Louis Seize, Roi des Français, Restaurateur de la Liberté, Présenté au Roi et à l'Assemblée Nationale

Date :1790
Note :
Estampe
Domaines :Arts graphiques

Éditions de l'œuvre

Images7 documents

  • Louis Seize // Roi des Français, Restaurateur de la Liberté. // Présenté au Roi et à l'Assemblée Nationale. Par l'Auteur.

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 69 x 52 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, article BERVIC (Charles-Clément), n. 9
    Édition : , [1790]
    Peintre du modèle : Antoine François Callet (1741-1823)
    Graveur : Charles-Clément Bervic (1756-1822)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445329114]
  • Louis Seize // Roi des Français, Restaurateur de la Liberté. // Présenté au Roi et à l'Assemblée Nationale. Par l'Auteur.

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 69 x 52 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, article BERVIC (Charles-Clément), n. 9
    Édition : , [1790]
    Peintre du modèle : Antoine François Callet (1741-1823)
    Graveur : Charles-Clément Bervic (1756-1822)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445329145]
  • Louis Seize // Roi des Français, Restaurateur de la Liberté. // Présenté au Roi et à l'Assemblée Nationale. Par l'Auteur.

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 69 x 52 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, article BERVIC (Charles-Clément), n. 9
    Édition : , [1790]
    Peintre du modèle : Antoine François Callet (1741-1823)
    Graveur : Charles-Clément Bervic (1756-1822)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44532913t]
  • Louis Seize // Roi des Français, Restaurateur de la Liberté. // Présenté au Roi et à l'Assemblée Nationale. Par l'Auteur.

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 69 x 52 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, article BERVIC (Charles-Clément), n. 9
    Édition : , [1790]
    Peintre du modèle : Antoine François Callet (1741-1823)
    Graveur : Charles-Clément Bervic (1756-1822)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44532910s]
  • Louis Seize // Roi des Français, Restaurateur de la Liberté. // Présenté au Roi et à l'Assemblée Nationale. Par l'Auteur.

    [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : burin ; 69 x 52 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - burin
    Note : En pied, debout, de tr. q. à g., en costume royal
    Bervic commença en 1785 la gravure du portrait de Louis XVI, par Callet, qui se trouvait alors chez le comte de Vergennes. On avait songé un moment à le charger officiellement de cette besogne (on avait aussi pensé à Müller). Au nom du C.te d'Angiviller, Pierre engagea des pourparlers avec le graveur et lui soumit un projet de contrat : Bervic toucherait une somme de 12.000 livres en argent et recevrait en outre 334 épreuves, estimées à 18 livres chacune, soit 6.012 livres. On mettait pour conditions qu'il n'y aurait point de souscription et que l'adresse de la vente ne figurerait point sur la planche ("Correspondance de Pierre avec le C.te d'Angiviller", 14 septembre 1784-30 mars 1785, dans les "Archives de l'Art français", 1906, pp. 68, 91, 101, 104, 106-108, et 1907, p. 134). Ces conditions n'agréèrent point à Bervic. Il tenait à la souscription, qui lui semblait mieux sauvegarder ses intérêts pécuniaires. Il reprit sa liberté. "Il m'a paru, note Pierre, non sans quelque mélancolie, qu'il prenoit le chemin de l'un des graveurs marchands et à spéculation" (16 mars 1785). Finalement Bervic grava pour son propre compte le portrait du Roi. Le 6 août 1785, il fit insérer au "Mercure" (p. 45) le prospectus suivant : "Portrait de Louis XVI... Ce portrait, qui est proposé par souscription, sera gravé par Ch.-Cl. Bervic... M. Bervic a sollicité et obtenu l'honneur de multiplier par la gravure le portrait en pied du roi, peint par M. Callet... La planche sera de même grandeur que celle du portrait de Louis XIV par Drevet... Elle sera terminée dans le courant de 1787. Le prix de chaque épreuve sera de 24 liv. pour les souscripteurs et de 32 liv. pour ceux qui n'auront pas souscrit. MM. les souscripteurs payeront 12 liv. en souscrivant chez M. Hogguer trésorier du Salon des Arts, au Palais Royal, maison du Caveau, n° 9. Les fonds resteront en dépôt chez M. Hogguer jusqu'à la livraison des épreuves ; cette souscription n'ayant d'autre objet que de fixer le nombre des estampes. La souscription sera fermée au premier janvier 1786..." En fait, le portrait ne fut terminé qu'en 1790. L'annonce de la mise en vente parut au "Journal de Paris" le 2 septembre de cette année (p. 163). L'estampe fut exposée au Salon de 1791 (n° 434)
    Et maintenant commence pour la planche une existence mouvementée. Sous la Terreur les épreuves subsistantes furent déchirées et le cuivre brisé, en des circonstances d'ailleurs diversement racontées. Selon Quatremère de Quincy, qui écrivait en 1823 (ne l'oublions pas), Bervic "averti qu'on feroit chez lui la recherche [de la planche],... n'osa ni la cacher ni charger tout autre de ce soin périlleux, il brisa son cuivre..." C'est possible ; mais il existe une autre version, qui nous semble plus proche de la vérité et dont Renouvier s'est fait l'écho (p. 279) : soucieux de donner une preuve de civisme, Bervic aurait brisé "son cuivre du portrait de Louis XVI dans une des séances de la Société populaire des arts", dont il faisait partie, et aurait été "nommé par elle membre d'un comité d'instruction." Quoiqu'il en soit, Bervic, en homme prudent (on ne sait jamais ce qui peut arriver), garda les morceaux de son cuivre. Quand vint la Restauration, il les souda, afin de tirer de sa planche, ainsi rafistolée, de nouvelles épreuves. Une annonce parut au "Journal de Paris" dès le 7 juillet 1814 : "Portrait en pied de Louis XVI... estampe gravée d'après le tableau de M. Calais, qui a servi à M. Bervic... On le trouve chez M. Ponce, graveur ordinaire du Cabinet de S. A. R. Monsieur,... cul-de-sac des Feuillantines, n° 10, faub. S.t Jacques. Prix 3 fr. et 6 fr. avant l'adresse."
    Nous avons vu que Danlos en tira une dernière mouture sous la monarchie de juillet
    Le tableau de Callet figurait au Salon de 1789, sous le n° 63 : "... Ces deux tableaux [le portrait du Roi et celui de Monsieur] ne paroîtront pas dans les premiers jours de l'exposition."
    Maumené et D'Harcourt, "Iconographie des rois de France", Louis XVI, n° 93
    Notice chargée sans modification à partir de l'Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIIe siècle
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, article BERVIC (Charles-Clément), n. 9
    Édition : , [1790]
    Peintre du modèle : Antoine François Callet (1741-1823)
    Graveur : Charles-Clément Bervic (1756-1822)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44532912g]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Inventaire du fonds français, graveurs du dix-huitième siècle. Tome II, Baquoy (Pierre) - Bizac / Bibliothèque nationale, Département des estampes ; par Marcel Roux,... - Bibliothèque nationale (Paris), 1933, BERVIC (Charles-Clément), n. 9