Auteurs morts en 1706

Tout (140 Documents)
  • A aussi écrit en latin et traduit du français en italien

    Jésuite. - Professeur de belles-lettres à Rome

  • Jésuite. - Auteur d'ouvrages parénétiques. - Professeur de théologie morale et recteur des collèges de Montepulciano, Macerata et Ancône

  • Compositeur, organiste et théoricien de la musique. - Poète

  • Jésuite. - Précepteur du duc de Bourbon

  • Traducteur, critique politique. - Secrétaire d'ambassade à Venise. - Fils d'Abraham Amelot, seigneur de La Houssaye, fief situé entre Pithiviers et Malesherbes, Loiret

  • Libraire. - Fils d'un receveur des tailles de l'élection de Lyon. Dit âgé de 51 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Neveu, associé de 1675 à 1681, puis successeur de Laurent Arnaud qui lui cède un quart de son fonds à son mariage (juin 1678). Revend son fonds au libraire Th. Labbé le 8 mai 1706 ; décédé peu après (inventaire du 21 juillet suivant). - Travaille en association avec son frère Pierre Arnaud et son cousin Pierre Borde

  • Patriarche de l'Église orthodoxe serbe (1674-1691) et métropolite de Sentandreja de 1691 jusqu'à sa mort en 1706

  • A aussi traduit de l'anglais en français

    Janséniste. - Bibliothécaire de François-Chrétien de Lamoignon. - Théologien et critique littéraire

  • Auteur dramatique

  • Orientaliste. - Élève de Richard Simon et collaborateur de l'oratorien Louis Thomassin

  • Cardinal (promu en 1686). - Archevêque de Corfou (Grèce ; 1678-1686 - Corfou était alors une possession de Venise). - Êvêque de Montefiascone et Corneto (Italie : à partir de 1687)

    Co-fondateur des maestre pie Filippini (de Montefiascone)

  • Compositeur et maître de chapelle

  • Écrivain. - Vécut à Rotterdam (à partir de 1681)

  • Libraire. - En apprentissage à Londres de sept. 1678 à oct. 1686. Dans sa "42e année" lors de son décès (août 1706)

  • Ingénieur avant 1700, se retira et redevint ingénieur ordinaire en 1700

  • Prêtre, poète et écrivain, actif à Massa (Toscane)

  • Peintre et graveur milanais

  • Autre(s) graphie(s) : Bielke ; Bielck ; Bielckius. - Libraire. - Vend aussi en foire, à Leipzig. Bourgmestre d'Iéna. Son fils Johann Felix Bielcke lui succède en 1706

  • Pronotaire apostolique. - Auteur d'un guide de voyage à Milan

  • Imprimeur-libraire. - Fils aîné (?) de Joan I Blaeu qui le désigne comme successeur en 1662. Est également cartographe et auteur de lettres qui ont été publiées

    Travaille en association avec ses frères, Willem jusqu'en 1686 et Joan II, parfois sous la raison : "Typographia Blaviana"

  • A aussi écrit en latin

    Prêtre de l'Oratoire. - Théologien. - Adversaire du jansénisme. - Désigné par l'Assemblée du clergé pour continuer l'oeuvre du Père Louis Thomassin (1619-1695)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire du Roi et (imprimeur-libraire) de l'Académie royale des sciences (1701) ; à Trévoux, directeur de l'Imprimerie de Son Altesse Sérénissime [Louis-Auguste I, duc du Maine] le prince de Dombes (1699). - Fils d'un marchand de Feurs (Loire). Apprenti puis compagnon à Paris, notamment chez son oncle le libraire Antoine Bertier et chez Louis Billaine en déc. 1677. Établi en fév. 1682 en association avec sa belle-mère la veuve d'Edme II Martin et reçu officiellement libraire le 9 sept. 1683 en qualité de gendre de maître. Dit âgé de 50 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. Décédé à Paris en déc. 1706. Sa veuve lui succède. Auteur d'un célèbre dictionnaire latin-français, réédité jusqu'au XIXe siècle. Père du libraire Jean II Boudot et beau-père des libraires Laurent II Rondet et Claude Labottière

    À Paris, travaille en association avec la veuve d'Edme II Martin de fév. 1682 à fin 1693 ; à Trévoux, avec Étienne Ganeau

  • Compositeur. - Organiste à la Cathédrale de Rouen (1674-1706)

  • Variante(s) de prénom : Christoph. - Imprimeur-libraire. - Originaire de Wittenberg. Reçu imprimeur en juillet 1689, il exerce dès 1688 et succède à Michael Vogt. En 1691 aurait travaillé à nouveau comme compagnon chez Justus Reinhold

  • Peintre et graveur. - Écrivain

  • Variante(s) de prénom : Carolus. - Libraire-relieur. - Natif de Paris. En apprentissage chez le libraire-relieur parisien Antoine I Ferrault à partir de sept. 1641. Reçu maître le 7 nov. 1658 et établi en 1658 ou 1659. Gendre du libraire-relieur Richard de Launay. Attesté lors de l'enquête de nov.-déc. 1701 (donne alors sa date de naissance). Décédé en 1706 ou peu avant ; veuve attestée en 1706-1708

  • Avocat au parlement de Toulouse. - Docteur en droit

  • Cabaliste né en Espagne. - A été disciple de Sabbatai Zevi

  • Autre(s) graphie(s) : Chrêtien. - Imprimeur-libraire ; (premier) imprimeur et libraire juré de l'université [de Paris] (1690). - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Antoine I Chrestien ; succède à sa mère, veuve d'Antoine I, décédée en 1688. Reçu libraire le 5 sept. 1688, libraire juré et imprimeur de l'université de Paris le 4 avril 1690 (en succession de Jean I Julien) et imprimeur le 8 juin 1694. Exerce l'imprimerie avant d'être reçu officiellement imprimeur, et publie même, en 1693, "Estat de la naissance, titres et qualitez du sieur Antoine Chrétien fils... seul privilegié du Roy pour les nouveaux caracteres de l'Imprimerie nouvelle & universelle inventée par le... pere François de Mauleon, prédicateur capucin..." Lors de l'enquête de nov.-déc. 1701, il se dit âgé de 38 à 39 ans, donne sa date de naissance précise, ainsi que ses adresses successives, et déclare avoir travaillé en qualité de compagnon, depuis l'âge de 15 ans, dans 22 villes de France avant de s'établir. Décédé peu avant le 23 nov. 1706 : à cette date, Guillaume I Desprez est reçu officiellement imprimeur en remplacement de feu Antoine II Chrestien, tandis que sa veuve lui succède en tant que libraire

  • Lettré ayant vécu sous la dynastie des Qing (1644-1912)

  • Imprimeur-libraire. - Souvent confondu avec son père (?) et prédécesseur Michel I Cnobbaert. Franciscus Muller semble lui avoir succédé dès 1692 (octroi du 19 juillet) sous la raison "Officina Cnobbariana (ou : Cnobbaert)"

  • Cardinal (en 1697). - Évêque d'Orléans (nommé en 1665)

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire de Son Altesse Sérénissime monseigneur le prince de Conti. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Pierre Colin. Reçu maître le 2 déc. 1694, il travaille avec sa mère, veuve de Pierre Colin, et ne s'établit à son compte qu'en oct. 1698, en rachetant des presses. Gendre de l'imprimeur-libraire Denis Alexandre. Dit âgé de 35 ans lors de l'enquête de nov.-déc. 1701. Décédé en mai 1706 ; sa veuve lui succède avant de se remarier en mai 1707 avec Barthélemy Laisnel, qui sera reçu maître en mai 1716

    En association avec sa mère, veuve de Pierre Colin

  • Libraire-relieur

  • Écrivait aussi en français

    Avocat de la Compagnie des Indes néerlandaises à partir de 1652

  • Pseudonyme d'Adrien Baillet

  • A écrit aussi en latin

    Jésuite. - Professeur de philosophie

  • Professeur à l'Université de Wittenberg (1693)

  • Professeur de théologie à Wittenberg

  • Moine de la Congrégation bénédictine de Saint-Maur (à partir de 1673)

  • Oratorien. - Membre de l'Académie des sciences. - Diplomate

Tout (140 Documents)