La Muse Clio

Date :1756
Note :
Estampe
Domaines :Arts graphiques

Éditions de l'œuvre

Images2 documents

  • La Muse Clio

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 28,7 x 35,3 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome VI, Damontot-Denon / par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1949, article DAULLÉ (Jean), n. 114
    Sources : Catalogue raisonné de l'œuvre de Jean Daullé / par Emile Delignières, 1873, n. 154
    Édition : , [1756]
    Peintre du modèle : François Boucher (1703-1770)
    Graveur : Jean Daullé (1703-1763)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44545832r]
  • La Muse Clio

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 28,7 x 35,3 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : En marge, de part et d'autre d'un cartouche aux armes : "A Madame de Pompadour Dame du Palais de la Reine // Par... J. Daullé". Sous la dédicace, à g. : "Le Tableau Original appartient à Madame de Pompadour"
    Pendant de la "Muse Erato" (IFF18 DAULLÉ Jean, 115). Les 2 pièces furent annoncées au "Mercure" en octobre 1756 (II, p. 197)
    "Chaque année, la collection de Madame de Pompadour s'enrichissait de nouveaux ouvrages de Boucher. Après les "Saisons" de 1755, il peignait pour elle, en 1756, la "Muse Erato" et la "Muse Clio", deux tableaux que gravera Daullé sous de fausses désignations. C'est ici un exemple des erreurs que peut transmettre à la tradition une inexactitude initiale dans des indications de graveur. Il faut identifier les jolies Muses de Daullé, étendues sur des nuages et jouant avec un Amour, avec la "Muse Terpsichore" et la "Muse Polymnie", qui figurent sur le catalogue de Madame de Pompadour, et qui n'étaient point retrouvées. Les emblèmes s'accordent avec cette rectification ; l'une des muses tient un tambour de basque et le petit Amour lui présente une guirlande ; l'autre porte des instruments de musique et l'Amour, qui chante, bat la mesure de son doigt levé. Ajoutons que les reminiscences du peintre ont par hasard réuni ici, chez Madame de Pompadour, les deux modèles favoris de toute son œuvre, Madame Boucher et Mademoiselle Murphy". (P. de Nolhac, "François Boucher", p. 78)
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome VI, Damontot-Denon / par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1949, article DAULLÉ (Jean), n. 114
    Sources : Catalogue raisonné de l'œuvre de Jean Daullé / par Emile Delignières, 1873, n. 154
    Édition : , [1756]
    Peintre du modèle : François Boucher (1703-1770)
    Graveur : Jean Daullé (1703-1763)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44545831d]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome VI, Damontot-Denon / par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1949, DAULLÉ (Jean), n. 114