphaël Duplantys (administrateur, 17..-18..), Emma Guyot Desfontaines (abonnée de Théâtre-Italien, 17..-18..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb421043163]
  • Lettres d'E. Robert à C. Severini, 9 septembre 1829-11 mai 1838

    Description matérielle : 25 f. : 26,7 cm x 20,2 cm
    Description : Note : La lettre 2 (1), Milan, 9 septembre 1829, parle des premières chanteuses de la saison suivante : Robert vient de signer un contrat avec Mme Méric-Lalande, il lui faut engager une autre prima donna et pour ce il compare la Malibran et la Pasta ("si nous n'avons pas la Malibran pour cette année nous sommes completement enfoncés"). Il s'apprête à se rendre à Bologne pour négocier avec David. Il y entendra ce chanteur ainsi que la Ungher et la Grisi. - Dans la lettre 2 (2), "près Bologne", 22 septembre 1829, il est toujours question de la Méric-Lalande et la Malibran, mais aussi de Lablache et du décorateur Ferri. - Dans la lettre 2 (3), Bologne, 16 octobre 1829, Robert attend toujours une réponse quant à la Malibran. Il dresse un portrait peu flatteur de la Tadolini et mentionne la proposition que Rossini a faite au chef d'orchestre Alioni pour remplacer Grasset. - Dans la lettre 2 (4), Naples, 10 décembre 1829, Robert relate ses démarches auprès de la Boccadabati, et livre des commentaires très critiques sur le San Carlo : "Dans quel vieillissement ce beau théâtre est tombé!". - Dans la lettre 2 (5), Florence, 16 février 1830, après s'être plaint de la conduite de Rossini, Robert parle de David et de la Grisi. - Dans la lettre 2 (6), Bologne, 20 février 1830, Robert se félicite des engagements de Rossini, Malibran, et évoque ceux qu'il voudrait conclure avec Rubini et David. - Dans la lettre 2 (7), Bologne, 21 février 1830, on apprend que David a été engagé, Robert fait part à Severini de toute sa satisfaction : "avec la Malibran la Lalande et David voilà déjà les trois fortes colonnes assurées". - Dans la lettre 2 (8), Bologne, 3 mars 1830, Robert dit continuer ses recherches ; pour compléter la compagnie, il faut encore une prima donna de remplacement, un contralto, une seconda donna, un premier ténor et un secondo basso. Il est encore question de Lablache, d'Aliani, de la Tadolini. - Dans la lettre 2 (9), 12 mars 1830, Robert explique qu'il continue d'entendre des chanteurs à Bologne en compagnie de Rossini. Il pense à la Tadolini et souhaite pouvoir engager le décorateur Ferri pour trois ans. - Dans la lettre 2 (10), Bologne, 12 mars 1830, Robert poursuit ses réflexions sur la Tadolini et sur Ferri. - Dans la lettre 2 (11), "Bologne, Dimanche de Pasques [sic] 1830", Robert parle de la Tibaldi, la contralto à qui il vient de faire signer un contrat, de David qui a fait beaucoup de progrès, de la Tadolini qu'il ne sera pas nécessaire d'engager si l'Albini accepte à sa place, et enfin de Lablache. - Dans la lettre 2 (12), Bologne, 24 avril 1830, Robert traite des musiciens de l'orchestre : "Raison de plus pour nous distinguer par une exécution parfaite il faut raviver cet orchestre avec des jeunes plus vigoureux frais et dispos". Il parle aussi de la Méric-Lalande, de la Pasta, de la Tadolini qu'il vient d'engager, et d'autres artistes : Rubini, Pellegrini, Santini, Profeti, la Corradi, mais aussi de Ferri. - Dans la lettre 2 (13), Paris, 26 avril 1837, Robert mentionne la Persiani, la Tadolini, l'opéra Malek-Adel, le grand succès de Duprez et d'un procès intenté par les directeurs de l'Opéra, du Théâtre des Français et de l'Opéra-Comique contre Charles Maurice. - Dans la lettre 2 (14), Paris, 9 mai 1837, Robert traite du retour sur scène de la Pasta et de la discussion du budget du théâtre à la Chambre. - Dans la lettre 2 (15), Paris, 20 mai 1837, Robert revient sur les discussions de la Chambre et signale le prêt de partitions à Marliani. - Dans la lettre 2 (16), Paris, 3 juin 1837, Robert dit ne pas savoir encore si Ivanoff réintégrera la compagnie la saison suivante ; il informe Severini du fiasco de la Pasta à Londres et de l'indisposition chronique de la Grisi. - Dans la lettre 2 (17), Paris, 3 juillet 1837, Robert cite Marliani, Ferri, Albertazzi et Ivanoff. - Dans la lettre 2 (18), Paris, 6 juillet 1837, Robert traite de questions financières. - Dans la lettre 2 (19), Paris, 14 juillet 1837, Robert dit avoir fait fiasco à Bruxelles et souhaite négocier avec Poggi. - Dans la lettre 2 (20), Paris, 22 juillet 1837, Charles Dormoy parle du paiment de lettre de change de M. Laporte, des gratifications des représentations à bénéfice de Lablache et Tamburini ainsi que du paiement de la prime d'assurance. - Dans la lettre 2 (21), Paris, 7 août 1837, Dormoy envoie une facture de libraire et aborde la question des abonnements : "Beaucoup de personnes désirent avant de renouveler 'connaître' la composition de la troupe, je leur réponds bien qu'elle se composera de Rubini, Lablache, Tamburini, Mes Grisi et Tacchinardi Persiani" ; il annonce qu'il y a 18.000 fcs en caisse et qu'il commence à toucher l'argent des renouvellements d'abonnements. - Dans la lettre 2 (22), Paris, 17 août 1837, Dormoy dresse la liste des noms des choristes "pour le cas où vous voudriez en éloigner quelques-uns" afin de renouveler les engagements. - Dans la lettre 2 (23), Côme, 5 septembre 1837, Robert fait part à Severini de ses soucis de santé. - Dans la lettre 2 (24) Paris, 11 mai 1838, adressée à Nattier, Robert refuse un opéra intitulée "Les deux Figaro" (peut-être celui de Carafa), car "malheureusement les deux principaux rôles, celui de la Prima Donna et celui du Primo Tenore sont écrits beaucoup trop bas et ne pourraient convenir aux moyens de Rubini et de Mmes Grisi ou Persiani". - Dans la lettre 2 (25), Paris, 30 mars 1839, Robert dit à un certain Fiori qu'il lui a fait envoyer son portrait comme souvenir d'amitié
    Destinataire de lettres : Carlo Severini (1793-1838)
    Auteur de lettres : Edouard Robert (directeur du Théâtre-Italien, 17..-18..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42020834p]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Charles Dormoy (trésorier; 17..-18..)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Lettres de C. Dormoy à C. Severini, 22 juillet-17 août 1837, BnF, BmO, LAS Th. Italien Pièce 2 (20-22)

Pages équivalentes