Jean-Baptiste Nicolet (1728-1796)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris, 16-04-1728
Mort :Paris, 27-12-1796
Note :
Directeur-fondateur et acteur du "Théâtre de Nicolet", ou théâtre des Grands Danseurs du roi devenu Théâtre de la Gaîté en 1792. - Il exerça la direction du théâtre jusqu'en 1795. - Marié en 1766 à Anne Antoinette Desmoulins, actrice puis directrice du théâtre également.
Domaines :Arts du spectacle
ISNI :ISNI 0000 0000 3555 8013

Ses activités

Destinataire de lettres25 documents

  • 51 lettres autographes signées adressées à la famille Nicolet par Ribié au sujet du Théâtre de la Gaîté, 1782-1807

    Description matérielle : 51 lettres et reçus (83 f.) : formats divers
    Description : Note : Comprend divers reçus, engagements pour des rôles à la foire Saint-Germain, cessions de pièces, une lettre adressée à des rédacteurs de journaux et de nombreuses lettres adressées à Monsieur et Madame Nicolet. - Papier à en-tête "Théâtre de la Gaîté" (années 1806-1807),
    Destinataire de lettres : Madame Nicolet (1743-1817)
    Auteur de lettres : César Ribié (1755?-1830?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb417330663]
  • 2 lettres autographes signées adressées à Monsieur Nicolet par Devalois d'Orville, 1772

    Description matérielle : 2 lettres (3 f.) : 10,5 x 16 cm et 17 x 11 cm
    Description : Note : Comprend 1 reçu de 100 livres pour la pièce de sa composition intitulée "Les Vaches américaines" (15 mars 1772) et un autre reçu non daté pour la pièce intitulée "Les Enfans de la joye"

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41733043f]
  • 3 lettres autographes signées adressées à Nicolet par Joly de Saint-Just au sujet du Théâtre de la Gaîté, entre 1789 et 1790

    Description matérielle : 3 lettres (3 f.) : 11,5 x 18,5 cm
    Description : Note : Au sujet de la vente de ses pièces intitulées "Henri IV à Meulan" (30 décembre 1789), "Henri IV à Paris" (22 mars 1790) et "Les heureux naturels" (3 mai 1790)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41733047t]
  • 2 lettres autographes signées adressées à Nicolet par Messageot au sujet du Théâtre de la Gaîté, 29 mai - 21 décembre 1790

    Description matérielle : 2 reçus (2 f.) : 12,5 x 18 cm
    Description : Note : Reconnaît avoir reçu de Monsieur Nicolet la somme de 200 livres pour les honoraires de sa pièce intitulée "Le Siège de Bresse" (29 mai 1790) et la somme de 150 livres pour sa comédie intitulée "M. Jadin ou le voleur de fille" (21 décembre 1790)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb417330512]
  • 2 lettres autographes signées d'Alexis Claude Bougier à Monsieur Nicolet au sujet du Théâtre de la Gaîté, 2 et 10 décembre 1779

    Description matérielle : 2 lettres (3 f.) : 21,5 x 17 cm
    Description : Note : Autorise sa femme Rozalie Feuillette à entrer chez Monsieur Nicolet en qualité d'actrice pour y remplir les rôles de soubrette, jeune paysanne, duègne, etc.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb417330334]

Signataire1 document

  • 2 reçus signés de Jean-Baptiste Nicolet et Jean-François Briois au sujet d'une pièce donnée au Théâtre de la Gaîté

    Description matérielle : 2 reçus (2 f.) : 23,5 x 18 cm et 18 x 24,5 cm
    Description : Note : Au sujet de la pièce intitulée "Le Siège de Toulon ou la chasse aux léopards"

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb417330365]

Auteur ou responsable intellectuel1 document1 document numérisé

  • Contrat signé de la vente de "Turelure", parodie de l'opéra de Tarare, à Nicolet, Directeur du spectacle des grands Danseurs du Roy, "3 aoust mil sept cent quatre vingt sept" (3 août 1787)

    Description matérielle : 1 contrat
    Auteur ou responsable intellectuel : Destival de Braban

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb417263057]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean-Baptiste Nicolet (1728-1796)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

A dirigé

  • Troupe d'acteurs, danseurs de corde, acrobates fondée et dirigée par Jean-Baptiste Nicolet (1728-1796) en 1753. - Prend officiellement le nom de Théâtre des Grands Danseurs du roi en 1772. - Devient le Théâtre de la Gaîté et des grands danseurs en 1789

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Nicolet : [estampes] / lith. de Caboche, [ca 1831-1839]
  • Lyonnet

Biographie Wikipedia

  • Jean-Baptiste Nicolet est un acteur et directeur de théâtre né à Paris le 16 avril 1728 et mort dans cette même ville le 27 décembre 1796. Il était le fils aîné d’un marionnettiste, maître à danser et violoniste nommé Guillaume Nicolet (1687-1762). De son épouse Jeanne Morlon, Guillaume eut un second fils, François-Paul, dit « Nicolet cadet » à qui il légua son théâtre mais dont l’Histoire a surtout retenu la ménagerie de sa veuve, Mme Nicolet cadet, où l’on exhibait un tigre et des singes.Il employa et forma un grand nombre d’artistes et danseurs de corde qui passeront ensuite à la scène ou au cirque : le célèbre Jacob Hall, funambule anglais ; Jean Baptiste Lalanne (né vers 1757) dit « Navarin », marié à Hélène Masgomieri, père de la funambule du Premier Empire Mme Saqui ; Nicolini Grimaldi dit « Jambe de Fer » (père du clown Joseph Grimaldi, énorme vedette en Angleterre) ; « le Beau » Mathieu Dupuis, qui franchissait 12 hommes au tremplin, Placide (Alexandre-Placide Bussa), « Petit Diable » (Paul Rédigé) et, semble-t-il, Louis Auriol, père du célèbre sauteur Jean Baptiste.Dès 1753, Nicolet ouvre un spectacle de marionnettes aux foires Saint-Germain et Saint-Laurent et, quelques années plus tard, il y joint des acteurs en chair et en os pour représenter des petites pièces où il remplit lui-même les rôles d'Arlequin et de financier.En 1759 il s'établit sur le boulevard du Temple et y fait représenter des opéras-comiques et des pièces du répertoire de la Comédie-Italienne. En 1763, Nicolet ouvre un théâtre plus vaste, connu sous le nom de Théâtre de Nicolet. Des auteurs comme Pierre-Jean-Baptiste Nougaret écrivent pour son théâtre des vaudevilles égrillards. Dès lors son entreprise grandit de jour en jour, jusqu'en 1772 où, le 23 avril, il a l'honneur de dérider le monarque blasé, qui lui permet d'appeler désormais son spectacle le Théâtre des Grands-Danseurs du Roi. En 1785 ; Nicolet employait 30 acteurs, 20 musiciens et 60 danseurs.En 1792, la troupe se dénommera Théâtre de la Gaîté.Un an avant sa mort, il cède son théâtre à l'un des acteurs de la troupe, le fameux Ribié. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (41e division).Le répertoire des pièces est énorme : depuis sa création (1753) jusqu'en 1799, on dénombre plus de 9 000 pièces représentées chez Nicolet. Les auteurs principaux en sont successivement Toussaint-Gaspard Taconet, Alexandre Robineau dit Beaunoir et Louis-François Ribié. Ses succès donnèrent naissance à l'adage : « C'est de plus fort en plus fort, comme chez Nicolet. »

Pages équivalentes