Félix Lecler (1814-1895)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Aubusson (Creuse), 30-07-1814
Mort :Paris, 16-12-1895
Note :
Député de la Creuse (1848-1849). - Sénateur de la Creuse (1889-1895)
Autre forme du nom :Pierre Anne Jean Félix Lecler (1814-1895)
ISNI :ISNI 0000 0003 6945 5671

Ses activités

Auteur du texte8 documents

  • Aux Électeurs... de la Creuse. (Signé : Félix Lecler, Représentant du peuple [24 avril 1849].)

    Édition : (Paris), imp. de N. Chaix , (s. d.), in-4°. Pièce

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb323611498]
  • Rapport fait au nom de la commission de comptabilité sur le projet de résolution portant : 1 ° fixation du Budget des dépenses du Sénat pour l'exercice 1895 ; 2 ° évaluation des recettes de la caisse des retraites des employés du Sénat, par M. Lecler,... (12 févr. 1895)

    Description matérielle : In-4 °, 12 p.
    Description : Note : Sénat, session 1895, n ° 25
    Édition : Paris : Impr. de P. Mouillot , (s. d.)
    Éditeur scientifique : France. Sénat (1875-1942)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb362299896]
  • Rapport fait au nom de la commission de comptabilité sur le projet de résolution portant règlement définitif du compte des recettes et des dépenses du Sénat pour l'exercice 1893, par M. Lecler,... (31 janv. 1895)

    Description matérielle : In-4 °, 26 p.
    Description : Note : Sénat, session 1895, n ° 12
    Édition : Paris : Impr. de P. Mouillot , (s. d.)
    Éditeur scientifique : France. Sénat (1875-1942)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36229988v]
  • Rapport fait au nom de la commission de comptabilité sur le projet de résolution portant règlement du compte des recettes et des dépenses du Sénat pour la période du 1er janvier au 25 juillet 1894, par M. Lecler,... (31 janv. 1895)

    Description matérielle : In-4 °, 3 p.
    Description : Note : Sénat, session 1895, n ° 13
    Édition : Paris : Impr. de P. Mouillot , (s. d.)
    Éditeur scientifique : France. Sénat (1875-1942)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36229987h]
  • Assemblée nationale. Rapport fait au nom du Comité des Finances, sur la proposition des citoyens de Corcelle et Napoléon Curial, relative à l'ouverture, par anticipation et sur les fonds à allouer par le budget de 1849, d'un crédit de 4 millions applicable à l'achat des chevaux nécessaires pour la remonté de l'armée, par le citoyen Félix Lecler,... Séance du 15 février 1849

    Description matérielle : In-8 °, 3 p.
    Description : Note : Assemblée Constituante. 1848-1849. Impressions. Tome IX. N ° 879
    Édition : Paris : Impr. de l'Assemblée nationale , 1849
    Éditeur scientifique : France. Assemblée nationale constituante (1848-1849)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36229991r]

Autre2 documents

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Rapport fait au nom du comité des finances, sur le projet de décret relatif au règlement des comptes de l'exercice 1846 / par le citoyen Félix Lecler, représentant du peuple, [1848]
  • Ouvrages de reference : Base de données de l'Assemblée nationale (2012-04-14)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autre forme du nom

  • Pierre Anne Jean Félix Lecler (1814-1895)

Biographie Wikipedia

  • Pierre-Anne-Jean-Félix Lecler, né le 30 juillet 1814 à Aubusson (Creuse), mort le 16 décembre 1895 à Paris, est un homme politique français.Après des études au séminaire d'Ajain (Creuse), il suit des études secondaires au collège de Clermont-Ferrand puis le droit à Paris. Pendant son stage, il s'occupe de littérature, collaborant à L'Artiste, à la Revue dramatique et au Siècle. Inscrit au barreau d'Aubusson en 1838, il écrit dans l'Album de la Creuse et soutient la candidature de Charles Sallandrouze de Lamornaix, directeur de la plus importante fabrique de tapisserie de la ville, en 1846. Opposant à Louis-Philippe au nom de ses idées libérales, il est nommé commissaire du gouvernement provisoire dans le département de la Creuse après la révolution de février 1848. Toutefois, attaqué par les socialistes de Boussac inspirés par Pierre Leroux, il démissionne au bout de huit jours.Élu le 23 avril 1848, le 4e sur 7, avec 19 473 voix sur 49 820 votants député de la Creuse à l'Assemblée législative, où il siège sur les bancs des républicains modérés et devient secrétaire du comité de finances.Reprenant ses activités au barreau d'Aubusson en 1849, il est nommé rédacteur au contentieux du ministère des finances en 1850, puis payeur à Rodez, à Niort et à Angers. Lors de la suppression des payeurs, en 1866, il rentre au ministère des finances comme chef du bureau de contentieux. Sous la présidence de Jules Grévy, il est nommé directeur général de l'administration de l'enregistrement et des domaines.Candidat au Sénat dans la Creuse lors du renouvellement triennal du 6 janvier 1885, il est battu avec 151 voix sur 616 votants. Nommé conseiller-maître à la Cour des Comptes, il est de nouveau candidat au Sénat le 25 janvier 1889, où le candidat radical l'emporte avec 320 voix contre 317. Toutefois, cette élection ayant été invalidée, il parvient finalement à se faire élire sénateur de la Creuse le 17 mars suivant avec 345 voix sur 639 votants. Il y siège jusqu'à sa mort en décembre 1895.Il est officier de la Légion d'honneur.

Pages équivalentes