Sitor Situmorang

Pays :Indonésie
Sexe :masculin
Note :
Journaliste et écrivain indonésien
ISNI :ISNI 0000 0000 8472 4807

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Gamelan javanais et poésie indonésienne

    Les oiseaux. - Sitor Situmorang, aut.. - [1]

    Description matérielle : 1 disque compact (53 min 16 s)
    Description technique : Texte des poèmes en trad. française
    Description : Note sur l'enregistrement : Sion. - ch. - 20100800
    Note sur l'enregistrement : Solo. - id. - 20111000
    Texte des poèmes en trad. française
    Édition : Paris : Sous la lime , [DL 2012]
    Enregistrement : 2010-01-01 - Suisse - Sion. - 2011-01-01 - Indonésie - Solo
    Voix parlée : Nicole Coppey

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Les oiseaux / Sitor Situmorang, aut. In : Gamelan javanais et poésie indonésienne [Enregistrement sonore] : poèmes tirés du recueil "Cent deux poèmes indonésiens" / mis en français par Luis-Charles Damais. Sous la lime SLM 572
  • Wikipedia (2013-04-11)

Biographie Wikipedia

  • Sitor Situmorang (Harianboho, Sumatra du Nord, Indonésie, 2 octobre 1923 - 21 décembre 2014), dont le vrai prénom est Raja Usu, est un journaliste et écrivain indonésien. Son père, Ompu Babiat Situmorang, était un compagnon de lutte de Sisingamangaraja XII, le dernier roi batak, contre l'armée coloniale des Indes néerlandaises. Situmorang fait des études dans sa région d'origine (le pays batak), d'abord à la Hollandsch-Indische School (HIS, école primaire néerlandaise pour les indigènes) puis au MULO (collège pour indigènes), et à Batavia (aujourd'hui Jakarta) à l'AMS (lycée pour indigènes).Il commence par travailler comme journaliste aux quotidiens Suara Nasional à Tarutung (pays batak) en 1945, Waspada à Medan en 1947, Berita Indonesia et Warta Dunia à Jakarta en 1957. Il enseigne à l'Académie national d'art dramatique d'Indonésie à Jakarta.De 1950 à 1952, Situmorang vit en Europe, à Amsterdam et à Paris. En 1956 et 1957, il étudie le cinéma à l'université de Californie. Rentré en Indonésie, il est nommé membre de l'Assemblée délibérative provisoire du peuple (MPRS, le parlement provisoire) dans le groupe des artistes. Il fonde en 1959 l'Institut de la culture populaire, lié au Parti national indonésien (PNI). Accusé de soutenir les activités de l'aile gauche du PNI, il est emprisonné à la fin de 1966. À l'époque, le pouvoir est aux mains du général Soeharto.Situmorang est libéré en 1976. Il quitte l'Indonésie et s'installe à Leyde aux Pays-Bas (1982-1990), puis à Islamabad au Pakistan (1991). Il vit aujourd’hui, et ce depuis de nombreuses années, à Apeldoorn aux Pays-Bas.Considéré comme l'un des plus grands poètes indonésiens de la génération d'après-guerre, il a également fait paraître des nouvelles, des pièces de théâtre et des essais.En 2008, il fut l’invité d’honneur de la 3ème édition de la "Journée des dix heures pour la littérature indonésienne", une biennale organisée à Paris par l’association franco-indonésienne Pasar Malam.

Pages équivalentes