Jean-Baptiste Nattier (1678-1726)

Illustration de la page Jean-Baptiste Nattier (1678-1726) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :27-09-1678
Mort :23-05-1726
Note :
Peintre français
ISNI :ISNI 0000 0001 0803 6647

Ses activités

Illustrateur1 document

  • Oraison funèbre de tres-haut tres-puissant et excellent prince Monseigneur Louis, dauphin, prononcée dans l'église des Cordeliers du grand couvent de Paris, le 18 d'Aoust 1711

    Description matérielle : 60-[2] p.
    Description : Note : Privilège royal du 20 septembre 1711 octroyé pour 4 ans à Jean-Baptiste Coignard. - Vignette au titre et cul-de-lampe gr. sur cuivre. Bandeau gr. sur cuivre par S. Thomassin, d'après J. B. Nattier
    Édition : , 1711
    Imprimeur-libraire : Jean-Baptiste Coignard (1667?-1735)
    Auteur du texte : Pierre Poisson (16..-1744?)
    Graveur : Simon Thomassin (1655?-1733)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb311292166]

Peintre1 document

Dessinateur1 document1 document numérisé

  • La Gallerie du Palais du Luxembourg peinte par Rubens

    [estampe]

    Description matérielle : 24 dessins - 27 est. : sanguine ; formats divers ; burin, eau-forte ; formats divers
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin. - eau-forte. - sanguine
    Note : Ce recueil est composé des gravures éditées par Duchange avec en regard les dessins à la sanguine originaux réalisés par les frères Nattier.
    Édition : , 1710
    Éditeur commercial : Gaspard Duchange (1662-1757)
    Dessinateur : Jean-Marc Nattier (1685-1766)
    Peintre du modèle : Petrus Paulus Rubens (1577-1640)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42336328j]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bénézit, 1999

Biographie Wikipedia

  • Jean-Baptiste Nattier, né le 27 septembre 1678 et mort le 23 mai 1726, est un peintre d'histoire français.Fils du portraitiste Marc Nattier et de la miniaturiste Marie Courtois, et frère ainé du peintre Jean-Marc Nattier, Jean-Baptiste fut d’abord l’élève de son père.Après avoir étudié à l’Académie de France à Rome de 1704 à 1709, il fut reçu à l’Académie le 29 octobre 1712, sur la présentation d’un tableau de Joseph sollicité par la femme de Putiphar.Compromis dans le scandaleux procès de Benjamin Deschauffour, il fut enfermé à la Bastille et, près de subir une peine infamante, il échappa au sort qui le menaçait en se coupant la gorge dans sa prison avec un couteau à huîtres.Sa condamnation entraina sa déchéance de membre de l’Académie et son morceau de réception fut rendu à sa famille.

Pages équivalentes