Antoine Petit (1722-1794)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Orléans (Loiret), 23-07-1722
Mort :Olivet (Loiret), 21-10-1794
Note :
Médecin. - Docteur de la Faculté de Paris, professeur d'anatomie et de chirurgie au Jardin du Roi, membre de la société d'agriculture. Élu à l'Académie des Sciences, il fut successivement adjoint anatomiste le 28 juin 1760, puis associé anatomiste le 31 août 1773 et enfin pensionnaire vétéran le 2 septembre 1784. - Auteur dramatique
ISNI :ISNI 0000 0000 7820 2586

Ses activités

Auteur du texte17 documents2 documents numérisés

  • Le Bacha de Smirne, comédie en 1 acte et en prose, représentée par les comédiens italiens ordinaires de Sa Majesté, pour la première fois, le 9 septembre 1747, par M***

    Description matérielle : In-8° , 32 p.
    Description : Note : Attribué à Collet de Messine et à Antoine Petit
    Édition : Paris : Cailleau , 1748

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31091887q]
  • Traité des maladies des femmes enceintes, des femmes en couche, et des enfans nouveaux nés, précédé du mécanisme des accouchemens ; rédigé sur les leçons d'Antoine Petit, et publié par les citoyens Baignères et Perral

    Description matérielle : 2 vol. in-8°
    Édition : Paris : Baudouin , an VII

    2 documents numérisés : Tome 1 - Tome 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31091899q]
  • Deux consultations médico-légales, la 1re tendante à prouver qu'un briquetier... de Liége, trouvé mort... le 11 avril... 1766, s'est pendu et fait mourir lui-même ; la 2e pour demoiselle Famin, femme du sieur Leneret, accusée de suppression... et homicide de deux enfans, par A. Petit,...

    Description matérielle : In-8° , X-68 p.
    Édition : Paris : Vallat-la-Chapelle , 1767

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310918882]
  • Discours prononcé aux ecoles de médecine pour l'ouverture solemnelle du cours de chirurgie, le dimanche 27me novembre 1757

    Description matérielle : 23 p.
    Description : Note : Bandeau aux armes de la faculté de médecine de la ville de Paris et lettrine gr. sur bois. - Sig. A-C4
    Édition : , 1757
    Imprimeur-libraire : Veuve de Gabriel-François Quillau (170.?-1764)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31091889d]
  • Fondation de deux professeurs d'anatomie et de chirurgie en la Faculté de médecine de Paris, faite en l'année 1787, par M. Antoine Petit,...

    Description matérielle : In-4° , 7 p.
    Édition : Paris : impr. de Quillau , (s. d.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31091890m]

Rédacteur1 document

  • Observations de Me Antoine Petit, médecin de Paris, sur le mémoire publié par Me Henri Petit, médecin de Soissons, dans l'accusation d'impéritie intentée contre Me Servat de Pontcarré, aussi médecin à Soissons.

    Description matérielle : In-4 °
    Édition : Paris : P.-G. Simon , 1770

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36758863g]

Auteur présumé du texte1 document

  • Lettre d'un medecin de Montpellier a Mr C. D. F. medecin ordinaire du Roi

    Description matérielle : [2]-14 p.
    Description : Note : Par "Procope D. M. P." (Docteur en Médecine de Paris), suivant une note ms. sur l'ex. BnF [4-T18-121 (191) d'après laquelle (Antoine) Portal attribue ce même ouvrage à Antoine Petit. - La date d'édition est probablement celle du titre. Imprimé à Paris d'après le matériel et les usages typogr.. - Bandeau et lettrine gr. sur bois. - Signé A4, B2
    Sources : Barbier
    Édition : , 1749
    Auteur présumé du texte : Michel Procope-Couteaux (1684-1753)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33454370g]

Autre4 documents1 document numérisé

  • Le Miroir, comédie en 1 acte et en vers...

    Édition : (Paris , 1747.)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33488417w]
  • Fondation de deux professeurs d'anatomie et de chirurgie en la faculté de médecine de Paris ; faite en l'année 1787, par M. Antoine Petit,...

    Description matérielle : 4° pièce
    Édition : Paris , (1787)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb333945595]
  • Le Miroir, comédie en un acte et en vers... Par M***

    Édition : (Paris , 1747.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33488416j]
  • Lettre de M. A. Petit, sur quelques faits relatifs à la pratique de l'inoculation

    Édition : Amsterdam ; Paris , 1767

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39313564p]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Discours prononcé aux écoles de médecine pour l'ouverture solemnelle du cours de chirurgie / par M. Antoine Petit, 1757
  • Ouvrages de reference : Hoefer
    Académie des Sciences, Index biographique des membres
    Du Jardin au Muséum en 516 biographies / Philippe Jaussaud, Edmond-Raoul Brygoo, 2004
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Petit, Antoine (médecin parisien)

Biographie Wikipedia

  • Antoine Petit, né à Orléans en 1722 et mort à Olivet (Loiret) en 1794, est un médecin français du XVIIIe siècle.Petit reçut une première éducation très soignée et, au sortir du collège, il vint étudier la chirurgie à Paris. Il fut bientôt en état de se livrer à l’enseignement et de faire des leçons d’anatomie, de chirurgie et d’accouchement. Il fut reçu docteur régent en 1746.La sûreté de son tact dans le diagnostic des maladies le fit distinguer, parmi les plus habiles médecins de son temps, comme le premier d’entre eux. Aussi son cabinet de consultation ne désemplissait pas, et l’on venait de toutes les parties de la France et même de l’Europe pour lui demander des conseils. Il amassa une fortune considérable et, n’ayant point d’enfants, il en consacra une partie à la fondation d’établissements utiles. Il fonda dans la Faculté de Paris une chaire d’anatomie et une de chirurgie. Les professeurs, pris dans la Faculté et nommés par elle, devaient se livrer à l’enseignement pendant dix ans, et céder ensuite la place à de jeunes confrères.La fondation faite par Petit dans sa ville natale est plus considérable : il y consacra plus de 100 000 livres. Son objet était la nomination de quatre médecins et de deux chirurgiens pour donner des soins gratuits aux malades indigents de la ville, et, les jours de marché, des consultations à ceux de la campagne, dans un édifice qu’il fit bâtir à cet effet. Deux avocats et un procureur, ayant, comme les premiers, des appointements fixes, remplissaient, à des jours marqués, leur ministère auprès des pauvres qui venaient le réclamer. À Fontenay-aux-Roses, il fit don d’une maison pour y loger l’officier de santé de la commune.

Pages équivalentes