Muḥammad Idrīs ibn Muḥammad al-Mahdī al- Sanūsī (Roi de Lybie, 1890-1983)

Illustration de la page Muḥammad Idrīs ibn Muḥammad al-Mahdī al- Sanūsī (Roi de Lybie, 1890-1983) provenant de Wikipedia
Pays :Libye
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :12-03-1890
Mort :25-05-1983
Note :
1er roi de Lybie après son indépendance. - Il règne de 1951 à 1969
Autres formes du nom :محمد إدريس إبن محمد المهدي السنوسي (Roi de Lybie, 1890-1983) (arabe)
Idrīs al-awwal al- Šayẖ al-Sanūsī (Roi de Lybie, 1890-1983) (arabe)
Sīdī Muḥammad ibn ʿAlī al- Sanūsī (Roi de Lybie, 1890-1983) (arabe)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 8226 8539

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Muḥammad Idrīs ibn Muḥammad al-Mahdī al- Sanūsī (Roi de Lybie; 1890-1983)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • محمد إدريس إبن محمد المهدي السنوسي (Roi de Lybie, 1890-1983) (arabe)
  • Idrīs al-awwal al- Šayẖ al-Sanūsī (Roi de Lybie, 1890-1983) (arabe)
  • Sīdī Muḥammad ibn ʿAlī al- Sanūsī (Roi de Lybie, 1890-1983) (arabe)
  • Muḥammad Idrīs al-awwal al-Sanūsī (Roi de Lybie, 1890-1983) (arabe)
  • Sīdī Muḥammad Idrīs ibn Mahdī ibn Muḥammad ibn ʿAlī al-Sanūsī al-Idrīsī $d1890-1983 (Roi de Lybie) (arabe)

Biographie Wikipedia

  • Sidi Muhammad Idris al-Mahdi al-Sanussi, né le 12 mars 1889 à Jaghboub (Cyrénaïque alors province ottomane) et mort le 25 mai 1983 au Caire (Égypte), a été roi de Libye du 24 décembre 1951 au 1er septembre 1969 sous le nom d'Idris Ier (en arabe : إدريس الأول, également retranscrit Idriss Ier).Il est le petit-fils de Muhammad ibn Ali al-Sanussi auquel il succède comme chef de la confrérie religieuse des Sanussi en 1916 avant d'être contraint de s'exiler en Égypte en 1923.Il épouse Fatima el-Sharif en 1931, future reine de Libye.Reconnu comme émir de Cyrénaïque par le Royaume-Uni en 1946, il est proclamé roi de Libye le 24 décembre 1951 lors de l'accession du pays à l'indépendance.Le 1er septembre 1969, alors qu'il est en traitement médical en Turquie, il est déposé par le jeune capitaine Mouammar Kadhafi. Le 4 août 1969, il avait transmis au Sénat une lettre d'abdication en faveur de son neveu et héritier, le prince Hassan Reda, qui avait déjà commencé à exercer la plupart des prérogatives royales. Sa renonciation devait prendre effet début septembre, mais la monarchie a été abolie par le coup d'État de Kadhafi.Le roi, que la nouvelle du coup d'État a surpris alors qu'il se trouvait à l'étranger, refuse le statut de que lui propose le nouveau régime, et tente vainement d'obtenir le soutien du Royaume-Uni. En 1972, il est condamné à mort par contumace. Il vit ensuite un exil paisible au Caire, où il meurt à l'âge de 94 ans.

Pages équivalentes