Gregory Boyington (1912-1988)

Image non encore disponible
Pays :États-Unis
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :1912
Mort :11-01-1988
Note :
Pilote de chasse
Autres formes du nom :Pappy Boyington (1912-1988)
Pappy Boyington (1912-1988)
ISNI :ISNI 0000 0000 7780 1587

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Tête brûlée

    ma véritable histoire

    Description matérielle : 1 vol. (395 p.)
    Édition : [Levallois-Perret] : Éditions JPO , DL 2015
    Traducteur : Yann Brindejont

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44495098b]
  • Tête brûlée

    ma véritable histoire

    Description matérielle : 1 vol. (397 p.)
    Édition : Levallois-Perret : Éd. Altipresse , impr. 2009
    Traducteur : Yann Brindejont

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41480646x]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Tête brûlée : ma véritable histoire / colonel Gregory Pappy Boyington ; traduit de l'américain par Yann Brindejont, impr. 2009

Autres formes du nom

  • Pappy Boyington (1912-1988)
  • Pappy Boyington (1912-1988)

Biographie Wikipedia

  • Gregory « Pappy » Boyington (né le 4 décembre 1912 à Cœur d'Alene en Idaho et mort le 11 janvier 1988) est un pilote de chasse américain du Corps des Marines des États-Unis, titulaire de 28 victoires homologuées dont 6 en Chine avec l’AVG (American Volunteer Group, ou les Tigres volants, commandé par le général Claire Chennault).Son histoire et celle de son escadrille (VMF-214 alias The Black Sheep) sont à l’origine de la série télévisée américaine intitulée en France Les Têtes brûlées (titre original Baa Baa Black Sheep). Dans la série, son rôle est interprété par Robert Conrad. Il apparait dans l'un des épisodes, (à environ 28 minutes du début dans le 15e épisode de la saison 1, intitulé "Objectif Rabaul" 2/2 en Français et "The deadliest enemy of all" en Anglais) où il incarne un général qui se trouve en compagnie du général Moore, il serra la main de l'acteur avec un grand sourire dans cette scène.

Pages équivalentes