Louis Dio

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Note :
Général
Domaines :Art et science militaires
ISNI :ISNI 0000 0004 5100 1265

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Louis Dio

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

  • L'atelier de data.bnf.fr vous propose un espace expérimental, pour découvrir ses données. Frises chronologiques, cartes, galeries d'images vous conduisent vers les ressources de la BnF.

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Biographie Wikipedia

  • Le Général Louis Dio (né le 14 octobre 1908 à Vannes et mort le 15 juin 1994 à Toulon), est une personnalité militaire française.À sa sortie de Saint-Cyr en 1928, Il choisit l'armée coloniale.En 1939, capitaine commandant le groupe nomade du Tibesti, il est muté à Douala au Cameroun, pour mettre sur pied une compagnie destinée à être envoyée en renfort en métropole. L'armistice de juin 1940 le surprend en Afrique-Équatoriale françaiseLe 26 août 1940, il propose ses services au commandant Leclerc qui arrive de Londres pour faire basculer l'Afrique équatoriale française dans le camp de la France libre.En 1943, alors colonel, il prend le commandement du Régiment de marche du Tchad qui vient d'être créé au Maroc par le général Leclerc. En août 1944 cette unité débarque en Normandie et participe à la libération de la France au sein de la 2e DB.En juin 1945 Louis Dio succède au général Leclerc à la tête de la 2e DB et, en octobre de la même année, il devient le plus jeune général de brigade de l'armée française.Après la guerre, il est nommé commandant civil et militaire du Sud Tunisien avant de servir en Extrême-Orient à partir de 1951 comme commandant des troupes et haut-commissaire de la République au Cambodge.Il est promu au grade de général de division en 1955. Il occupera ensuite les postes de commandant supérieur des Forces en Afrique-Équatoriale française et, après avoir été nommé général de corps d'armée en 1958, de chef d'État-major des forces d'Outre-mer.De 1962 à 1969, il est président de l'Association des Français libres.En 1965, il est promu au grade de général d'armée et devient inspecteur général de l'Armée de terre.Louis Dio prend sa retraite en 1969 et se retire à Toulon où il décèdera en 1994.

Pages équivalentes