António Joaquim Granjo (1881-1921)

Image non encore disponible
Pays :Portugal
Langue :portugais
Sexe :masculin
Naissance :Chaves (Portugal), 27-12-1881
Mort :Lisbonne (Portugal), 19-10-1921
Note :
Premier ministre républicain de 1920 à son assassinat le 19 octobre 1921
Domaines :Histoire de l'Europe
ISNI :ISNI 0000 0000 6762 2075

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur António Joaquim Granjo (1881-1921)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • António Granjo : república e liberdade / Ernesto Castro Leal; Teresa Nunes , 2012

Biographie Wikipedia

  • António Joaquim Granjo, (Chaves, 27 décembre 1881 - Lisbonne, 19 octobre 1921; (ɐ̃ˈtɔniu ˈɡɾɐ̃ʒu) était un avocat et homme politique portugais.Il fut républicain dès sa jeunesse, et a été membre de la Assemblée nationale constituante, élue le 28 mai 1911. Il a combattu lors de la Première Guerre mondiale, et écrit un livre sur ses expériences.Après que le président Sidónio Pais eut été abattu, Granjo entrepris des mesures contre la « monarchie du Nord ». Il a été maire de Chaves, de février à juillet 1919. Il a été élu, la même année, à la Chambre des députés, par le Parti républicain évolutionniste, avant d'être l'un des fondateurs de son mouvement successeur, le Parti républicain libéral. Ministre de la Justice sous le gouvernement de coalition de Domingos Leite Pereira, il fut deux fois Premier ministre, la première fois, du 19 juillet au 20 novembre 1920, dans un gouvernement libéral. Puis de nouveau, à partir du 30 août 1921.Granjo a été assassiné, durant l'exercice de ses fonctions, au cours de la tristement célèbre Noite Sangrenta (« Nuit sanglante »), le 19 octobre 1921. L'appartenance politique de ses assassins est toujours une affaire de litige. Cette même nuit, deux autres républicains de premier plan de sympathies modérément de droite, Machado Santos (généralement connu comme le fondateur de la République) et Carlos da Maia, ont également perdu la vie.Portail du Portugal Portail du Portugal Portail de la politique Portail de la politique

Pages équivalentes