Chōkō Ikuta (1882-1936): pseudonyme individuel

Pays :Japon
Langue :japonais
Sexe :masculin
Naissance :1882
Mort :1936
Note :
Ecrivain et essayiste, diplômé en philosophie, Université de Tokyo. - Dramaturge. - Traducteur de l'oeuvre de Nietzsche. - Nom d'état civil : Ikuta Kōji
Autres formes du nom :長江 生田 (1882-1936) (japonais)
Ikuta Chōkō (1882-1936) (japonais)
生田 長江 (1882-1936) (japonais)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8241 4311

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Bungakusha no nikki 5

    Nagayo Yoshirō, Ikuta Chōkō, Ikuta Shungetsu

    Description matérielle : 1 vol. (288 p.)
    Édition : Tōkyō : Hakubunkan shinsha , 1999. - Tōkyō : Hakubunkan shinsha , 1999 : 博文館新社 , 1999
    Autre auteur du texte : Shungetsu Ikuta (1892-1930), Yoshirō Nagayo (1888-1961)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44315155h]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Chōkō Ikuta (1882-1936)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Nihon kindai bungakukan shiryō sōsho. dai ikki, 5 : Bungakusha no nikki, 5. Nagayo Yoshirō, Ikuta Chōkō, Ikuta Shungetsu / Nagayo Yoshirō, Ikuta Chōkō, Ikuta Shungetsu [cho], 1999
  • Ouvrages de reference : Web NDL Authorities, 2015
  • Catalogues de la BnF : BnF Service japonais, 2015-04-16

Autres formes du nom

  • 長江 生田 (1882-1936) (japonais)
  • Ikuta Chōkō (1882-1936) (japonais)
  • 生田 長江 (1882-1936) (japonais)
  • Chōkō Ikuta (1882-1936)
  • Ikuta Kōji (1882-1936) (japonais)
  • 生田 弘治 (1882-1936) (japonais)

Biographie Wikipedia

  • Chōkō Ikuta (生田 長江, Chōkō Ikuta?), 21 avril 1881 - 1er novembre 1936, est un critique littéraire et traducteur japonais.Avec ses traductions d’œuvres de Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra), Gabriele D’Annunzio (Le Triomphe de la mort), Dante (la Divine Comédie), Karl Marx et Gustave Flaubert, Ikuta s'impose comme un traducteur japonais majeur du début du XXe siècle. En tant que promoteur du mouvement féministe émergent, il dirige avec la poétesse Akiko Yosano et les écrivains Kochō Baba et Sōhei Morita un cercle littéraire pour femmes (Keishū Bungakkai).

Pages équivalentes