Pierino de Vinci (1530?-1553?)

Image non encore disponible
Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :Vinci, Italie, 1530
Mort :Pise, Italie, 1553
Note :
Sculpteur et orfèvre. - Neveu de Léonard de Vinci (1452-1519)
Domaines :Art
Autres formes du nom :Pierino da Vinci (1530?-1553?) (italien)
Pierino da Vinci (1530?-1553?)
Pierino de Vinci (1530?-1553?)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 5122 3352

Ses activités

Illustrateur1 document

  • [Recueil. Oeuvre de Pierino de Vinci]

    Description : Note : Sculpteur florentin. - 1547-1570

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40378630z]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Pierino de Vinci (1530?-1553?)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Pierino da Vinci / Britta Kusch-Arnhold, 2008
  • Bénézit, 1999

Autres formes du nom

  • Pierino da Vinci (1530?-1553?) (italien)
  • Pierino da Vinci (1530?-1553?)
  • Pierino de Vinci (1530?-1553?)
  • Pier Francesco di Bartolomeo del ser Piero da Vinci (1530?-1553?)
  • Pier Francesco di Bartolomeo del ser Piero da Vinci (1530?-1553?)
  • Pier Francesco di Bartolomeo del Ser Piero da Vinci (1530?-1553?)

Biographie Wikipedia

  • Pierino da Vinci (v. 1531–1554) est un sculpteur italien, neveu de Léonard de Vinci.Il naît à Anchiano, près de Vinci, dans la maison familiale des Vinci. Son père Bartolomeo n'est autre que le demi-frère du grand Léonard. Sa mère provient du même village que la mère de Léonard. On a pu dire qu'il s'agissait d'une expérience visant à reproduire le talent de Léonard. Pierino fait son apprentissage à Florence, chez Baccio Bandinelli puis Niccolo Tribolo, où il se spécialise dans les putti, comme le Putto pissatore d'Arezzo et les deux Putti de l'Albert and Victoria Museum de Londres. Il fait preuve d'un grand et précoce talent. Il trouve alors un mécène en la personne de Luca Martini. Il sculpte vers 1548, alors qu'il n'a que 17 ans, le Jeune fleuve, sans doute son œuvre la plus célèbre. Luca Martini en fera don à Eleonore de Tolède, et la sculpture décorera les fontaines du Palais Balzo de Naples. Le baron Basile de Schlichting le léguera au Louvre en 1914. La pose suave du personnage se rapproche du style de Cellini, même si Pierino affirme déjà sa propre personnalité. Son autre grande sculpture est le Samson et un Philistin du Palazzo Vecchio de Florence. À sa mort, Benedetto Varchi pourra se lamenter sur le sort funeste qui enlève « ô douleur, le deuxième Vinci ». Plus tard, certaines de ses œuvres seront attribuées par erreur à Michel-Ange. Un portrait de jeune homme d'Agnolo Bronzino, exposé à la National Gallery (Londres), le représente peut-être.

Pages équivalentes