Lillian Russell (1861-1922): pseudonyme individuel

Pays :États-Unis
Sexe :féminin
Naissance :Clinton (Iowa), 04-12-1861
Mort :Pittsburgh (Pa.), 06-06-1922
Note :
Chanteuse d'opéra. - Actrice
Domaines :Arts du spectacle
Autre forme du nom :Helen Louise Leonard (1861-1922)
ISNI :ISNI 0000 0000 2297 7315

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Lillian Russell (1861-1922)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du nom

  • Helen Louise Leonard (1861-1922)

Biographie Wikipedia

  • Lillian Russell, est née Helen Louise Leonard, le 4 décembre 1860 à Clinton aux États-Unis. Elle meurt le 6 juin 1922 à Pittsburgh (États-Unis). Lillian Russel devient l'une des actrices et chanteuse américaine de la fin du XIXe siècle, début du XXe siècle. Elle est connue pour sa beauté et son style, ainsi que pour sa voix et sa présence scénique. Elle est considérée comme l'un des Sex-symbol de son époque.Lillan Russell naît dans l'Iowa, mais grandit à Chicago. Ses parents se séparent quand elle a dix-huit ans, elle déménage alors à New York avec sa mère. Elle commence rapidement à exercer professionnellement en chantant pour Tony Pastor et joue un rôle dans l'opéra-comique sur lequel Gilbert et Sullivan travaillent. Elle épouse le compositeur Edward Salomon (en) en 1884, qui lui donne quelques rôles dans plusieurs de ses opéras à Londres mais, en 1886, celui-ci est arrêté pour bigamie. Lillan Russell se marie à quatre reprises, mais sa relation la plus longue est celle avec Diamond Jim Brady (en) , qui accepte son style de vie extravagant durant quatre décennies.En 1885, Lillan Russell retourne à New York et continue à jouer dans des opérettes et des comédies musicales. Pendant de nombreuses années, elle est la chanteuse principale d' opérettes en Amérique et tourne en continu jusqu'à la fin du XIXe siècle. En 1899, elle rejoint le Music-hall de Lew Fields (en) et Weber, où elle joue durant cinq ans. Après 1904, elle commence à avoir des difficultés vocales et passe à des rôles dramatiques. Elle revient plus tard pour des rôles musicaux dans le vaudeville et se retire finalement vers 1919. Quelques années plus tard, Lillian Russell écrit un article pour plaider en faveur du droit de vote des femmes : elle devient une conférencière populaire.

Pages équivalentes