François Boux de Casson (1908-1981)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Vannes (Morbihan), 24-02-1908
Mort :02-1981
Note :
Homme politique. - A été adjoint au maire de Challans, député de la 2e circonscription des Sables-d'Olonne, Vendée (1936-1942), il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain (10 juillet 1940) et devient délégué départemental à l'Information. - Conseiller général de la Vendée (1955). - A été membre des Croix de feu. - Inculpé en 1973 pour l'enlèvement du cercueil du maréchal Pétain, il bénéficia d'un non lieu. - A collaboré à "Aspects" (en 1944)
Autres formes du nom :François Boux de Casson (1908-1981)
François Olivier Marie Boux de Casson (1908-1981)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • BnF - Département de la recherche bibliographique [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Auguste de Villiers de L'Isle-Adam], 1889-1944
  • ABF
    Coston

Autres formes du nom

  • François Boux de Casson (1908-1981)
  • François Olivier Marie Boux de Casson (1908-1981)

Biographie Wikipedia

  • François, Olivier, Marie Boux de Casson est un homme politique né le 24 février 1908 à Vannes, dans le Morbihan, et décédé le 31 janvier 1981 à Paris.En 1935, il devient adjoint au maire de Challans. Il est ensuite élu député de la Vendée sous l'étiquette conservatrice de la Fédération républicaine, le 3 mai 1936, à l'âge de 28 ans, dans la deuxième circonscription des Sables d'Olonne. Il ajoute à ces mandats une élection comme conseiller d'arrondissement en 1938.Le 10 juillet 1940, il vote en faveur de la Remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. Sous l'occupation allemande, il est nommé délégué départemental à l'Information par le gouvernement de Vichy.Il ne retrouve pas de mandat de parlementaire après la Libération (en dépit de trois tentatives en 1951, 1956 et 1958) mais demeure fortement impliqué dans la vie locale et regagne un siège de conseiller général en 1955, battant à l'occasion le candidat sortant, Armand de Baudry d'Asson, issu du Centre national des indépendants et paysans. Il retrouve également le conseil municipal de Challans en 1959.