Voir les années

Dates incertaines

Thèmes liés à la période 1601-1700120 documents

Auteurs nés entre 1601-170013479 documents

  • Pasteur à Nemescsó (1680-1708). - Écrivain évangéliste. - A fait des études à Witttenberg et Tübingen, Allemagne. - Père de Mihály Ács 1672-1710

  • Écrivain évangéliste. - Piétiste. - Pasteur à la cour du prince Rákóczi II (1705-1707). - Recteur à Győr puis à Bártfa et à Kassa. - A fait des études à Witttenberg et Tübingen, Allemagne et à Strasbourg [Argentoratum]. - Fils de Mihály Ács 1631-1708

  • Cistercienne. - Écrivain. - Fille du noble don Martín Abarca de Bolea y Castro, poète et traducteur, et de doña Ana de Mur. - A vécu depuis l'âge de trois ans dans le Monastère royal de la ville de Casbas, Espagne où elle acquérit une profonde formation religieuse et humaniste. - Professeur des novices et abbesse dans la période 1672-1676. - A participé avec succès à certains concours littéraires et a tenu un role important dans la vie culturelle alto-aragonaise

  • Homme de lettres à la Cour de l'archiduc Léopold d'Autriche

  • Mathématicien, philosophe et bibliothécaire. - Fut bibliothécaire à la Bibliothèque de Genève. - Vécut à Genève après la révocation de l'Édit de Nantes

  • Théologien. - Pasteur des réfugiés français à Berlin, vécut aussi en Angleterre et en Irlande

  • Officier français envoyé en Acadie

  • Décorateur de théâtre, peintre et graveur

  • Facteur d'orgue suisse

Auteurs morts entre 1601-170012541 documents

Organisations créées entre 1601-17001024 documents

  • Le 29 jan. 1613 un "college van aalmoezeniers" est instauré à Amsterdam, ceux qui y siègent doivent s'occuper des pauvres. Une partie d'un ancien couvent est transformé en maison des pauvres : le Aalmoezeniershuis. En 1666 les membres du "college van aalmoezeniers" obtiennent la construction d'un orphelinat, ils deviennent alors les régents de ce "Aalmoezeniersweeshuis". En 1825 l'orphelinat ferme ses portes, ses biens sont repris par le Inrichting voor stadsbestedelingen

  • Abbaye fondée par les religieuses de Port-Royal-des-Champs qui s'installèrent en 1625 au faubourg Saint-Jacques dans l'hôtel de Clagny, bientôt remplacé par un vaste monastère qui devint un centre actif du jansénisme. En 1627 l'abbesse Angélique Arnauld fit retirer Port-Royal de la juridiction de l'abbé de Cîteaux pour la soumettre à celle de l'archevêque de Paris. En 1648 une partie des religieuses regagnèrent Port-Royal-des-Champs, qui resta sous l'autorité de l'abbaye de Paris. Mais en 1664, 12 religieuses refusant de condamner le jansénisme furent expulsées, les autres furent renvoyées à Magny. En 1668 Louis XIV sépara définitivement les deux abbayes de Port-Royal, confiant celle de Paris à des abbesses anti-jansénistes. Après la destruction de Port-Royal-des-Champs en 1709, l'abbaye de Paris fut confiée à des Visitandines. - Fermée en 1791, elle devint une maternité à partir de 1796

  • L'Abbaye de Saint-Riquier adhéra à la réforme de Saint-Maur en 1659, peut-être à l'initiative de Charles d'Aligre, abbé commendataire. - Vendue à la Révolution, elle fut rachetée par le Diocèse d'Amiens qui en fit un petit séminaire de 1828 à 1939. Les Frères auxiliaires du clergé en firent l'acquisition en 1953. Le Département de la Somme l'acquit en 1972 et y ouvrit musée et centre culturel en 1974. L'abbatiale est devenue église paroissiale

  • En 1663, l'Abbaye bénédictine Notre-Dame de Lagrasse quitta la Congrégation des Exempts pour s'affilier à la Congrégation de Saint-Maur. - Fermée en 1792, vendue en 1796. Elle fut occupée de 1896 à 1975 par les Sœurs de Notre-Dame des Sept-Douleurs, qui y établirent une maison de retraite. De 1979 à 1989, une autre communauté religieuse, la Théophanie, a animé ce lieu. - L'Abbaye Sainte-Marie, des Chanoines réguliers de la Mère de Dieu, transférée de Gap, s'est établie en ce lieu en juillet 2004

  • L'Abbaye bénédictine Notre-Dame de Lagrasse fut rattaché à la Congrégation des Exempts de 1607 à 1663, puis à la Congrégation de Saint-Maur en 1663

  • L'Abbaye Notre-Dame de Molesmes adopta en 1648 la réforme de Saint-Maur. En 1768, il ne restait plus que 10 religieux. L'abbaye fut fermée pendant la Révolution, puis en grande partie démolie. Une restauration des bâtiments subistant a été entreprise vesr la fin du XXe siècle

  • Les Chanoines réguliers de saint Augustin de la Congrégation de France (Génovéfains) s'installèrent en 1647 dans cette abbaye de chanoines réguliers pour la réformer. Mais, faute de moyens et de religieux, l'Abbaye Notre -Dame de Fontaine-le-Comte fut réunie à l'Abbaye Saint-Hilaire-de-la-Celle de Poitiers en 1756. - L'abbatiale est devenue église paroissiale

  • Cette abbaye fut cédée à la Congrégation de Notre-Dame des Feuillants le 7 décembre 1642. Elle connut alors un renouveau de vie monastique et beaucoup de paroisses s'enrôlèrent dans la confrérie qui y existait. Avec le XVIIIe siècle revint la décadence, et la Révolution n'y trouva que 4 religieux. - Les Trappistes s'y installèrent au XIXe siècle

  • Abbaye de Cisterciennes fondée en 1652 par Jegado de Chrecholain, qui offrit le domaine de Kerlot à Plomelin en échange de la nomination de sa soeur comme première abbesse. L'abbaye fut transférée à Quimper en 1668. Fermée à la Révolution, elle devint lieu de détention en 1793, puis propriété privée. Elle fut démolie en 1972

  • L'Abbaye Notre-Dame de la Chaume entra dans la Société de Bretagne en 1618, puis avec cette dernière, en 1628, dans la Congrégation de Saint-Maur. La vie monastique n'y fut plus pratiquée à partir de 1767, les moines de la Chaume rejoignant alors la Prévôté Saint-Martin de Vertou (Loire-Atlantique), mais le titre abbatial subsista jusqu'en 1790. Il reste des ruines de ce monastère

Fin d'activité entre 1601-1700231 documents

  • Abbaye de Cisterciens fondée en 1152 par Robert II de Sablé. Après une période brillante elle déclina peu à peu. En 1607, Henri IV attribua les revenus de sa mense abbatiale au collège de La Flèche. En 1686, il fut fait de même pour la mense conventuelle et le monastère devint une maison de vacances pour les professeurs du collège. Cette affaire produisit de nombreux conflits (et factums) entre les Cisterciens et les Jésuites

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin fondée en 1083 par saint Hugues, sous la dépendance de l'évêché. Elle fut transformée en séminaire par décret de l'évêque de Grenoble du 9 février 1673

  • Monastère fondé vers 550 par le comte Caduon, d'abord sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste, puis dirigé par saint Méen qui y mourut vers 617 et qui en fut le premier abbé. Ruiné aux VIIIe et Xe siècles, il fut rétabli en 1008 pour des Bénédictins par la duchesse Havoise. Il adhéra à la réforme de Saint-Maur en 1638. - En 1643, Achille du Hallay, évêque de Saint-Malo décida de transformer l'abbaye en séminaire, le premier de Bretagne. Il y appela les Oratoriens en 1643, puis les Lazaristes en 1645. L'abbatiale est église paroissiale depuis 1803. Le séminaire exista jusqu'en 1979, date de conversion des lieux en appartements

  • Siège épiscopal de 1317 à 1801. - Abbaye sécularisée en 1612

  • Abbaye de Bénédictins fondée par saint Riquier vers 624 ou 634, mais construite et développée par Angilbert, familier de Charlemagne, vers 793. Quatre cents moines s'y installèrent à cette époque, et lui firent connaître un grand rayonnement. Ruinée par les Normands au IXe siècle, restaurée par saint Gérard de Brogne vers 950. Ravagée de nouveau en 1421, puis en 1475, reconstruite à partir de 1476, elle adhéra à la réforme de Saint-Maur en 1659, peut-être à l'initiative de Charles d'Aligre, abbé commendataire

  • Abbaye de Bénédictins fondée le 20 décembre 1075 par saint Robert. Celui-ci en partit en 1098 pour fonder Cîteaux, n'étant pas parvenu à gagner les moines de Molesmes à ses principes. Cela n'empêcha pas l'abbaye Molesme de prospérer : dès 1098, elle était à la tête de 35 prieurés. Une bulle pontificale de 1135 confirma ses biens : une trentaine de domaines et plus de 60 églises

    L'abbaye adopta la réforme de Saint-Maur en 1648

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin, fondée vers 1127 par Guillaume VIII, comte de Poitiers. Prospère à ses débuts, elle connut la décadence à partir du XIVe siècle. En 1647, les Chanoines réguliers de saint Augustin de la Congrégation de France (Génovéfains) s'y installèrent pour la réformer

  • Le Chapitre de la collégiale Saint-Vorles est devenu en 1138 une abbaye de chanoines réguliers, affiliée à l'Ordre des chanoines réguliers d'Arrouaise de 1142 (?) à 1634 ?, et aux Chanoines réguliers de Saint-Augustin de la Congrégation de France (Génovéfains) à partir de 1634

    Il semble que le vocable Saint-Vorles, attaché à la collégiale depuis son origine, ait laissé place au vocable Notre-Dame lorsque cet établissement a adopté la Règle de saint Augustin (1138) ou - plutôt - lors de l'affiliation à l'Ordre des chanoines réguliers d'Arrouaise (1142 ?). - L'abbatiale est devenue église paroissiale en gardant le vocable de Saint-Vorles, l'abbaye est devenue un hospice

    Sous la Révolution, l'église abbatiale est devenue paroissiale, en gardant le vocable de Saint-Vorles, et l'abbaye est devenue un hospice

  • L'Abbaye bénédictine Notre-Dame de Lagrasse fut rattaché à la Congrégation des Exempts de 1607 à 1663, puis à la Congrégation de Saint-Maur en 1663

  • Abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin, suivant la règle de saint Victor, fondée en 1148 par Foucauld de Saint-Denis. - Donnée aux Oratoriens en 1638

Œuvres créées entre 1601-17006579 documents

Œuvres terminées entre 1601-1700687 documents

Spectacles représentés entre 1601-170030 documents

  • Spectacle : Amadis de Gaule

    Paris (France) : Théâtre de l'opéra - 18-01-1684

  • Saint Germain en Laye (France) : Château de Saint Germain en Laye - 04-02-1670

  • Spectacle : Andromède

    Paris (France) : Théâtre du Petit-Bourbon - 26-01-1650

  • Spectacle : Armide

    Paris (France) : Académie Royale de Musique (salle du Palais-Royal) - 15-02-1686

  • Spectacle : Armide

    Paris (France) : Théâtre du Palais Royal - 15-02-1686

  • Spectacle : Athalie

    Saint-Cyr (France) : Maison royale de Saint-Cyr - 05-01-1691

  • Spectacle : Atys

    Paris (France) : Académie Royale de Musique (salle du Palais-Royal) - ..-04-1676

  • Spectacle : La baguette

    Paris (France) : Théâtre de la rue des Fossés Saint Germain - 04-04-1693

  • Spectacle : Bajazet

    Paris (France) : Hôtel de Bourgogne - 05-01-1672

  • Paris (France) : Louvre / Hôtel de Ville de Paris / Arsenal - 08-03-1632