William K. Black

Country :États-Unis
Language :français
Gender :masculin
Note :
Avocat et universitaire (en 2012)
Variant of the name :William Kurt Black
ISNI :ISNI 0000 0000 3639 5711

Occupations

Auteur du texte1 document

  • Une fraude presque parfaite

    le pillage des caisses d'épargne américaines par leurs dirigeants

    Material description : 1 vol. (485 p.)
    Note : Note : En appendice, choix de documents. - Bibliogr. p. 479-483.
    Edition : Paris : Éd. Charles Léopold Mayer , impr. 2012
    Préfacier : Jean de Maillard
    Traducteur : Françoise Chemla, Paul Chemla

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42578269h]

Contributeur1 document

  • Les banquiers contre les banques

    le rôle de la criminalité en col blanc dans les crises financières

    Material description : 1 vol. (151 p.)
    Note : Note : Bibliogr. p. 143-146. Webliogr. p. 147-149
    Edition : Paris : Éditions Charles Léopold Mayer , DL 2015
    Auteur du texte : Aurore Lalucq

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44444238r]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

Variant of the name

  • William Kurt Black

Wikipedia Biography

  • William Kurt Black (né le 6 septembre 1951) est un avocat et universitaire américain. Il a aussi été régulateur.William Black est un spécialiste de la criminalité en cols blancs, des finances publiques, de la régulation bancaire et financière et de nombreux sujets juridiques et économiques (white-collar crime, public finance). Il est à l’origine du concept de “fraude patronale” (control fraud), qui traduit une situation où un dirigeant utilise l’entreprise qu’il dirige comme arme pour frauder et un bouclier pour se protéger des éventuelles poursuites judiciaires. De son livre Une fraude presque parfaite : le pillage des caisses d’épargne américaines par leurs dirigeants (titre original : The best way to rob a bank is to own one), George Akerlof, Prix Nobel d’économie 2001, dit qu’il deviendra un "classique". William Black est connu pour ses explications du rôle de la fraude dans la Crise des Savings and loan et la Crise des subprimes.

Closely matched pages