Waffenschutzstaffel. Allemagne. 1871-1945

Image non encore disponible
Land :Allemagne avant 1945
Sprache :allemand
Gründung :1940
org_stop_date :1945
Anmerkung :
Divisions armées autonomes dépendant directement du parti NSDAP et non d'un organe d'Etat tel que la Wehrmacht, composés de citoyens allemands et de volontaires de plusieurs pays d'Europe
Sachgruppe :Art et science militaires
Andere Namen :Allemagne. Waffenschutzstaffel (1871-1945)
Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei. Waffenschutzstaffel
Waffen-SS

Dokumente über diesen Autor

Publikationen über die Organisation Waffenschutzstaffel. Allemagne (1871-1945)

Seiten in data.bnf.fr

Diese Seite in data.bnf.fr Labs

  • Diese Experimentier- und Testseite enthält neue, innovative Darstellungen der data.bnf.fr Daten: Diagramme, Karten und Friese. Diese Daten sind frei zugänglich und ohne Einschränkungen weiterverwert- und nutzbar (Open Access). Die vorhandenen Daten werden durch RDF- sowie durch JSON-Datenstrukturen definiert und technisch bereitgehalten.

Quellen und Literatur

Quellen

  • GKD 1992
    LCNA 1985
    GDEL

Andere Namen

  • Allemagne. Waffenschutzstaffel (1871-1945)
  • Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei. Waffenschutzstaffel
  • Waffen-SS

Wikipedia Biografie

  • La Waffen-SS (littéralement « armée de l'escadron de protection ») était la branche militaire de la Schutzstaffel (SS), dont elle constitua l'une des composantes les plus importantes avec la SS générale (Allgemeine SS), le service de sécurité (Sicherheitsdienst) et les unités à tête de mort (SS-Totenkopfverbände).Elle fut conçue à l'origine par Heinrich Himmler comme une armée politique, uniquement constituée de nationaux-socialistes convaincus, soumis à de sévères critères de sélection notamment basés sur les théories raciales nazies. Au fil du temps, et surtout à partir de la fin de l'année 1942, elle intégra des troupes de toutes origines, des Volksdeutsche (personnes d'origine germanique mais hors du Reich) et des malgré-nous Alsaciens et Mosellans dans une première phase, puis des personnes essentiellement issues des pays occupés, de la Belgique à l'Albanie, du Danemark à l'Ukraine, sans se soucier de leur éventuelle origine germanique. Ces unités non allemandes furent largement majoritaires à partir de 1944, avec près de 700 000 hommes sur un total de près d'un million de membres de la Waffen-SS pendant toute la durée du conflit. Avec des motivations diverses, allant de l'engagement nazi ou des convictions anticommunistes jusqu'aux conflits ethniques locaux, les unités étrangères de la Waffen-SS furent un appoint important aux opérations militaires allemandes.Présentes sur tous les fronts de 1939 à 1945, à l'exception de l'Afrique du Nord, les unités de la Waffen-SS se révélèrent de qualité variable : nombre d'entre elles firent preuve d'une grande combativité, essentiellement sur le front de l'Est, à partir de 1943. Elles se singularisèrent par le nombre de leurs exactions et de leurs crimes sur tous leurs théâtres d'opérations.

Gleichwertige Seiten