Albert Bedouce (1869-1947)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Toulouse (Haute-Garonne), 09-01-1869
Mort :Paris (France), 04-07-1947
Note :
Négociant. - Homme politique. - Député de la Haute-Garonne (1ère circonscription de Toulouse, 1906-1919, 1924-1942), maire de Toulouse (1906-) et conseiller général de Haute-Garonne. - A été ministre des Travaux publics (1936-1937)
Domaines :Science politique
Histoire de la France
Autre forme du nom :Citoyen Bedouce (1869-1947)
ISNI :ISNI 0000 0003 9953 7870

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Le pain cher

    rapport présenté au nom d'une commission spéciale, le 9 novembre 1897, au Conseil municipal de Toulouse

    Description : Note : La couverture imprimée sert de titre
    Édition : Toulouse : 7, rue Tripière , (1897)
    Éditeur scientifique : Parti ouvrier français

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300767126]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Albert Bedouce (1869-1947)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Parti ouvrier français. Le Pain cher. Rapport présenté au nom d'une commission spéciale, le 9 novembre 1897, au Conseil municipal de Toulouse / par le citoyen Bedouce, 1897
  • Ouvrages de reference : ABF
    Coston
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Bedouce

Autre forme du nom

  • Citoyen Bedouce (1869-1947)

Biographie Wikipedia

  • Albert Bedouch, dit Albert Bedouce, né le 8 janvier 1869 à Toulouse et mort le 4 août 1947 à Paris, est un homme politique socialiste Français, ayant exercé sous la IIIe République. Partisan de Jean Jaurès, athée et anticlérical, il a été le premier maire socialiste de Toulouse, conseiller général de la Haute-Garonne à trois reprises, mais aussi député socialiste de la Haute-Garonne à sept reprises, ministre des Travaux publics du Front Populaire, dans le premier gouvernement Léon Blum et candidat malheureux à l'élection présidentielle de 1939.Il est premier ancien maire de Toulouse à avoir obtenu un poste de ministre, et ce en 1936. Il ne sera rejoint que 59 ans plus tard, en 1995, par Philippe Douste-Blazy, nommé ministre de la Culture.Au total, il siégea plus de trente ans à l'Assemblée nationale.Il reste également dans l'histoire comme étant une des personnalités issues du fameux socialisme municipal.

Pages équivalentes