Valdis Dombrovskis

Pays :Lettonie
Langue :letton
Sexe :masculin
Note :
Écrit aussi en anglais
Diplômé en physique et en économie. - A été en poste à la Banque nationale de Lettonie. - Ministre des finances (2002-2004). - Député européen (2004-2009). - Premier ministre de Lettonie (2009-)
ISNI :ISNI 0000 0001 1555 5330

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • How Latvia came through the financial crisis

    Description matérielle : xvii, 140 p.
    Description : Note : Includes bibliographical references and index
    Édition : Washington, DC : Peterson Institute for International Economics , 2011

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42510692z]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Valdis Dombrovskis , né le 5 août 1971 à Riga, est un homme politique letton, membre d'Unité et Premier ministre de Lettonie de 2009 à 2014 et député européen depuis cette dernière date.Après avoir suivi une carrière d'universitaire et d'économiste à la banque centrale, il est élu député en 2002 et nommé ministre des Finances dans la coalition gouvernementale de centre-droit d'Einārs Repše. Il renonce en mars 2004, du fait de la chute de Repše, puis entre trois mois plus tard au Parlement européen. Il revient en Lettonie en 2009 pour devenir Premier ministre, à la tête d'une alliance réunissant cinq formations de centre-droit.En 2010, chef de file de la coalition Unité aux élections législatives, il arrive en tête du scrutin avec 30 % des voix, tandis que sa coalition sortante obtient près de 60 % dans son ensemble. Il devient alors le second chef du gouvernement à voir son mandat renouvelé dans les urnes. Il est de nouveau reconduit après les élections anticipées de 2011, bien qu'Unité ait chuté à la troisième place des forces politiques. Il démissionne en novembre 2013, après l'effondrement d'un supermarché à Riga dont il assume la responsabilité politique.

Pages équivalentes