Romain Darchy (1895-1944)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Sancerre (Cher), 26-07-1895
Mort :Alençon (Orne), 11-06-1944
Note :
Clerc de notaire puis huissier de justice
ISNI :ISNI 0000 0003 9271 4344

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Récits de guerre

    1914-1918

    Description matérielle : 1 vol. (478 p.)
    Édition : [Paris] : B. Giovanangeli ; [L'Aigle] : Ville de L'Aigle , impr. 2012
    Préfacier : Jean-Pierre Verney
    Éditeur scientifique : Véronique Onfray

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb427858559]
  • Récits de guerre ; suivis de Récits de captivité

    1914-1918

    Description matérielle : 1 vol. (669 p.)
    Description : Note : En appendice, choix de documents
    Édition : [Paris] : Bernard Giovanangeli éditeur ; L'Aigle : Ville de L'Aigle , DL 2016
    Préfacier : Jean-Pierre Verney
    Éditeur scientifique : Véronique Onfray

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45020349r]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Récits de guerre / Romain Darchy, impr. 2012

Biographie Wikipedia

  • Romain Darchy, né à Sancerre le 26 juillet 1895, est un ancien combattant (1914-1918 et 1939-1940) et résistant français. De 1915 à 1918, au sein du 408ème régiment d’infanterie, il combat dans la Somme, l’Oise, l’Aisne et la Marne. Il combat également à Verdun, en février et mars 1916. Ses faits d’armes lui valent de recevoir la Croix de guerre, la médaille militaire et les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur.En 1933, il s'installe à L'Aigle (Orne) comme huissier de justice. Il fonde et préside l'association locale des anciens combattants. Il est élu conseiller municipal de la Ville de L’Aigle, de 1935 à 1944. Il combat en 1939-1940. Il est promu capitaine et reçoit une nouvelle Croix de guerre pour ses faits d’armes. Il entre dans la Résistance dès l'été 1940, dirige le secteur L'Aigle-Mortagne puis celui de l'Orne (début 1944). Arrêté par la Gestapo le 5 février 1944, il refuse de parler et décède des suites de ses tortures le 11 juin 1944, à la prison du Château des Ducs à Alençon. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Pages équivalentes