Dates incertaines

Auteurs nés entre 0701-0800190 documents

Auteurs morts entre 0701-0800216 documents

Organisations créées entre 0701-080073 documents

  • Abbaye de Bénédictins (vers 797-1787)

  • Abbaye de Bénédictins fondée entre 623-639, ou en 727 (selon les sources) par saint Pirmin et le comte Eberhard. Pillée par les Hongrois en 950, restaurée entre 1122 et 1134. En 1298 Frédéric II donna à l'abbé de Murbach le titre de prince abbé d'Empire. En 1759 les moines quittèrent l'abbaye pour s'installer à Guebwiller. En 1764 elle fut sécularisée par Clément XIII, le chapitre résidant toujours à Guebwiller. Dédiée à N.-D., S. Michel, SS Pierre et Paul, S. Léger. L'abbatiale est devenue église paroissiale

  • Prieuré fondé vers 780 par Atala, élevé au XIIe s. au rang d'abbaye. - Passe en 1525 sous le régime de la commende. - Relevée au XVIIIème siècle dans le cadre d'une réforme austère marquée de jansénisme, l'abbaye est définitivement supprimée en 1771

  • Abbaye de Bénédictins fondée vers 780 par Atilion qui en fut le premier abbé, dans un lieu nommé Cessero, qui prit bientôt le nom d'un des saints patrons de l'abbaye. Réformée par Saint-Maur en 1646. Fermée à la Révolution ; l'abbatiale est devenue église paroissiale

  • A l'origine monastère dédié à Saint-Michel fondé par l'évêque saint Aubert en 708, qui devint abbaye de Bénédictins en 966 sur décision de Richard 1er, duc de Normandie. En 1204 l'abbaye fut rattachée au domaine royal par Philippe Auguste. Elle adhéra à la réforme de Saint-Maur en 1622. - Fermée en 1790, transformée en prison sous le nom de "Mont-libre" de 1793 à 1863. - La vie religieuse fut rétablie à l'abbaye en 1969 avec les Frères de la Fraternité monastique de Jérusalem

    Cottineau cite une sécularisation de l'abbaye en 1709, qui n'eut pourtant pas lieu. - On trouve souvent citée cette abbaye sous le nom de "la Merveille"

  • Abbaye fondée vers 777 par Nimphridius qui en fut le premier abbé, dotée par Charlemagne (à qui on attribue à tort la fondation de l'abbaye) et réformée vers 1070 par l'abbaye Saint-Victor de Marseille. - Rattachée à la Congrégation des Exempts en 1607

  • Ancienne abbaye de bénédictines fondée à la fin du VIIIe siècle (vers 780) par saint Aldebert et son épouse sainte Reine, sur la rive droite de l'Escaut. Devient un chapitre de chanoinesses (chapitre de Sainte-Remfroie) du début de l'époque moderne à son démantèlement en 1790

  • Abbaye d'hommes dont les origines sont obscures. Peut-être fondée en 751, 764 ou 800 par le comte Wiebert Ada et son épouse. Elle fut restaurée au XIe siècle par Thierry comte d'Avesnes et Ada de Roucy, qui de concert avec l'évêque Gaucher, remplacèrent les chanoines par des Bénédictins. Réformée en 1539 par Louis de Blois. Elle devint française en 1659. Ses 26 religieux furent dispersés à la Révolution ; l'abbatiale devint église paroissiale

  • Abbaye de Bénédictines, fondée en 726 et supprimée en 1798

  • Abbaye de Bénédictins fondée en 708 par le comte Wulfoalde. Elle disposait de grands biens. Elle adhéra en 1606 à la Congrégation de Saint-Vanne et Saint-Hydulphe

    Abbaye d'abord établie sur le mont Castellion ou Chatelet, sur la Massoupe, puis transférée par Smaragde, vers 816, sur la Meuse

Organisations ayant cessé d'exister entre 0701-08005 documents

  • Concile tenu par Charlemagne en réplique au 2è concile de Nicée (787), et dont les décisions furent propagées par les "Livres carolins", réquisitoire contre les prétentions et les actes des empereurs grecs ; la tenue du concile, à Francfort, marque la date de naissance de la ville

  • Concile iconoclaste tenu à Constantinople dans le palais suburbain de Hiéreia, sur la rive asiatique du Bosphore. - Convoqué par l'empereur Constantin V sous l'appellation de 7ème concile oecuménique. - Ni le Pape, ni les patriarches d'Antioche, Jérusalem et Alexandrie n'y participèrent. - Ses actes furent condamnés lors du premier rétablissement du culte des images au 2ème concile de Nicée en 787, et sont aujourd'hui perdus

  • Controverse sur le quiétisme entre bouddhistes de l'Inde et de la Chine

  • 7e concile oecuménique

  • Importante foire annuelle de l'époque préislamique, qui se tenait au Sud Est de la Macque

Œuvres créées entre 0701-080029 documents

  • Chronique couvrant la période de 741 à 829. La dernière section, de 819 à 829, est en partie l'oeuvre d'Hilduin. - A pour continuation, pour la partie occidentale de l'empire carolingien, les "Annales Bertiniani" et pour la partie orientale de l'empire carolingien, les "Annales Fuldenses"

  • D'après la préface, texte rédigé par Ō-no-Yasumaro, sous la dictée de Hieda-no-Are qui avait été chargé par l'empereur Tenmu de mémoriser les faits

    Oeuvre mythologique et historique et texte fondamental du shintoïsme : en 3 livres précédés d'une préface, réd. en 712. Le 1er livre contient les mythes et généalogies divines, le 2e livre retrace l'histoire du Japon depuis l'époque du premier empereur, Jimmu Tennō (660 av. J.-C.) juqu'à celle d'Ojin (310 apr. J.-C.), le 3e livre va de l'impératrice Nintoku (IVe s.) à l'impératrice Suiko (VIIe s.). - C'est le plus vieux texte subsistant de l'histoire japonaise et le premier classique de la littérature japonaise

  • Chronique historique, attribuée à tort à Isidore de Béjà, racontant l'histoire de l'Espagne depuis l'avénement d'Héraclius jusqu'à la prise de Tolède par les Arabes et prenant la suite de l'"Historia Isidori Hispanensis"

  • Traité en deux parties, introduction au comput (chapitres 1-21) suivie d'une brève chronique universelle. - Les chapitres 17-22 de la chronique sont parfois publiés séparément sous le titre "Chronica minora"

  • Ouvrage de chronologie pour l'établissement des dates et des fêtes, dont la 2e partie intitulée "Chronica maiora" est une chronique universelle depuis Adam jusqu'à 725 et a parfois été copiée comme une oeuvre indépendante

  • Lettre sur la discipline ecclésiastique adressée à Egbert, archevêque d'York

  • Ouvrage de philosophie scolastique sur le néant

  • Traité rédigé sous la forme de 2 lettres par un clerc anonyme aux environs de l'an 800, exposant l'ancienne liturgie gallicane. - Ms unique : Bibl. municipale, Autun (S 184, IXe s.). - Éd. princeps à Paris en 1717

  • Ouvrage historique, rédigé à la demande d'Angilram, évêque de Metz

  • Recueil de catéchèses, en 3 livres, adressées par Théodore Stoudite aux moines du monastère du Stoudios à Constantinople, de 797 à 813. - Primitivement, il existait un recueil de 4 livres comprenant les "Grandes catéchèses" (les 3 premiers livres) et les "Petites catéchèses" (4e livre). - Environ 260 "grandes catéchèses" sont conservées, beaucoup ont été perdues

Œuvres terminées entre 0701-08002 documents

  • Composé sous la dir. du prince Toneri (675-735) en collaboration avec Ō-no-Yasumaro et d'autres annalistes de l'époque

    Première histoire dynastique du Japon, en 30 vol. (et un vol. de généalogies qui ne nous est pas parvenu), des origines mythiques à 697 apr. J.-C. sous forme de chronique, contient aussi 132 poésies en langue archaïque. Réd. achevée en 720

  • Recueil de courts récits de miracles

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données