Frédéric Martin (1905-1970?)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Silly-sur-Nied (Moselle), 1905
Mort :1970
Note :
Espion français à la solde des allemands (condamné en 1936 à 10 ans de détention). - Profite de la débâcle de juin 1940 pour s'évader et demander l'aide des allemands. - Collabore avec les renseignements militaires allemands (basés à l'Hôtel Lutetia, Paris) ; appartient et dirige l'équipe appelée la "Gestapo de Neuilly" (réquisitions massives, arrestations et déportations). - Début 1944, il est chargé par l'Abwehr de créer un bureau en Espagne ; il part à Saint-Jean-de-Luz. - En 1945, il gagne Madrid où il se fait appeler le "Prince de Mérode". - En 1953, il vivait toujours en Espagne. - Condamné par contumace le 18 novembre 1945, il ne fut jamais inquiété par la justice. - Il serait mort après 1970, certainement en Espagne.
Autres formes du nom :Rudy de Mérode (1905-1970?)
Rudy von Mérode (1905-1970?)
Rudy von Montaigne (1905-1970?)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 5583 3096

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Frédéric Martin (1905-1970?)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Les comtesses de la Gestapo / Cyril Eder, Paris, 2007
  • BnF, Département de l'Audiovisuel, DONAUD0601. [Fonds de l'IHESI-INHES et du CESDIP : Récits de vie de policiers. Entretien avec Jacques Delarue] (2004)

Autres formes du nom

  • Rudy de Mérode (1905-1970?)
  • Rudy von Mérode (1905-1970?)
  • Rudy von Montaigne (1905-1970?)
  • Prince de Mérode (1905-1970?)

Biographie Wikipedia

  • Rudy de Mérode, de son vrai nom Frédéric Martin, est un espion français à la solde des Allemands, né en 1905 à Silly-sur-Nied (Moselle) et mort après 1970, probablement en Espagne, à une date inconnue à ce jour. Il est aussi connu sous les pseudonymes de Rudi von Mérode et Rudi von Montaigne.Originaires du Luxembourg, les membres de sa famille immigrèrent en France et furent naturalisés dans les années 1920.

Pages équivalentes