Samīr Ḥamīd Franǧiyyaẗ (1945-2017)

Image non encore disponible
Pays :Liban
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :Zghorta (Liban), 12-04-1945
Mort :Beyrouth (Liban), 11-04-2017
Note :
Écrit aussi en français
Journaliste et chercheur. - Homme politique. - Député maronite de Zghorta, Liban (2005-2009)
Autres formes du nom :سمير حميد فرنجيّة (1945-2017) (arabe)
Samīr Ḥamīd Faranǧiyyaẗ (1945-2017) (arabe)
Samir Hameed Frangié (1945-2017)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 7132 6254

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Voyage au bout de la violence

    Description matérielle : 1 vol. (172 p.)
    Édition : [Beyrouth] : l'Orient des livres ; Arles : Actes Sud-Sindbad , impr. 2012

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42645819f]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Voyage au bout de la violence / Samir Frangié, impr. 2012
  • Ouvrages de reference : Muʿǧam asmāʾ al-usar wa al-ašẖāṣ / Aḥmad Abū Saʿd, 1997
    Figaro, 2017-04-13 (faire-part de décès)
    Monde (article nécrologique), 2017-04-18
  • Catalogues de la BnF : BnF Service arabe, 2012-06-19

Autres formes du nom

  • سمير حميد فرنجيّة (1945-2017) (arabe)
  • Samīr Ḥamīd Faranǧiyyaẗ (1945-2017) (arabe)
  • Samir Hameed Frangié (1945-2017)
  • Samir Frangié (1945-2017)

Biographie Wikipedia

  • Samir Frangié Hameed / سمير حميد فرنجية est un intellectuel libanais de la famille des Frangié, originaire de Zghorta, fils de l’ancien ministre et député Hamid Frangié et neveu de l’ancien président Soleimane Frangié.À tendances gauchistes dans les années 1970, il adopte une posture politique opposée à l’essentiel des milices et partis chrétiens lors de la guerre civile.Il est l’une des personnalités fondatrices du rassemblement de Kornet Chehwane, et a lancé de nombreuses initiatives de dialogue et de réconciliation nationale, notamment l'Appel de Beyrouthoù il écrit : "Nous pensons qu’il faut à tout prix mettre un terme à ce processus de réduction qui est à l’origine de toutes les folies : réduction de la civilisation à la culture, de la culture à la religion, de la religion à la politique, et de la politique à l’action violente". Il est candidat malheureux aux élections législatives de 2000 pour le poste de député maronite de Tripoli. En 2003, il fonde "la lettre de Beyrouth": تأسس موقع "رسالة بيروت . Dans cette lettre, il affirme dans une profession de foi politique, défendre les idées suivantes : le développement, la démocratie, la citoyenneté, la société civile, (...) la passation du pouvoir, la transparence, les droits de la femme, l’égalité, les libertés, les activités syndicales.Figure de proue lors de la Révolution du cèdre, il remporte les élections législatives de 2005 pour le poste de député maronite de Zghorta, allié à Nayla Moawad, veuve de l’ancien président René Moawad, aux Forces libanaises, au Courant du Futur et aux autres partis de l’Alliance du 14 Mars. Il est un des plus grands concurrents de Soleimane Frangié Jr (appelé aussi "Tony Soleimane Frangié"), fils de son cousin qui appartient à l'opposition. Il ne se représente pas aux élections législatives de 2009 et devient membre du secrétariat général du 14 Mars.

Pages équivalentes