Kris Cuppens

Pays :Belgique
Sexe :masculin
Note :
Acteur
ISNI :ISNI 0000 0001 3290 4731

Ses activités

Acteur1 document

  • Contenu dans : À perdre la raison

    Folie privée. - Joachim Lafosse, réal.. - [1]

    Description matérielle : 2 DVD vidéo monofaces double couche zone 2 (1 h 41 min) : 16/9, coul. (PAL), son., surround (Dolby)
    Description : Note : Contient aussi : (DVD 2) Focus sur le réalisateur Joachim Lafosse, interview (16 min), bande-annonce. - Interdit à la location
    Édition : [Paris] : Francetélévisions distribution [éd., distrib.] , cop. 2012
    Acteur : Catherine Salée, Mathias Wertz

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Folie privée [Images animées] / Joachim Lafosse, réal. Mathias Wertz, Kris Cuppens, Catherine Salée... [et al.], act. Francetélévisions distribution, [2013]

Biographie Wikipedia

  • Kris Cuppens est un acteur belge d’origine flamande, né à Neeroeteren le 22 mai 1962.À l’école secondaire, il découvre le théâtre. Il quitte ensuite son Limbourg natal pour aller étudier à Bruxelles. Il obtient le diplôme d’architecte et décide de rester à Bruxelles. Lors d’une audition chez Jan Fabre, l’amour pour le théâtre renaît. En 1995, on le voit pour la première fois à la télévision dans la série Heterdaad sur la Vlaamse Radio- en Televisieomroep (VRT, télévision et radio flamandes). Il y joue le rôle de Willy Martens, inspecteur de la gendarmerie belge détaché à Bruxelles. Pendant le tournage de cette série, il fait la connaissance de Dirk Tuypens. Avec Tuypens il s’engage dans le mouvement de paix et bombe-spotting. Cette collaboration donne naissance à une pièce de théâtre, Vaderland (Patrie). Dans ce drame, deux frères d’un père collabo pendant la Seconde Guerre mondiale se rencontrent lors de l’enterrement de leur frère aîné. Tout la pièce durant, les deux frères se confrontent pour juger ou défendre leur père et ses choix.C’est durant le tournage de la série Heterdaad que Kris Cuppens fait la connaissance de Joachim Lafosse. Avec lui, il quitte le milieu flamand pour faire une série de films francophones comme Tribu, Ça rend heureux. Cette collaboration est tellement aisée qu’on le considère comme étant l’acteur fétiche du réalisateur Joachim Lafosse.Mais il ne renie pas ses racines flamandes ou limbourgeoises pour autant. Il écrit un monologue de théâtre musical Lied (Chanson) qui est en grande partie autobiographique. Le 18 novembre 2006, l’Union linguistique néerlandaise (Nederlandse Taalunie) lui donnera le prix du Théâtre (Toneelschrijfprijs) pour ce monologue.Kris Cuppens enseigne l’art dramatique et le théâtre à Maastricht, Louvain et Anvers.

Pages équivalentes