David Vinckeboons (1576-1629)

Country :Pays-Bas avant 1830
Gender :masculin
Birth :Malines (Belgique), 13-08-1576
Death :Amsterdam (Pays-Bas), 1629
Note :
Peintre
Variants of the name :David Vinckboons (1576-1629)
David Vinckbooms (1576-1629)
ISNI :ISNI 0000 0001 1738 0300

Occupations

Illustrateur1 document

  • [Recueil. Oeuvre de David Vinckboons]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403435107]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Paradisus musicus testudinis [Musique imprimée] [...], auctore Nicolao Valletto, 1618 : frontispice dessiné par David Vinckebons
  • Allgemeines Künstlerlexikon, 1999, Bd 34

Variants of the name

  • David Vinckboons (1576-1629)
  • David Vinckbooms (1576-1629)

Wikipedia Biography

  • David Vinckboons était un peintre néerlandais, baptisé à Malines le 13 août 1576 décédé à Amsterdam vers 1633. Fils de Philippe Vinckboons, peintre.Peintre de paysage de scènes de genre, on l'associe fréquemment à la représentation de kermesses.Adeptes de la religion réformée, ses parents quittèrent Malines pour Anvers en 1579 où ils étaient encore tolérés. En 1586, ils s'établirent à Amsterdam. Dans cette ville, David obtint droit de cité en 1591. Le 2 octobre 1602, il se maria avec la fille d'un notaire de Leeuwarden, Agniette van Loon. Le couple eut six enfants. Il acheta une maison à Amsterdam sise Sint-Antoniesbreestraat.Élève de son père, il fut, sans doute, le professeur de Willem Helming, Jacob Quina, Jacob van der Weyden et Esaïas van de Velde.Avec les kermesses, une de ses spécialités est la représentation d’élégantes compagnies dans des jardins de demeures patriciennes. Avec Hans Bol et Roelandt Savery, il contribua au développement de la peinture de paysage d’un style encore maniériste, vers un style plus réaliste.Souvent copié ou plagié, les musées français ne conservent que peu d’œuvres sûres de lui, on mentionnera Une Promenade conservée au Musée des Beaux-Arts de Lille, une belle série de dessins au Musée du Louvre : paysages scènes de port, scènes moralisatrice comme Les parents pauvres à la porte de leurs riches enfants, mais aussi évocation des duretés du temps : Paysans chassant des soldats, et Soldats cherchant à forcer la porte d’une maison.

Closely matched pages