J'ay pris amours
chanson polyphonique

Langue :français moyen (1400-1600)
Note :
Chanson anonyme. - Figure dans le "Chansonnier cordiforme" (Paris, Bibliothèque nationale de France, Rothschild I.5.13)
Il existe plusieurs arrangements anciens (Jean Japart, Antoine Busnois, Heinrich Issac, etc.)
Autre forme du titre :J'ai pris amours (français moyen (1400-1600))

Détails du contenu

Contenu dans

  • Genre musical: chanson polyphonique

    Chansonnier copié vers 1475 pour Jean de Montchenu. - Contient 13 chansons en italien et 30 en français

    Comprend : "Hora cridar oymè" ; "Ben lo sa Dio" (ballata) ; "Dona gentile" (rondeau) [Guillaume Dufay] ; "Zentil madona" [John Bedyngham] ; "Chiara fontana" ; "O pelegrina o luce" (1re version) ; "O rosa bella" [John Bedyngham ou John Dunstable] ; "La gracia de voi" ; "Perla mya cara" ; "Morte mercè" ; "Finir voglio la vita mya" ; "O pelegrina o luce" (2de version) ; "O meschin' enamorati" ; "Comme ung homme desconforté" (rondeau) ; "S'il vous plaist que vostre je soye" (rondeau) [Johannes Regis] ; "L'aultre jour par ung matin" (ballade) ; "J'ay pris amours" (rondeau) ; "L'aultre d'antan l'autrier passa" [Johannes Ockeghem] ; "De tous biens plaine" (rondeau) [Hayne van Ghizeghem ] ; "J'ay moins de bien" (bergerette) [Antoine Busnoys] ; "Vostre bruit et vostre grant fame" (rondeau) [Guillaume Dufay] ; "Cent mille escus" (rondeau) [Caron] ; "Le souvenir de vous me tue" (rondeau) [Robert Morton] ; "L'omme bany de sa plaisance" (rondeau) [Barbingant] ; "N'aray je jamais mieulx" [Robert Morton] ; "Le serviteur hault guerdonné" (rondeau) [Guillaume Dufay] ; "Fortune par ta cruaulté" [Vincenet] ; "Est il mercy de quoy l'on peust finer ?" (rondeau) [Antoine Busnoys] ; "Comme femme desconfortee" (rondeau) ; "Tout a par moy" (rondeau) [Walter Frye] ; "Ma bouche rit" (bergerette) [Johannes Ockeghem] ; "Mon seul plaisir ma doulce joye" (rondeau) [John Bedyngham] ; "Ma bouche plaint" ; "Vray dieu d'amours" (rondeau) ; "Hélas je n'ay pas osé dire" ; "Or ay je perdu" (rondeau) ; "Adieu vous dy" (rondeau) ; "Terriblement suis fortunee" (bergerette) ; "De mon povoir vous veul complaire" (rondeau) ; "Hélas n'aray je jamais mieulx" (bergerette) ; "Quant du dire adieu" (bergerette) ; "Je ne veis onques la pareille" (rondeau) [Binchois ou Guillaume Dufay] ; "Faites moy sçavoir de la belle" (rondeau)

Éditions de l'œuvre

Enregistrements2 documents

  • Contenu dans : Le maître de "fricassée"

    J'ai pris amours. - [22]

    Description matérielle : 1 disque compact (1 h 02 min 15 s) : DDD
    Description technique : Texte des chansons avec trad. en allemand
    Description : Note : Instruments anciens
    Note sur l'enregistrement : Mulhouse. - fr. - Temple St Jean. - 20100623. - 20100629
    Texte des chansons avec trad. en allemand
    Édition : Heidelberg (Allemagne) : MusiContact ; [France] : [distrib. Abeille musique] , [DL 2012]
    Enregistrement : 2010-06-23 - 2010-06-29 - France - Mulhouse - Temple St Jean
    Direction d'orchestre : Michael Form
    Ensemble instrumental : Les Flamboyants
    Mezzo-soprano : Els Janssens-Vanmunster

    [catalogue]
  • Contenu dans : Ein fröhlich Wesen

    J'ay pris amours a3. - [3]

    Description matérielle : 1 disque compact (1 h 02 min 14 s) : DDD
    Description technique : Texte des chansons avec trad. en allemand
    Description : Note : Instruments anciens ou leur copie
    Distribution : Détail des interprètes
    Note sur l'enregistrement : Mulhouse. - fr. - Temple St Jean. - 20100623. - 20100629
    Texte des chansons avec trad. en allemand
    Édition : Heidelberg (Allemagne) : MusiContact ; [France] : [distrib. Abeille musique] , [DL 2012]
    Enregistrement : 2010-06-23 - 2010-06-29 - France - Mulhouse - Temple St Jean
    Direction d'orchestre : Michael Form
    Ensemble vocal et instrumental : Les Flamboyants

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autre forme du titre

  • J'ai pris amours (français moyen (1400-1600))

Pages équivalentes