Jean Carbonare (1926-2009)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1926
Mort :17-01-2009
ISNI :ISNI 0000 0000 9305 7815

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Ensemble, se remettre debout

    Description matérielle : 1 vol. (183 p.)
    Description : Note : En appendice, choix de documents. - Glossaire
    Édition : Lyon : Éd. Olivétan , DL 2010

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb422279449]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Ensemble, se remettre debout / Jean Carbonare, DL 2010

Biographie Wikipedia

  • Jean Carbonare fut président de l'association Survie de 1988 à 1994. Il mourut le 17 janvier 2009.Il consacra une grande partie de sa carrière professionnelle à mener des projets de développement dans divers pays africains. Après le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, il mit ses compétences au service du Rwanda pour aider les Rwandais à reconstruire leur pays et quitta simultanément la présidence de Survie. Cette décision lui fut reprochée par les tenants de la politique française au Rwanda comme étant la preuve de son allégeance au FPR. À partir de 1996, il cessa ses activités en Afrique.Il est surtout connu pour son interview au journal télévisé de Bruno Masure sur Antenne 2 qui alerta dès le 24 janvier 1993 du risque de génocide au Rwanda. Il rentrait d'une mission d'enquête internationale organisée par la FIDH et dont le rapport révéla l'ampleur des massacres à caractères génocidaires perpétrés au Rwanda de 1991 à 1992. Il est mis en cause par Pierre Péan dans son livre Noires fureurs, blancs menteurs.

Pages équivalentes