Oscar Pistorius

Image non encore disponible
Pays :Afrique du Sud
Langue :afrikaans
Sexe :masculin
Note :
Athlète
Domaines :Sports et jeux
ISNI :ISNI 0000 0000 7854 2783

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Courir après un rêve

    Description matérielle : 1 vol. (188 p.-[8] p. de pl.)
    Édition : Paris : l'Archipel , impr. 2010
    Traducteur : Joseph Antoine

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42203810b]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Oscar Pistorius

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Courir après un rêve / Oscar Pistorius ; traduit de l'italien parJoseph Antoine, impr. 2010
  • Oscar Pistorius : le héros déchu de l'Afrique du Sud / John Carlin ; traduit de l'anglais par Emmanuelle et Pphilippe Aronson, DL 2014
    Libération, 2010-06-08, [portrait]

Biographie Wikipedia

  • Oscar Pistorius, né le 22 novembre 1986 à Johannesburg, est un athlète sud-africain amputé des deux tibias spécialisé dans le sprint. Il est le premier athlète amputé à concourir dans un championnat du monde pour les valides, et le premier athlète handicapé médaillé (par équipe) parmi les valides.Le 4 juillet 2012, il devient le premier athlète amputé à se qualifier aux épreuves d'athlétisme pour les Jeux olympiques. Il y fait sa première course le 4 août pour les séries du 400 mètres.Il est surnommé The Blade Runner (jeu de mots en référence au film de Ridley Scott), en français « le coureur aux lames » et se déclare lui-même . Il est « considéré comme un héros national » en Afrique du Sud. En 2012, Time magazine l'inclut dans sa liste des cent personnes les plus influentes au monde, le décrivant comme « la définition même de l'inspiration au niveau mondial ».Le 14 février 2013, il est inculpé du meurtre de sa compagne, Reeva Steenkamp. Le 12 septembre 2014, il est acquitté du meurtre mais reconnu coupable d'homicide involontaire, pour lequel il est condamné le 21 octobre 2014 à cinq ans de prison ferme et, pour une seconde affaire jugée également à cette occasion, à trois ans de prison avec sursis pour port d'armes.

Pages équivalentes