Auteurs morts en 1726

Tout (140 Documents)
  • Poète. - Baptisé le 4 janvier 1670

  • Prieur. - Généalogiste. - Nom en religion de François Raffard

  • Princesse appartenant de par son mariage à la maison princière de l'Empire germanique, Anhalt

  • Garçon de la Chambre auprès de Louis XIV

  • Intendant de justice police finance et marine des îles d'Amérique

  • Nom patronymique : Claude Maillot. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de monseigneur l' (illustrissime et révérendissime) évêque d'Angers et de l'université. - Le recteur de l'université l'autorise à poursuivre l'activité de son mari, mort le 11 oct. 1695. Son fils Olivier II Avril lui succède vers 1705 après avoir travaillé avec elle (cf. enquête royale de 1700-1701). Dite âgée de 72 ans lors de son décès (fév. 1726)

    A travaillé en association avec l'imprimeur-libraire parisien Laurent d'Houry

  • Historien, homme politique et homme de lettres. - Ambassadeur du roi d'Espagne Philippe V à Genève puis à La Haye

  • Chanteur (basse). - Chantre de la Chapelle du roi, de 1692 à 1726, et de la Chambre, de 1703 à 1719

  • Théologien. - M. A.

  • Imprimeur-libraire. - Natif de Lyon, fils de l'imprimeur-libraire de Nîmes Antoine Belle. Dit âgé de 44 ans lors de l'enquête de 1700-1701. Déclare alors qu'il a été 5 ans apprenti puis 9 ans compagnon imprimeur à Lyon, qu'il a travaillé ensuite 4 mois à Avignon, 6 mois à Nîmes, 6 mois à Marseille, 6 mois à Toulouse, 6 mois à Bordeaux, 6 mois à La Rochelle et un an à Paris. Se dit établi à Nîmes depuis 13 ans env. lors de la même enquête. Décédé à Nîmes en août 1726. Veuve attestée en 1726

  • Dessinateur du cabinet de la chambre du roi (en 1704). - Fils et élève de : Berain, Jean (1640-1711)

  • Théologien. - Prêtre (ordonné en 1681)

  • Sieur de Kervaségan

  • Pasteur de l'Église réformée à La Rochelle. - Exilé après la Révocation de l'Édit de Nantes. - Pasteur de la communauté française successivement à Groningue, Pays-Bas, à Hambourg et Altona (1690-1692), à Leicesterfield, GB (1692-1699), à Copenhague (1699-1709), enfin à nouveau à Hambourg et Altona (1710-1726). - Prédicateur à la cour de Charlotte Amélie, reine du Danemark. - Révise la traduction des Psaumes de Marot-Bèze

  • A aussi écrit en latin, en grec et traduit du grec et du latin en français

    Garde de la bibliothèque du Roi (nommé en 1692). - Littérateur. - Professeur de grec au Collège royal. - Membre de l'Institut, Académie des Inscriptions et belles-lettres (élu en 1705), et membre de l'Académie française (élu en 1721)

  • Peintre du roi. - Graveur

  • Graveur, dessinateur, peintre et éditeur d'estampes parisien

  • Compositeur. - Violoncelliste

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur ordinaire de la ville (1701). - Né à Agen ; 5 ans apprenti de Simon Boé à Bordeaux, 10 ans compagnon dans diverses villes avant d'être reçu libraire à Bordeaux en mai 1682. Dit âgé de 44 ans lors de l'enquête de 1700-1701 et de 68 ans à son décès (avril 1726). - De 1701 à 1708, associé comme imprimeur de la ville à son ex-patron Simon Boé à qui il succédera en se faisant appeler "Boudé-Boé"

  • Écrivit aussi en latin

    Jésuite (à partir de 1663)

  • Imprimeur-libraire. - Né à Orléans, fils de l'imprimeur orléanais Jean Boyer. Gendre et successeur de François Toubeau à Bourges ; reçu imprimeur le 5 janv. 1712

  • Prêtre anglican. - Poète

  • Imprimeur-libraire ; à Brest, imprimeur et libraire de la Marine. - Natif d'Auray ; beau-fils et successeur à Vannes de l'imprimeur-libraire Jean Borde. Vers 1691, l'intendant de la Marine obtient qu'il vienne travailler pour son administration à Brest. Décédé entre le 15 avril et le 23 août 1726, date à laquelle son fils Antoine Camarec est admis à lui succéder. À la mort de ce dernier (8 déc. 1727), c'est sa mère Faustine Robert (16..-1735), veuve de Guillaume Camarec, qui prend la succession et exerce souvent sous la raison "Guillaume Camarec"

  • Peintre. - Élève de Charles Le Brun

  • Autre(s) graphie(s) : Chapui(s). - Variante(s) de prénom : Matthieu. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du parlement [de Bordeaux] ; imprimeur de monseigneur le gouverneur ; imprimeur et libraire de la cour de la Bourse ; imprimeur et libraire de monseigneur l'évêque et du clergé de Bazas. - Natif de Saint-Anthème (Puy-de-Dôme). Apprenti à Lyon chez Guillaume Chaunod puis compagnon en Italie et en France, il est reçu imprimeur-libraire à Bordeaux en avril 1683. Poursuivi en sept. 1688 pour l'impression sans permission d'une "Relation" tirée de la "Gazette". Dit âgé de 47 ans lors de l'enquête de 1700-1701 et de 74 ans lors de son décès (mai 1726). Sa veuve Marie Lamanière, fille de libraire, lui succède, ainsi que son fils cadet Jean Chappuis, admis en sept. 1726 au détriment de son frère Jacques Chappuis

    A travaillé en association avec Simon Boé

  • Parlementaire britannique

  • Mathématicien, physicien et occultiste. - Vécut à Paris à partir de 1668

  • Peintre italien né à Modène , père d'Antonio, peintre lui aussi

  • Autre(s) graphie(s) : De Hond ; De Hont. - Imprimeur-libraire ; imprimeur du "Raad van Staten" (1713). - Reçu dans la guilde des métiers du livre de La Haye en 1682. Rendu célèbre par l'organisation de ventes de livres et de médailles. Également auteur de diverses préfaces, notamment en tête des "Lettres..." du comte d'Estrades en 1719. Son fils Pieter De Hondt lui succède

  • Libraire. - Fils du libraire parisien Daniel Delaville (16.. - 1697 ou 1698). Reçu maître le 21 août 1693. D'après le procès-verbal de visite des 21-24 juillet 1698, il est établi quai des Augustins, mais n'aurait "point presté serment". Veuf de Marie-Catherine Nouant dit La Colombe, il épouse le 29 déc. 1698 Marguerite-Françoise de Saint-Clair. Ne figure pas à l'enquête de nov.-déc. 1701 et est déclaré "absent" en 1703, mais à nouveau établi quai des Augustins en 1708. Décédé à Paris en juin 1726. Sa veuve Marguerite-Françoise de Saint-Clair lui succède

  • Abbé de Sainte-Trinité de la Luzerne. - Professeur de philosophie et théologie

  • Maître et compositeur de danse. - Également imprimeur-libraire, à Paris, "rue de Bussi, faubourg S.t Germain à la Cour impériale près la rue des Mauvais garçons". - Actif dans les années 1710-1720

  • Professeur de philosophie en Sorbonne

  • Violoniste et compositeur. - Contrôleur alternatif du payeur des gages des officiers du Parlement du Dauphiné (1692-1726). - Baptisé le 23 mai 1649. - Frère de Jean-Baptiste Farinel. - Marié à Marie-Anne Cambert

  • Libraire. - Né à Wittenberg

    Jusqu'en 1721, travaille en association avec Christian Liebezeit puis, en sept. 1721, épouse la veuve de ce dernier

Tout (140 Documents)