Auteurs nés en 18441060 documents

  • Fils aîné de Bahā Allāh (1817-1892)

  • Propagateur de la foi bahaie. - Fils de Bahá'u'lláh

  • Prêtre du Diocèse de Strasbourg (ordonné en 1868), chanoine honoraire (1895). - Curé de Saverne (à partir de 1890)

  • A aussi traduit de l'hébeu en anglais

    Professeur d'exégèse biblique au Manchester College, Oxford

  • Romancier, journaliste, éditeur

  • Licencié en droit. - Journaliste, débute à "La tribune" en 1869, collabore au "Bordelais", à Don Quichotte", la "Revue bleue". - A été député de la 2ème circonscription de Bordeaux (1889). - A aussi utilisé le pseudonyme de Jacques Voland

  • Licencié en droit. - Journaliste, débute à "La tribune" en 1869, collabore au "Bordelais", à Don Quichotte", la "Revue bleue". - A été député de la 2ème circonscription de Bordeaux (1889). - A aussi utilisé le pseudonyme de Jacques Voland

  • Ingénieur civil, conducteur de travaux aux Ponts et Chaussées. - Conseiller général du canton de Millas (1881-1886). - Prénoms complets : Elie Joseph Joachim

  • Auteur d'une histoire de la famille Albini et de la communauté de Saludecio, Italie, pendant le 19e siècle

Auteurs morts en 1844373 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 18447 documents

  • Contralto grecque, active de 1844 à 1860

  • Hydrographe anglais actif de 1844-1851

  • Éditeur de cartes et des globes actif à Londres de 1844 à 1875

  • Ténor italien

    Chante au "Majesty's Theatre" à partir de 1847

  • Imprimeur-libraire et imprimeur lithographe. - Natif de Glos-sur-Risle (Eure), fils de charpentier. Ancien "écrivain lithographe", il demande en vain, en 1838, à succéder au brevet d'Alphonse-Amédée Loiseleur, imprimeur lithographe à Elbeuf. Ayant épousé en 1842 Julie Harel, veuve de Charles Bloquel fils (m. le 14 juillet 1837), il demande par lettre du 26 août 1844 à succéder au brevet de son beau-père Charles Bloquel, imprimeur-libraire et lithographe à Rouen, qui se démet en sa faveur en sept. 1844. Breveté en sa succession imprimeur, libraire et lithographe le 7 fév. 1845, il a commencé à exercer dès 1844 sous le nom de "Delaunay-Bloquel". En 1856, la veuve Bloquel fils, épouse Delaunay, en conflit avec son mari (arrêt de séparation de corps et de biens du 26 juin 1855), cherche à récupérer les brevets de son beau-père Charles Bloquel ; elle obtient finalement de succéder aux brevets d'imprimeur et de lithographe de Louis-Achille Guillebert (17 sept. 1856) pour exercer à Rouen séparément de son mari, sous la raison "Mme Delaunay-Bloquel", avant d'être remplacée par Philippe-Eugène Julien le 4 août 1862. Pierre-Nicolas Delaunay, de son côté, est encore en activité à Rouen en 1881

  • Dessinateur. - illustrateur dans "L'illustration" dans les années 1840

  • Auteur dramatique actif dans les années 1840

Personnes ayant cessé leur activité en 184432 documents

  • Nom patronymique : Antoinette-Pauline (ou : Pauline-Antoinette) Panckoucke. - Imprimeur-libraire et éditeur. - Fille aînée de l'imprimeur-libraire Charles-Joseph Panckoucke. Épouse en juin 1787 Henri Agasse (de Cresne), officier aux Gobelets de la Maison du Roi, qui deviendra l'associé (1790) puis le successeur (1794) de C.-J. Panckoucke. Brevetée imprimeur le 11 mai 1813 (dite alors âgée de 44 ans) en succession de son mari, décédé le 1er mai (brevet renouvelé le 15 oct. 1816) ; brevetée libraire le 20 juin 1820. Continue notamment la publication de l'"Encyclopédie méthodique" et du "Moniteur universel". Son neveu Ernest Panckoucke, fils de l'imprimeur-libraire et éditeur Charles-Louis-Fleury Panckoucke, est breveté imprimeur en sa succession le 10 janv. 1845

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'Académie de Lyon ; de la Société d'agriculture de Lyon (1806). - Fils aîné de l'imprimeur-libraire lyonnais Jean-Marie I Barret ; frère de Clément-François Barret (1775-1848), imprimeur, lequel, avant d'entrer dans la Compagnie de Jésus, cède son imprimerie à son aîné en 1805. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Sa veuve, née Pierrette Jarrasson (17..-1844), lui succède tout en continuant à publier sous le nom de son défunt mari, en association avec son fils Simon-Nicolas Barret (1811-1866), breveté en succession de son père dès 1838

  • En activité dès 1805. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 1er août 1816) et lithographe le 20 sept. 1828

  • Variante(s) de prénom : François-Julien. - Libraire. - Natif de Naftel près d'Isigny (Manche). Établi libraire à Paris dès 1808. Breveté libraire le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 15 mars 1817). Aurait été incarcéré en 1814 pour avoir vendu les "Mémoires" de Lazare Carnot. En difficultés financières en 1830, il bénéficie d'un prêt garanti par nantissement de l'État. Il se fait également prêter de l'argent par sa fille puis sollicite des souscriptions auprès de la Maison du Roi (1834). Décédé à Paris en janv. 1844

  • Libraire-relieur et commissionnaire en librairie. - Natif de Groslay (Val-d'Oise). Exerce dès les débuts de la Révolution, vers 1792, en tant que bouquiniste à Lyon, puis devient rapidement libraire, à la tête en 1810 de l'un des établissements les plus florissants de la ville, proposant de la "haute bibliophilie" (livres anciens, ouvrages reliés par de grands professionnels). Exploite aussi un cabinet de lecture de plus de 15 000 volumes. Breveté libraire à Lyon le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Condamné en 1821 à une amende de 2 000 francs pour avoir mis en vente un ouvrage sans nom d'imprimeur. A eu pour commis Laurent Théodore. Officieusement établi à Paris dès 1821, il reçoit l'autorisation d'ouvrir une succursale parisienne en 1824, sa femme ayant continué à gérer la librairie lyonnaise. Joseph-Marie Quérard le dit "acquéreur du fonds de librairie de Pierre Mongie (17..-1842?)" ("Le Bibliologue", fév. 1833). Met en vente une partie de son fonds le 9 déc. 1840 (premier catalogue imprimé), puis en mars 1841 (second catalogue impr.). En oct. 1844, une nouvelle vente de livres provenant de la "liquidation du commerce de libraire de M. Bohaire père" est organisée ; son magasin est proposé à la location. L'"Almanach de Paris" pour 1847 indique un "Doussin, successeur de M. Bohaire père, libraire au rabais et abonnement de lecture" à Paris. Son fils Charles-Maurice-François Bohaire (né le 24 avril 1809) exerce à Paris dès 1841, 6 rue de Grammont, et Alphonse-Jean-François, autre fils (né le 5 avril 1810), à Lyon en 1842, poursuivant l'activité de la librairie et du cabinet de lecture sous la dénomination "Bohaire fils" (le brevet étant resté au nom du père) jusque dans les années 1860

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du département de Paris (et de l'assemblée électorale de Paris) (fév. 1793) ; également éditeur, commissionnaire en librairie et en papeterie. - Fils de Jean-Charles Chemin dit le père (1738?-18..?), marchand mercier à Paris, sans-culotte militant proche des Hébertistes. Aurait suivi des études de théologie à Paris avant la Révolution. Auteur de nombreux ouvrages et journaliste. Tient imprimerie dès 1791. Arrêté en juin 1794 pour publications contre-révolutionnaires ; semble avoir été relâché peu après. L'un des fondateurs de la théophilanthropie en 1797. Abandonne la théophilanthropie en 1800-1801. Franc-maçon, vénérable de la loge des Sept Écossais réunis, membre du conseil du Grand Orient de France (en 1815). Cesse d'exercer l'imprimerie et la librairie vers 1812 (n'est breveté ni libraire ni imprimeur à partir de 1811) et devient instituteur et maître de pension, mais continue de publier à son adresse, notamment des ouvrages et périodiques maçonniques et des manuels. A publié également sous les raisons sociales : "Bureau de l'Abeille politique et du Courrier de la librairie", "Bureau de l'Encyclopédie maçonnique", "Bureau de la théophilanthropie", "Bureau des ouvrages de la théophilanthropie", "Librairie classique", "Courrier de la librairie" ou "Bureau du Courrier de la librairie". Décédé vers 1852. Père du saint-simonien Philadelphe Chemin-Dupontès

  • Imprimeur. - Fils et successeur de l'imprimeur de Londres Edward Cox. En apprentissage de fév. 1791 à mars 1798 chez l'imprimeur George Bigg, ancien associé de son père. Ses fils John A. D. Cox et Henry M. Cox lui succèdent en 1844

    Travaille en association avec son père Edward Cox et Thomas Baylis sous la raison "Cox, son and Baylis" de 1801 à 1812 environ ; avec T. Baylis sous la raison "Cox (son) and Baylis" de 1812 à 1826 ; avec ses fils sous la raison "J. L. Cox and son(s)" de 1831 à 1844

  • Variante(s) de prénom : Cirille. - Libraire-éditeur. - Originaire de Gouville-sur-Mer (Manche). Commis pendant huit ans chez le libraire parisien Lezin-Auspice Ledentu (1784-1861). Exerce la librairie à Paris à partir de 1821 au plus tard. Fait une première demande de brevet de libraire en 1822 qui est rejetée. Aurait alors exercé sous des noms étrangers. La "Bibliographie de la France" mentionne en 1825 un catalogue imprimé à l'adresse "Hocquart et Daubrée", signe d'une collaboration avec le libraire Édouard Hocquart (1789-1870?), qui aurait commencé dès 1823. É. Hocquart se démet en sa faveur et il est breveté libraire à Paris le 26 nov. 1826. Loue à Louis-Auguste Marchoux à partir de janv. 1828 une boutique située 46, galerie Vivienne à Paris. Décédé à Paris le 15 nov. 1844, poignardé par une femme qui avait volé un livre sur l'étalage de sa boutique, d'après la relation faite dans le périodique "L'Ami de la religion" du 19 nov. 1844. Sa veuve est attestée en activité dès 1845. Son brevet de libraire est transmis le 29 juillet 1856 à Alexandre-Auguste Rosselin

  • Imprimeur de la Compagnie des agents de change (1824). - Breveté imprimeur à Paris le 26 juillet 1821 en succession de Jean Denugon. Victorine Creusot, épouse Delacombe, est brevetée à Paris le 2 déc. 1833 en la succession de Joseph-Denis David, lequel devient imprimeur à Sézanne (Marne) par brevet du 3 mars 1834. Encore en activité à Sézanne en 1844, il ne figure plus à l'"Annuaire de l'imprimerie" de 1845

  • Marchand-cartier actif à Lyon, paroisse Saint-Pierre Saint-Saturnin, entre 1817 et 1844. - Épouse le marchand-cartier Claude-Marie Fayolle le 23 février 1815. - Veuve, elle reprend l'affaire en 1817. - En 1823, elle est condamnée pour s'être livrée, en 1819, à la fabrication illicite de cartes à jouer. - Sa mort est déclarée le 7 mai 1844 par Benoît Poisson et Louis Jacquier, cartiers

Organisations créées en 184496 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 18449 documents

Organisations ayant débuté leur activité en 18442 documents

Œuvres créées en 1844225 documents

Œuvres terminées en 184420 documents

Spectacles représentés en 184439 documents

Documents publiés en 18449201 documents

  • طبرئ كبير ترحمه سى

    Description matérielle : 5 tomes en 1 vol. in-fol.
    Description : Note : Ṭabarī-yi kebīr terjemesī
    Édition : Istanbul : Impr. impériale , 1260 (1844)
    Auteur du texte : Muḥammad ibn Ǧarīr ibn Yazīd al- Ṭabarī (0839?-0923)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31426606s]
  • 100 [Cent] liv[raisons] à 30 cent[imes]. Histoire des Français par Théophile Lavallée, 80 grav. sur acier, publié par J. Hetzel

    [affiche]

    Description matérielle : 1 est. : lithogr. en noir ; 72 x 55 cm
    Description : Technique de l'image : estampe. - lithographie
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [DL 1844]
    Illustrateur : Louis Français (1814-1897)
    Imprimeur : Imprimerie Lemercier

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39838405c]
  • 10e Solo (Grand) [en mi maj.] pour la flûte avec acc. de piano ou de deux violons alto, basse et contrebasse, op. 92

    Description matérielle : In-fol., partit. et partie
    Édition : Paris : E. Troupenas , [1844]
    Compositeur : Jean-Louis Tulou (1786-1865)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43308127n]
  • 10 polkas des plus célèbres de la Bohême, arrangées pour le piano par A. Fessy

    Description matérielle : In-fol. oblong
    Édition : Paris : Richault , [1844]
    Arrangeur : Alexandre Fessy (1804-1856)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb430786227]
  • 12 Etudes brillantes composées pour le piano dans le style de la musique moderne de cet instrument op. 60

    Description matérielle : In-fol., 47 p.
    Édition : Paris : J. Meissonnier , [1844]
    Compositeur : Henri Rosellen (1811-1876)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43242154r]
  • 12 études de genre pour le piano op. 16 en 2 livres

    Description matérielle : In-fol., 46 p.
    Description : Note : 1er livre. - Contient : Conte d'autrefois, le Ruisseau, Regrets, Ballade, Marine, Feu follet
    Édition : Paris : Bureau central de musique , [1844]
    Compositeur : Émile Prudent (1817-1863)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb432178548]
  • 12 études expressives pour le piano

    Description matérielle : In-fol., 25 p.
    Édition : Paris : Bureau central de musique , [1844]
    Compositeur : Félix Le Couppey (1811-1887)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43102313q]
  • 12 études faciles et progressives pour piano composées expressément pour les petites mains

    Description matérielle : In-fol., 23 p.
    Édition : Paris : J. Meissonnier , [1844]
    Compositeur : Joseph Schad (1812-1879)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43258169f]
  • 12 Etudes pour le violon avec accompagnement de piano par Ant. Fontaine op. 33

    Description matérielle : In-fol.
    Description : Note : En 2 livres
    Édition : Paris : H. Lemoine , [1844]
    Compositeur : Antoine Fontaine (1787-1866)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb429913305]
  • 12 Fantaisies caractéristiques d'une exécution facile et brillante, pour flûte seule, d'après l'op. 138 de N. Louis

    Description matérielle : In-fol., 2 fasc.
    Édition : Paris : Joly , [1844]
    Compositeur : Eugène Walckiers (1793-1866)
    Auteur ou responsable intellectuel : Nicolas Louis (1807-1857)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43330017r]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données