Auteurs nés en 1831793 documents

Auteurs morts en 1831393 documents

  • Chirurgien anglais. - Exécuta le premier la ligature de l'artère iliaque externe dans certains cas d'anévrysme

  • Abbé. - Professeur de rhétorique au petit séminaire de Marseille puis attaché au clergé de Saint-Eustache, Paris. - Bibliophile

  • Ancien esclave. - Évèque. - Abolitionniste et leader de la défense des droits des Noirs. - Fondateur de : the Free African Society, et de : the African Methodist Epsicopal Church (AME)

  • Variante(s) de prénom : P.-A.. - Imprimeur-libraire ; à La Roche-sur-Yon, imprimeur de la préfecture (1812). - Établi à Paris pendant la Révolution, auparavant tailleur de pierres. Peut-être auteur du "Détail de la grande insurrection qui a èclatè a [sic] Londres...", pièce signée "Pierre A." et imprimée chez lui [s. d., entre 1797 et 1799]. Spécialisé ensuite dans les publications médicales. Borgne, pauvre et ayant "établi chez lui un cabinet littéraire qui n'a pas pris" d'après l'enquête des inspecteurs de la librairie de déc. 1810. Figure sur la liste des imprimeurs non maintenus par les arrêtés de janv. et mars 1811. Continue cependant d'exercer sans brevet à Paris, faisant apparemment tenir sa librairie et un cabinet de lecture par son épouse, "Mme Allut", jusqu'en 1823 au moins. Aurait tenu un temps imprimerie à Saint-Denis à partir de 1811. En qualité de lieutenant honoraire et blessé de guerre, il obtient du ministre de l'Intérieur un brevet d'imprimeur le 26 déc. 1811 à Napoléon-Vendée (La Roche-sur-Yon) (brevet renouvelé le 8 août 1816) et de libraire dans la même ville le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Le baron de Barante, préfet de Vendée, le nomme imprimeur de la préfecture et lui fournit un local dans l'hôtel de la préfecture. Publie à partir de 1812 le "Journal politique" local et la "Feuille d'annonces du département de la Vendée". Encore en activité en 1831 ; sa veuve, Marie-Reine-Antoinette Léon (1778?-18..), est brevetée imprimeur et libraire en sa succession le 28 fév. 1832

    Travaille en association avec Nicolas Crochard à Paris en 1802-1803

  • Auteur dramatique. - Pseudonyme d'Alphonse de Chavanges

Personnes ayant débuté leur activité en 18316 documents

Personnes ayant cessé leur activité en 183132 documents

  • Variante(s) de prénom : P.-A.. - Imprimeur-libraire ; à La Roche-sur-Yon, imprimeur de la préfecture (1812). - Établi à Paris pendant la Révolution, auparavant tailleur de pierres. Peut-être auteur du "Détail de la grande insurrection qui a èclatè a [sic] Londres...", pièce signée "Pierre A." et imprimée chez lui [s. d., entre 1797 et 1799]. Spécialisé ensuite dans les publications médicales. Borgne, pauvre et ayant "établi chez lui un cabinet littéraire qui n'a pas pris" d'après l'enquête des inspecteurs de la librairie de déc. 1810. Figure sur la liste des imprimeurs non maintenus par les arrêtés de janv. et mars 1811. Continue cependant d'exercer sans brevet à Paris, faisant apparemment tenir sa librairie et un cabinet de lecture par son épouse, "Mme Allut", jusqu'en 1823 au moins. Aurait tenu un temps imprimerie à Saint-Denis à partir de 1811. En qualité de lieutenant honoraire et blessé de guerre, il obtient du ministre de l'Intérieur un brevet d'imprimeur le 26 déc. 1811 à Napoléon-Vendée (La Roche-sur-Yon) (brevet renouvelé le 8 août 1816) et de libraire dans la même ville le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Le baron de Barante, préfet de Vendée, le nomme imprimeur de la préfecture et lui fournit un local dans l'hôtel de la préfecture. Publie à partir de 1812 le "Journal politique" local et la "Feuille d'annonces du département de la Vendée". Encore en activité en 1831 ; sa veuve, Marie-Reine-Antoinette Léon (1778?-18..), est brevetée imprimeur et libraire en sa succession le 28 fév. 1832

    Travaille en association avec Nicolas Crochard à Paris en 1802-1803

  • Libraire-éditeur et auteur. - Fils aîné de Gracchus Babeuf (1760-1797) et mêlé au procès de celui-ci. Commis chez un libraire parisien pendant six ans, il travaille ensuite pour le libraire de Bâle Johann Rudolf II Thurneysen (1756-1846) et voyage à travers l'Europe pour le compte de ce dernier. En Espagne, retrouve le dénonciateur de son père et le tue en duel. S'établit libraire en 1812 à Lyon où il est breveté le 1er janv. 1813. Bonapartiste actif en 1814, il prend part à la défense de Lyon puis suit Napoléon à l'île d'Elbe. Établi libraire à Paris peu avant le retour de l'Empereur. Auteur la même année d'une "Lettre à M. le comte Carnot, ministre de l'Intérieur, ou Appel à tous les bons Français, pour secourir les victimes des désastres de la dernière invasion". Condamné à la déportation en fév. 1816 pour avoir participé à la publication du "Nain tricolore, ou Journal politique, des arts, des sciences et de la littérature". Emprisonné à la Conciergerie puis au Mont Saint-Michel, il est gracié et autorisé en nov. 1818 à revenir à Paris et à reprendre son commerce. Breveté libraire à Paris le 22 nov. 1821. Édite entre 1820 et 1823 la "Biographie nouvelle des contemporains ou Dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la Révolution française..." d'A.-V. Arnault. Donne à son établissement la dénomination "Librairie historique d'É. Babeuf". En faillite le 14 mars 1823. Auteur en 1831 du "Procès de la conspiration dite républicaine de décembre 1830 contenant des pièces inédites et des notices biographiques sur les principaux accusés". Ne semble plus exercer après 1831. Décédé en janv. 1842 d'après l'état civil parisien reconstitué

  • Libraire. - Décédé en 1831 ou 1832

  • Imprimeur-libraire, fondeur de caractères, éditeur. - Libraire du prince de Galles (en 1788). - Éditeur de recueils de poésie et de théâtre anglais. - Propriétaire des périodiques "The Fashionable World", "The Oracle", "The Morning Post", "Bell's Weekly Messenger". - A publié aussi sous la raison sociale "At the British Library"

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du Roi (1817) ; imprimeur de l'évêché de Quimper (1824). - Natif de Quimper, fils de Marin Blot, imprimeur-libraire du Roi dans cette ville. Élu en 1792 capitaine de la 1re compagnie de la garde nationale de Quimper, il part en janv. 1793 pour Paris en qualité de sergent major de la division des fédérés du Finistère. Lieutenant du bataillon du district de Pont-Croix en nov. 1793. Réquisitionné comme imprimeur en déc. 1794. Après 1795, travaille à Quimper dans l'atelier d'imprimerie de son beau-père Yves-Jean-Louis Derrien (1743-1820), second mari de sa mère, Marie-Jacquette Périer (1751-1817). Sous-chef de bureau à la préfecture du Finistère en 1800. Nommé contrôleur des octrois à Ostende (Belgique) en 1813, la présence de l'ennemi l'empêche de s'y installer. Secrétaire général de la préfecture du Finistère pendant les Cent Jours (mai-juin 1815). Prend la succession de son beau-père, qui se démet en sa faveur et lui transmet son brevet d'imprimeur le 16 sept. 1817. Obtient un titre de libraire le 20 juillet 1818 (mais pas de brevet, restant au nom de son beau-père) et tient une boutique lui permettant de vendre la production de son imprimerie. En sept. 1825, la police ordonne la fermeture de sa librairie, faute de brevet en bonne et due forme. Il est alors le seul imprimeur de Quimper, la demande de brevet de Hyacinthe de Saint-Pray ayant été rejetée par l'administration. Fonde en 1827 l'"Annuaire du département du Finistère". Imprime notamment des chansons, des ouvrages de piété en langue bretonne ainsi que le "Recueil des actes administratifs de la Préfecture du Finistère". Se démet en mars 1831 de son brevet d'imprimeur en faveur de son fils Eugène Blot (1802-1867), qui travaillait avec lui depuis neuf ans et dirigeait l'imprimerie depuis 1827. Conseiller municipal en sept. 1830, élu maire de Quimper en juin 1831, il démissionne pour devenir président du tribunal de commerce de Quimper en 1832, puis conseiller à la préfecture du Finistère entre 1833 et 1838. Membre et correspondant de plusieurs sociétés savantes. Décédé en mai 1853 à Quimper

  • Nom patronymique : Madeleine-Rose Chanoud (ou : Charroux). - Variante(s) de prénom : Magdeleine-Rose. - Exerce dès 1807 à Paris d'après le "Manuel de la librairie". Brevetée libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 24 mars 1820). Ne semble plus en activité après 1831. Brevet transmis à Honoré-Louis Bertrand le 12 juin 1830. À distinguer d'une "Mademoiselle Charpentier", peut-être sa fille, exerçant la librairie sans brevet en 1820-1821

  • Imprimeur lithographe. - Natif de Paris. A été capitaine au long cours, puis ouvrier lithographe avant de demander un brevet d'imprimeur lithographe. Breveté imprimeur lithographe à Paris le 17 août 1820. Poursuivi en 1826 pour escroquerie à cause d'une vente simulée de l'imprimerie d'un nommé Cornu ; son brevet est annulé la même année, mais la plainte contre lui est rejetée et il bénéficie d'un non-lieu. Son brevet lui est rendu en 1828. Exerce à Paris jusqu'en 1831 au moins, puis quitte la capitale. Son brevet est annulé en mai 1853 pour non-exploitation

  • Imprimeur. - Originaire de Durham. Venu à Londres vers 1790 en qualité de compagnon. En activité dès 1792. Dit âgé de 65 ans lors de son décès (Londres, déc. 1831)

  • Variante(s) de prénom : Pierre François Antoine. - Imprimeur-libraire ; imprimeur de Sa Majesté Impériale pour la Flandre (1786) ; imprimeur de l'Université [de Gand] ; imprimeur de la Société royale d'agriculture et de botanique de Gand. - Fils de l'imprimeur-libraire de Gand Pierre François II De Goesin. Reçu imprimeur-libraire par octroi du 3 nov. 1784. Également peintre, professeur à l'Académie de dessin et à l'école centrale de Gand, directeur de l'Institut royal des arts et belles-lettres et conservateur du musée de l'Escaut. Auteur de divers ouvrages, et notamment d'une histoire de l'Académie de Gand

  • Libraire-éditeur. - Natif d'Antibes. Fils d'un garde-magasin d'hôpital militaire. Employé en 1825 chez le libraire parisien François-Denis Dalibon, galerie de Nemours au Palais-Royal, il commence dès 1823-1824 une activité d'éditeur, notamment avec Charles Nodier. Fait imprimer ses éditions par Jules Didot puis par Gaspard Doyen. Breveté libraire le 21 fév. 1826, en remplacement de Charles-Louis-Maurice Charrier qui se démet en sa faveur. Publie notamment les ouvrages de Charles Nodier et de libéraux. En association avec son demi-frère Louis Rathelot, il publie sous la raison "Delangle frères" de mai 1826 à 1830. En difficulté dès 1830, il cesse complètement son activité en 1831. Mentionné dans l'ouvrage d'Émile Babeuf, "Procès des ex-ministres..." (Paris, 1831, t. III) comme témoin des débuts de la révolution de juillet 1830 dans son quartier, on le dit alors âgé de 33 ans. Ruiné, il est d'abord employé en 1832 au théâtre de la porte Saint-Martin. Termine sa carrière comme chef de bureau au chemin de fer d'Orléans. Décédé à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) en août 1866. Père des graveurs sur bois Anatole et Auguste Delangle

Organisations créées en 183190 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 183111 documents

Organisations ayant débuté leur activité en 18311 document

  • Théâtre construit en 1831sur l'emplacement de l'Eglise Saint Benoit, par Eric Bernard, acteur de l'Odéon. Ce théâtre programma des vaudevilles et des mélodrames. Il fût dirigé par Théodore Nezel de septembre 1836 à avril 1839 et fermé définitivement en 1847.

Organisations ayant cessé leur activité en 18311 document

  • Imprimerie-librairie fondée en 1758 par Vincenz Bernhard (ou : Vincent Bernard de) Tscharner (1728-1778), principal investisseur, et Fortunato Bartolomeo De Felice (1723-1789), qui le seconde jusqu'en 1762 avant d'aller fonder la Société typographique d'Yverdon. Ne fonctionne jusqu'en 1778 que comme une librairie, faisant appel pour l'impression à F. B. De Felice et à sa Société typographique d'Yverdon, jusqu'en 1772. Entreprise dotée d'une imprimerie et reprise peu après la mort de V. B. Tscharner par son frère Niklaus Emanuel Tscharner. La société est alors dissoute et reformée avec de nouveaux associés sous la raison : "Nouvelle Société typographique". La librairie seule fonctionne après 1790, sous la raison : "Société typographique" ou "Nouvelle Société typographique"

Œuvres créées en 1831114 documents

Œuvres terminées en 183116 documents

Spectacles représentés en 183138 documents

Documents publiés en 18314494 documents

  • 14 Juillet, hymne patriotique, paroles de J.-J. Robert, musique de C. Bernadou

    Description matérielle : Gr. in-8,° pièce
    Description : Note : Liberté, Egalité, fraternité
    Édition : Paris : l'auteur , [1831]
    Compositeur : Célestin Bernadou (1851-19..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42847647z]
  • 1760, ou Une matinée de grand seigneur, comédie en 1 acte, en vers, par M. Alexandre de Longpré,... [Paris, Français, 24 novembre 1830.]

    Description matérielle : In-8° , 43 p.
    Édition : Paris : R. Riga , 1831
    Auteur du texte : Alexandre de Longpré (1795-1856)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308309496]
  • 1er Concerto pour le violon, avec acc.t d'orchestre ou de piano... pour C. de Beriot, op. 16

    Description matérielle : In-fol.
    Description : Note : Aout 1831, 129
    Édition : Paris : E. Troupenas , [1831]
    Compositeur : Charles-Auguste de De Bériot (1802-1870)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42846605s]
  • 1er juillet. N ° 1. Le foudre de la vérité. Jemmapes et Valmy, ou le point d'appui du mal-affermi, chanson, suivie de réflexions de la plus haute importance

    Description matérielle : In-18. Pièce
    Description : Note : Prose et vers
    Édition : Paris : au bureau du Régénérateur , 1831
    Autre : Jean-Frédéric de Chabannes (marquis de Curton, 1762-1836)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb363187401]
  • 22 Etudes pour violoncelle d'après les 40 Etudes pour violon

    Description matérielle : 33 p. : 34 cm
    Description : Note : Daté d'après Deutsch (O. E.), Musik-Verlagsnummern
    Édition : Leipsic : Breitkopf und Härtel , [1831]
    Arrangeur : Siegfried Wilhelm Dehn (1799-1858)
    Compositeur : Siegfried Wilhelm Dehn (1799-1858)
    Préfacier : Siegfried Wilhelm Dehn (1799-1858)
    Auteur ou responsable intellectuel : Rodolphe Kreutzer (1766-1831)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb429413873]
  • 27 feuilles ou fragments de feuilles

    Description matérielle : 27 flles : mss et col. sur calque ; de formats divers
    Description : Note : Calques ms de la main de Klaproth, collés à l'origine sur de grandes feuilles. - Copiés sur des papiers huilés du XVIIIe siècle ayant appartenus à Klaproth, conservés sous la cote Ge CC 1372
    Sources : Catalogue provisoire de la collection Klaproth
    Édition : [S.l.] , [avant 1831]
    Cartographe : Julius von Klaproth (1783-1835)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42047229j]
  • 2 francs

    Description technique : 2 francs
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : France 3747d
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    2 francs
    Édition : Paris , 1848
    Autorité émettrice de monnaie : Louis-Philippe Ier (roi des Français, 1773-1850)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639792q]
  • (Circulaire en faveur de la candidature de M. Renouard dans le 4e collège électoral du dépt de la somme, signée Odilon-Barrot et commençant par ces mots :) 2 juillet 1831. M., Je ne crains pas d'attester par écrit ce dont je vous ai donné l'assurance verbale...

    Description matérielle : In-4 °. Pièce
    Édition : (S. l. n. d.)
    Auteur du texte : Odilon Barrot (1791-1873)
    Éditeur scientifique : France. Chambre des députés (1814-1848)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36467763n]
  • 2nd livre de la Cyropédie de Xénophon, revu et soigneusement corrigé

    Description matérielle : In-12, 36 p.
    Édition : Paris : Maire-Nyon , 1831
    Auteur du texte : Xénophon (0430?-0355? av. J.-C.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31673534d]
  • 371 vierstimmige Choralgesänge

    Dritte Auflage
    Description matérielle : 211 p. : 18 x 25 cm
    Description : Note : Préface
    Édition : Leipzig : Breitkopf & Härtel , 1831
    Adaptateur : Clara Schumann (1819-1896)
    Annotateur : Romain Rolland (1866-1944), Robert Schumann (1810-1856)
    Compositeur : Johann Sebastian Bach (1685-1750)
    Ancien possesseur : Romain Rolland (1866-1944), Clara Schumann (1819-1896), Robert Schumann (1810-1856)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42063445s]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données